Let's party tonight ! [Léo et tous ceux qui ont envie de faire la fête !]

Page 1 sur 1
avatar
"La maladresse incarnée" - Closer

"Un charme unique, très unique" - Voici

"Un être si attachant" - Femme actuelle

"Lait, oeuf, mâche" - Liste de courses

Sinon, il porte le plus souvent une chemise à carreaux en veste avec un T-shirt col en V, un petit chino des familles et des chaussures marron.
13
28/12/2017
OC
Anna Helme
Humain
Mini image :

Description du personnage : "La maladresse incarnée" - Closer

"Un charme unique, très unique" - Voici

"Un être si attachant" - Femme actuelle

"Lait, oeuf, mâche" - Liste de courses

Sinon, il porte le plus souvent une chemise à carreaux en veste avec un T-shirt col en V, un petit chino des familles et des chaussures marron.

Messages : 13

Date d'inscription : 28/12/2017


Avatar : OC

Crédits : Anna Helme


Lun 1 Jan - 23:46
Let's Party Tonight !


"Tell me how you feeling
Tell me how it's like
Turn this lock into you
Where the question shake"



Doucement, le son s'éleva dans l'air, les lumières s'affolaient dans tous les sens pendant que la chaleur montait de plus en plus. Soudain, les corps se murent, les bras se levèrent, tout n'était que danse. Tout n'était que danse et transe.

Et pan ! Les basses explosèrent dans la salle ou des centaines de personnes bougeaient en rythme. Il faisait de plus en plus chaud. Au centre de la salle de ce grand club lyonnais trônait Joris Delacroix, de ses mains coulaient les sons, les voix, la musique qui faisaient battre le coeur de cette soirée. En arrière-plan, un décompte géant : plus que deux heures avant le grand moment !

Au milieu de la foule, au milieu de ces corps déchaînés et désinvoltes : Jack. L'homme dansait de tout son être, de toute sa chair au rythme des basses. Ses bras se levaient dans des cadences effrénées, ses pieds frappant le sol comme s'il voulait le déplacer. Il était fou, il était libre, il était heureux.
Son regard croisa celui de son amie, Ophélie, il lui sourit de toute son âme, sourire qu'elle lui rendit. Bon sang ! Qu'est-ce qu'il s'amusait !

L'air était de plus en plus chaud et humide. Jack laissa sa protégé quelques instants pour aller prendre un verre. De toute façon, cette dernière avait déjà trouvé un nouvel ange gardien -un beau blond torse nu- pour l'épauler dans la terrible épreuve que constituait cette soirée. Il se demanda comment la boîte avait pu s'offrir les services de cet artiste avant de secouer la tête pour chasser ces pensées inutiles, décidément, son cerveau marchait à cent à l'heure. Avec un sourire amusé, le jeune homme continua son avancée jusqu'au bar situé dans un endroit un peu plus calme. Il parcouru rapidement la carte des yeux et sourit, il savait pertinemment ce qu'il allait prendre. "Un jaggerbomb." lança-t-il au barman. Pendant qu'on lui remplissait son verre, ses yeux se perdirent dans les bulles qui perçaient la surface du liquide, troublant le reflet des lumières colorées...

Le reflet... Il lui était arrivé tant de choses depuis à peine une semaine ! Jack avait encore beaucoup de mal à y croire. Un autre monde lui ouvrait ses portes, un monde remplit de magie et d'aventures ! Et puis, il y avait May aussi -les yeux du jeune homme glissèrent rapidement sur son avant-bras désormais tatoué- qui était cette étrange créature, cette poupée vide et sans âme qui tournait sans cesse autour de lui quand il était là-bas ? Tant de questions... Si peu de réponses. Le jeune homme secoua la tête, ce n'était pas le moment de penser à ça.
Il finit d'une traite son verre et se retourna.

Ce maladroit de Jack se cogna violemment. Un peu sonné, il commença à tâter malhabilement ce dans quoi il était rentré : c'était chaud, c'était dur, c'était drôlement grand. Mais... Mais... Qu'est-ce que c'était ? Le jeune homme ouvrit les yeux et... En face de lui, un grand brun aux yeux verts remplis de malice le regardait, amusé. Jack sourit timide, sourire qui lui fut rendu au centuple. Le feu aux joues, l'alcool dans son sang en ébullition, ils commencèrent à danser. Ophélie allait devoir attendre le retour de l'islandais.

Mais qu'est-ce qu'il embrassait mal ! Jack se rafraichissait le visage aux toilettes. Le miroir lui renvoya son reflet : Barbe de trois jours, cheveux coiffés-décoiffés, chemise bleu nuit et yeux étincelants. Il se mis à rire tout seul, qu'est-ce qu'il s'amusait ! D'un coup, May apparu à l'orée du miroir. Le jeune homme lui fit un clin d'œil, la petite fée abordait son sourire figée habituel. Soudain, une pensée le traversa. Il regarda à droite, à gauche... Personne. Et si... ? Non. Ophélie l'attendait -ce qui était complètement faux. Alors... Qu'est ce qui le retenait ? Juste un coup d'œil, juste pour voir la nuit sur Mag Mell... ça ne ferait de mal à personne. Jack se sourit à lui-même avant de toucher le miroir qui se brisa en une multitude d'ondes.

Lumières. Arrivée fracassante. Il était arrivé sur la place du marché et là, ses yeux s'écarquillèrent.


De la lumière ! De la lumière de partout ! La place était illuminée de dizaines et de dizaines de petits... Arf... Comment cela s'appelait déjà ? Des Lumpos ! Il y avait des Lumpos de partout ! Avec eux, dans le ciel, un nombre impressionnant de Luminoz volaient dans le ciel étoilé et offraient à la place des allures féériques. Mais il n'y avait pas que la lumière...
Toutes les échoppes étaient décorées de mille couleurs, des odeurs de nourritures grillées affluaient jusqu'aux narines de Jack qui respirait à plein poumons et de partout, de grands feux brulaient et réchauffaient l'atmosphère. C'était une explosion de bonheurs sensoriels ! De plus, le bruit des basses s'estompant peu à peu dans les oreilles de Jack, il fit plus ample attention aux sons qui l'entouraient. C'était... Mais oui c'était... Il n'y croyait pas ! Hahahaha ! Despacito ! Il y avait, au fond de la place, sur une estrade improvisée, un groupe de gens qui jouaient Despacito ! Pas que le monsieur aimait particulièrement cette musique mais... L'entendre ici lui semblait complètement incongru. C'est qu'ils jouaient bien en plus !

"Allez viens ! Viens t'amuser !"

Jack secoua la tête, un peu perdu, les yeux pleins d'étoiles, quelqu'un lui avait pris la main. Il l'entrainait au beau milieu d'une foule d'inconnus -des humains de Mag Mell- qui dansaient comme des diables devant la scène ! C'était incroyable, le franco-islandais n'en revenait pas. Il était en train de danser, dans un autre monde, avec une foule d'humains et d'animas flottant au rythme d'une musique commerciale purement terrienne. La scène semblait impossible. (Enfin bon, vous me direz... Ce qu'est possible ou pas maintenant...) Jack sourit de tout son cœur avant de se mettre à danser. C'était juste dingue !

Alors que l'immense décompte de la boîte lyonnaise qu'il venait de quitter affichait 23h26, Une idée lui trottait en tête... Est-ce que les éternels fêtaient le nouvel an, aussi, à Mag Mell ?
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t941-come-dance-with-me-jack-terminee-hehe
http://magmell.forumactif.com/t946-knocking-on-fairies-door-jack
avatar
Tu veux un bisou magique ?
14
16/12/2017
OC - Axsens
-
Humain
Mini image :

Description du personnage : Tu veux un bisou magique ?

Messages : 14

Date d'inscription : 16/12/2017


Avatar : OC - Axsens

Crédits : -




Mar 2 Jan - 16:00



Let's party tonight

Don't hide yourself in regret
Just love yourself and you're set
I'm on the right track, baby
I was born this way


Assise confortablement sur le canapé. Entre mon lieutenant de frangin et un ami infirmier. Vodka à la main. Je fais tourner mollement le liquide dans le verre. Tout en regardant Charlotte massacrer Hung Up de la grande Madonna. Dire que c’est elle qui tenait à faire du karaoké ! Je pouffe un peu quand Lucas l’encourage. Sans doute l’amour qui l’éprouve pour sa fiancée immunise ses oreilles. A moins que cela ne le fasse simplement rire. Comme un peu tout le monde. Je porte la sainte boisson à mes lèvres. Hop. Cul sec.

Une soirée tranquille. Pour une fois. Loin du désordre que j’ai pu connaitre lors des mes années d’études à l’école d’infirmière. C’est presque reposant. La musique est forte. L’alcool coule. Mais pour une fois… je me sens à l’aise. Il n’y a que des amis proches. Des amis qui me connaissent. Des amis qui me connaissent vraiment. Pour une fois. Oui pour une fois. Je ne mens pas. A moi-même. Aux autres. Je suis moi. Juste moi. Charlotte m’a maquillé avant la soirée. J’ai commencé à renouveler ma garde-robe. Doucement. Tendre transition.

« Allez ! Lulu et Léo. A vous ! » Chacha lance sa supplique avec tellement d’enthousiasme qu’elle manque de se vautrer dans les câbles des micros. « J’sais pas si j’suis capable de chanter correctement après toute la vodka ingurgitée ! » Je pouffe. « Alleeeeeeeeez ! » J’abandonne. Mon frère aussi. « Le meilleur duo entre en scène ! » Continue ma future belle sœur pendant que nous choisissons une chanson. Je vois Ma Baker dans la liste. Je pouffe. Encore. Mon frère également. « Tu fais les choristes ? – Adjugé ! »

Freeze I'm ma Baker
Put your hands in the air and give me all your money

This is the story of ma Baker the meanest cat from old Chicago town

She was the meanest cat
In old Chicago town
She was the meanest cat
She really mowed them down
She had no heart at all
No no no heart at all
She was the meanest cat
For she was really tough
She left her husband flat
He wasn't tough enough
She took her boys along
'Cause they were mean and strong

La voix terriblement grave de Lucas s’élève. Je prends sur moi de ne pas rire davantage. Difficile. Très difficile. Quand il prend son rôle très au sérieux. Quand il commence à se dandiner. Quand il se met à faire les mimiques du mythique chanteur de Boney M. Heureusement que l’alcool l’empêche de se rendre compte qu’il est ridicule. Que nous sommes ridicules tous les deux. Quand à mon tour je me prends au jeu. Quand à mon tour je joue les minettes du groupe avec zèle.

Ma ma ma ma
Ma Baker
She taught her four sons

Ma ma ma ma
Ma Baker
To handle their guns

Ma ma ma ma
Ma Baker
She never could cry

Ma ma ma ma
Ma Baker
But she knew how to die


Et ainsi de suite. Chacun passe à son tour pousser la chansonnette. Avec plus ou moins de succès. Et quand nous en avons marre. Nous nous contentons de passer une playlist Spotify. Playlist sobrement nommé « nouvel an ». Deux verres plus tard. Je m’éclipse dans la salle de bain. Je regarde le miroir. Juste avant de sortir. Et si. Et si… Pas longtemps. Juste comme ça. Pour voir comment c’est de l’autre côté. Est-ce qu’ils s’amusent ? Eux aussi ? Vais-je trouver le garçon mignon de l’autre fois ?

« Je vous laisse pour le moment. On se retrouve chez Nico tout à l’heure ! » Je ne leur laisse pas le temps de moufter. Je disparais tel l’Avatar. Et puis. Et puis j’ouvre les yeux sur un autre monde. Mag Mell. Sur la Place Coba. Il y a de la musique. Une musique que je reconnais. Hélas. Ainsi même ici on n’échappe pas à Despacito. Tristesse ! Avant de me mêler à la foule. Je vais me cacher. Juste le temps de… Le temps d’être pleinement moi. Enfin.

C’est ainsi prise d’une grande fatigue que je marche tranquillement vers la fête improvisée. Avec décorations. Lumpos. Petit groupe. Je me fais vaguement la réflexion que les humains de Mag Mell ont dû s’amuser à tout préparer dans un monde sans électricité. Mais qu’importe ! Le résultat est là ! Je m’approche d’un des bars improvisés pour prendre une boisson énergisante. Histoire de recouvrer mes forces après l’utilisation de mon don.

C’est dans un soulagement auditif appréciable que Despacito laisse place à Subeme la radio. Verre à la main. Je marche pour me mêler à la fouille grouillante. Je ne connais personne. Personne ne me connait. Pourtant nous parlons tous la même langue. Le langage de la fête. A mes côtés un rouquin barbu. Je le gratifie d’un clin d’œil et d’un sourire pour toute salutation.

Et puis. Et puis je danse. Et puis je chante.

Súbeme la radio que esta es mi canción
Siente el bajo que va subiendo
Tráeme el alcohol que quita el dolor
Hoy vamos a juntar la luna y el sol



Tenue:
 

love.disaster
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/
http://magmell.forumactif.com/
avatar
♦️ Menteuse professionnelle
♦️ Extravertie
♦️ Ambitieuse, mais pas trop
♦️ Surtout très fainéante
34
15/12/2017
Caster - Fate Extra
Commerçant
Commerçant
Mini image :

Description du personnage : ♦️ Menteuse professionnelle
♦️ Extravertie
♦️ Ambitieuse, mais pas trop
♦️ Surtout très fainéante

Messages : 34

Date d'inscription : 15/12/2017


Avatar : Caster - Fate Extra




Dim 7 Jan - 14:47
Holly avait passé les trois dernières années sur Terre pour le Nouvel An. Plus par habitude que par plaisir; c’était juste automatique de rester chez ses parents pour les vacances de Noël. Elle avait des amis avec qui passer la soirée, qu’elle revoyait en général juste pour l’occasion. Elle était devenue cette pote qui voyageait tout le temps et qu’on voyait une fois toutes les 36 du mois. Des fois même elle sortait son téléphone et leur montrait des photos incroyables des quatres coins du monde - “Le Taj Mahal c’est sublime t’as pas idée, faut que tu voies ça un jour”. Evidemment les photos venaient d’Internet, mais elle prenait soin de les trouver sur des petits blogs inconnus pour ne pas attirer les soupçons.

Ce 31 décembre 2017, elle était assise dans sa chambre, à se regarder dans le miroir de sa coiffeuse. Même sur Terre elle ne pouvait pas s’empêcher de faire marcher son pouvoir. Ce n’était pas grand chose, une peau plus lisse, des traits plus fins. Rien de bien frappant, mais assez pour que son entourage lui dise que ses “voyages” la rendaient épanouie. Quelle blague.

Machinalement, elle porta la main à sa nuque, à l'emplacement de son tatouage. Un petit "S", discret. Elle aurait pu essayer de le compléter, le transformer en symbole de l'infini comme des milliers d'autres filles se croyant originales. Au moins le tatouage était plus facile à cacher que son Anima, qui avait tendance à vouloir sortir de sa cachette un peu trop souvent.

Ce qui lui fit penser… Ils fêtaient le Nouvel An sur Mag Mell? Elle s’était renseignée sur les us et coutumes de la région en arrivant, trois ans plus tôt. Pas de Noël évidemment, mais la venue de l’hiver était une célébration assez importante. Est-ce qu’ils avaient un décompte le 31, comme sur Terre? Elle se rendit compte qu’elle n’en savait rien.

Se mordillant la lèvre, elle considéra ses options. Rien ne la retenait ici après tout. Ses parents étaient sortis se faire un restaurant en amoureux. Elle pouvait jeter un oeil et revenir si c’était nul. Haussant les épaules, elle traversa le miroir.

Un festival de lumière et de musique l’accueillit de l’autre côté. Une scène de fortune avait été montée dans un coin de la place, et un petit groupe préparaient leurs instruments. Des Lumpos flottaient un peu partout, éclairant la place d’une douce lumière chaude. Voilà qui répondait à sa question: les humains avaient investi la place et recréaient leur propre célébration. Ça promettait d’être intéressant!

Un passage par sa boutique, une métamorphose et un changement de vêtements plus tard, Holly était prête à rejoindre les festivités. Il était encore tôt, mais la place se remplissait à vue d’oeil. Un sourire se répandit lentement sur son visage. Elle avait décidément fait le bon choix en venant ici.

Elle s’assit au comptoir d’une des gargottes vendant de l'alcool pour la nuit. Plusieurs personnes vinrent l’accoster au fil de la soirée, riant, flirtant, dansant. Elle se prit au jeu, rejoint la piste de danse. Que c’était bon de ne pas se soucier des apparences pour une fois. Certes, elle gardait son “costume” d’Eternelle sur elle, mais elle n’avait personne à impressionner à part peut-être un jeune homme charmant par ci par là…

Sans s’en rendre compte, Holly se mit à siroter son cinquième verre de la soirée. Elle était là depuis trois heures, et on arrêtait pas de lui offrir des verres… Et la bande se mit à jouer Shape of You, et elle perdit contrôle. Elle se mit à chanter / hurler les paroles, se trémoussant comme un diable. Elle avait des goûts assez basiques en musique, alors Ed Sheeran ça la connaissait.

Elle s’incrusta dans un petit groupe de danseurs et se laissa aller au son de la musique.

Tenue:
 
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t925-holly-menteuse-professionnelle-finie#8052
http://magmell.forumactif.com/t948-holly-carnet-d-adresses-utiles
avatar
sparkle
23
21/11/2017
Miyazono Kaori - Shigatsu wa Kimi no Uso
Chupp
Humain
Mini image : sparkle

Messages : 23

Date d'inscription : 21/11/2017


Avatar : Miyazono Kaori - Shigatsu wa Kimi no Uso

Crédits : Chupp




Ven 12 Jan - 14:53

let's party tonight
I remember every word you said How you were scared because you'd never been Somewhere so beautiful So beautiful So tell me why we're talking when we dance so good

Le nouvel an du monde "vrai" n'existait pas. Ce monde morne et connu, qui se souciait qu'une année se passe, puisque la suite de son quotidien serait la même après tout. Mêmes lessons, mêmes visages qu'elle ne souhaitait voir, même quotidien honni. Mais sur Magmell, oh sur Magmell que la fête était belle. Le marché se pare de mille visiteurs, de créatures de contes de fées et de musique. Le ciel lui paraît plus bleu, plus vaste, plus beau. Quelques sms à ses parents pour les rassurer qu'elle ne passe pas la Saint Sylvestre seule et elle saute littéralement dans le miroir, et prend un air émerveillé devant le spectacle qui s'offre devant elle. Elle n'avait pas participé aux préparatifs et s'en félicitatait car la découverte n'en était que plus belle. Elle s'extasie comme une enfant, s'empiffre des échantillons gratuits de nourriture pour n'en laisser à personne d'autre, et enfin un groupe de fortune commence à jouer de la musique. De la musique de là-bas. Elle soupire un peu déçue d'entendre ses musiques populaires de radio, mais se voit distraite rapidement de ses grises pensées quand les lumpos commençent à danser. Les petites créatures, qu'elle n'avait à regret pas grandement eu le temps d'étudier, faisaient partie des espèces les plus amicales de tout Andraste et il n'y avait de ce fait rien de très étrange à les voir accepter de servir de luminaires vivants pour le réveillon. Ils avaient l'air d'apprécier la musique, tournant et remumant leurs petits fesses jaunes et leur petite queue ronde aux poils fins. Certains allumaient et eteignaient leur têtes d'ampoule en signe d'excitation, ce qui était assez mignon à voir pour peu que l'on ne soit pas sujet à des crises d'épilepsie, tandis aue d'autres faisaient des headbang. Apparemment le métal était plus qu'universel. Ludiwine en ramassa un, pas plus gros qu'une feuille, qui continua à se dandiner du mieux qu'il pouvait dans sa paume.

Elle rit. Les musiques s'enchaînent, arrive un air populaire. Ludiwine danse, seule sur la piste, le petit lumpos sur l'épaule et le reste du monde n'existe pas. Sa danse semble même ignorer la musique. L'air se prête d'avantage à de la zumba ou du remuage classique de popotin pour boite de nuit, mais ses mouvememts à elle sont amples et raffinés, plus proche du ballet. Elle tourne et virevolte, dans une robe bleue sans manches et sans chaussures. Certains semblent s'inquiéter qu'elle aie froid, mais son coeur et trop chaud pour se préoccuper d'un rhume, les volants de la robe s'envolent, sa chevelure blonde tangue entre les luminozs et elle se perd dans une mer d'étoiles. Elle ne danse pas au ryhtme de la musique, la musique la suit elle, alors qu'elle utilise son pouvoir pour rendre chaque note plus courte et vivace, tandis que les pauvres musiciens continuent à jouer malgré tout, consternés que leur blanches sonnent comme des noires et leurs noires comme des croches, elle s'amuse à leurs dépends. Elle est tellement libre, elle brille tellement fort, éléctron libre indomptable. Une éternelle aux adorables oreilles de renard pousse un cri au début de la nouvelle chanson et se joint à un groupe de danseurs, d'un mouvement capricieux elle l'en extirpe et la prend par les deux mains, tournant avec elle vivement, dans un tourbillon qui ne ressemble même plus à de la danse. Dans une petite demie-heure une nouvelle année commencera, et celle-ci sera sans le moindre doute meilleure que précédente.

tenue


Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t883-demande-d-anima-allegro-ludiwine
http://magmell.forumactif.com/
Contenu sponsorisé

Contact
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let's party tonight ! [Léo et tous ceux qui ont envie de faire la fête !]
» CALYPSO ☂ tous les hommes craignent de se faire posséder par une sirène.
» La mort nous sourit à tous, tout ce qu’on peux faire c’est lui sourire à notre tour
» Let's get the party started > ouvert à tous
» + i'm gonna live my life. no matter what, we party tonight. (ft. louiséa.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: