Secret Santa !

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Aksel en résumé c'est un gentil garçon, toujours là pour les autres, les écouter ou les protéger, c'est une sorte de leader naturel. Il est souriant, toujours de bonne humeur, assez bruyant, beaucoup plus sportif qu'intellectuel. C'est une tête brûlée aussi et un casse-cou. Finalement il ne parle que très peu de lui, de son passé ou des choses qui le touchent personnellement.
Arrivé sur Mag Mell très récemment, Aksel est à la recherche de sa petite sœur, disparue il y a 7 ans... Il est persuadé qu'elle se trouve quelque part en ce vaste monde.
739
03/04/2017
Taichi Yagami - Digimon
Me
Humain
Mini image :

Description du personnage : Aksel en résumé c'est un gentil garçon, toujours là pour les autres, les écouter ou les protéger, c'est une sorte de leader naturel. Il est souriant, toujours de bonne humeur, assez bruyant, beaucoup plus sportif qu'intellectuel. C'est une tête brûlée aussi et un casse-cou. Finalement il ne parle que très peu de lui, de son passé ou des choses qui le touchent personnellement.
Arrivé sur Mag Mell très récemment, Aksel est à la recherche de sa petite sœur, disparue il y a 7 ans... Il est persuadé qu'elle se trouve quelque part en ce vaste monde.

Messages : 739

Date d'inscription : 03/04/2017


Avatar : Taichi Yagami - Digimon

Crédits : Me




Sam 2 Déc - 23:26
Secret Santa
Bonjour à tous !

Pour le premier Noël de Mag Mell, nous avons décidé de lancer un Secret Santa sur le forum !  Shiny

Le principe est très simple, il s'agit d'offrir un petit cadeau à une personne choisie au hasard et de recevoir de votre côté un cadeau de la part d'une autre personne !

Tous les participants devront ainsi écrire un texte, plus ou moins long, qu'ils devront offrir à un autre participant choisi au hasard et mettant en scène le ou les personnage(s) de ce dernier.

Petites informations complémentaires


  • Votre texte devra avoir un rapport avec Noël et devra se passer aux alentours du 25 décembre.
  • Vous devez utiliser n'importe lequel des personnages du joueur dans votre RP. Libre à vous d'écrire ensuite selon son point de vue ou non, mais il doit être le personnage central de votre texte.
  • Vous pouvez également utiliser plusieurs personnage du joueur.
  • Mais vous pouvez aussi faire intervenir d'autres personnages si vous le souhaitez !
  • Vous pouvez aussi ajouter d'autres petits cadeaux à votre texte, que ce soit un avatar, une icone, un dessin... Mais rien d'obligatoire ici !
  • Dernier point très important, merci d'envoyer vos participations par mp à @Leliel avant le 23 décembre à 23h ! Nous posterons ensuite tous les textes le 25, offrant ainsi à tout le monde pleins de cadeaux au pied du sapin Magmellien ♥️ Pour cette raison, aucun retard ne pourra être accepté, donc faites bien attention à cela en vous inscrivant !


Inscription


Pour vous inscrire au Secret Sana, il suffit de poster à la suite de ce message ce petit formulaire avant le 10 décembre 23h. Suite à cela, nous ferons un tirage au sort et nous vous enverrons par mp la personne qui vous aura été attribué ! Wink

Code:
[code]▬ [b]Pseudo :[/b] Prénoms et Noms des personnages. [/code]


Les participants

Chupp : Aksel Sørensen
XIII : Icathia Nightingale, Lola Chastel, Matteo Levi
diraxy : Leviathan, Sully E. O'Connor, Raksha.
bbdragon : prim, anil & orazio cortesi.
Ryunos : Sören Vilhjálmsson, Carroll.
Akiyura : Luna
Leype : Elype.
Luca : Luca E. Aldena, Lydia D. Stirling
Lio : Lann, Eryen, Ludiwine Falkenback
Vicky : Belladonna & Dune Fzefz


Aksel Sørensen
Un sourire sur les lèvres
Chupp / Admin
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t84-we-can-t-rewind-now-we-ve-gone-too-far-o-aksel-srensen
http://magmell.forumactif.com/t819-aksel-srensen-o-be-brave
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
111
10/08/2017
Brigitte Lindholm - Overwatch
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 111

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : Brigitte Lindholm - Overwatch




Sam 2 Déc - 23:38
Code:
▬ [b]XIII :[/b] Icathia Nightingale, Lola Chastel, Matteo Levi

Wink
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
high quality trash.
335
03/04/2017
Ulith (WIXOSS)
LANN ♥
Administration
Administration
Mini image :

Description du personnage : high quality trash.

Messages : 335

Date d'inscription : 03/04/2017


Avatar : Ulith (WIXOSS)

Crédits : LANN ♥




Sam 2 Déc - 23:43
Code:
▬ [b]diraxy :[/b] Leviathan, Sully E. O'Connor, Raksha.

Coucou
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t88-leviathan-you-don-t-know-how-sick-you-make-me
http://magmell.forumactif.com/t823-leviathan-now-she-s-stupid-in-the-streets#6889
avatar
Le ciel est bleu.
L'herbe est verte.
Prim est gay.
Prim est une ballerina brutausore secretly gay
123
25/06/2017
Eli Ayase - Love Live!
luca & lann (je plore devant la boté)
Humain
Humain
Mini image :

Description du personnage : Le ciel est bleu.
L'herbe est verte.
Prim est gay.
Prim est une ballerina brutausore secretly gay

Messages : 123

Date d'inscription : 25/06/2017


Avatar : Eli Ayase - Love Live!

Crédits : luca & lann (je plore devant la boté)




Sam 2 Déc - 23:49
Code:
▬ [b]bbdragon :[/b] prim, anil & orazio cortesi.

nice idea



GG : GAY GANG
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t152-prim-following-the-beat-of-her-heart#553
http://magmell.forumactif.com/t166-prim-j-ai-pas-d-idee-de-titre-ca-viendra-un-jour-rp-on
avatar
lorem ipsum
119
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 119

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Dim 3 Déc - 9:16
LA NOSTALGIE, ME VOICI

Code:
▬ [b]Ryunos :[/b] Sören Vilhjálmsson, Carroll.
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
46
28/08/2017
Elizabeth Barthory /Fate extra CCC
Lio~ ♥
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 46

Date d'inscription : 28/08/2017


Avatar : Elizabeth Barthory /Fate extra CCC

Crédits : Lio~ ♥


Dim 3 Déc - 22:08
Code:
▬ [b]Akiyura :[/b] Luna

Je vous promet pas un truc exceptionnel orz
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t609-love-me-my-dear-termine#4164
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Libérateur de Leliel, futur maître de la caste des glandeurs, Fan de la culture pop terrienne, voleur de menstruations, séquestre les êtres vivants, etc...
72
24/06/2017
Frey - Fisheye Placebo
Chupp
Artiste
Artiste
Mini image :

Description du personnage : Libérateur de Leliel, futur maître de la caste des glandeurs, Fan de la culture pop terrienne, voleur de menstruations, séquestre les êtres vivants, etc...

Messages : 72

Date d'inscription : 24/06/2017


Avatar : Frey - Fisheye Placebo

Crédits : Chupp



En ligne

Lun 4 Déc - 10:43
Code:
▬ [b]Leype :[/b] Elype.
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/
http://magmell.forumactif.com/
avatar
15 ans, resident emo kid. Touchez-le et il pleure.
411
03/04/2017
Silver (Pokémon)
sully ♥
Humain
Mini image :

Description du personnage : 15 ans, resident emo kid. Touchez-le et il pleure.

Messages : 411

Date d'inscription : 03/04/2017


Avatar : Silver (Pokémon)

Crédits : sully ♥




Lun 4 Déc - 13:19
PADORU PADORU

Code:
▬ [b]Luca :[/b] Luca E. Aldena, Lydia D. Stirling

(J'éditerai peut-être pour rajouter Lambda quand il sera là, IL ARRIVE SOUNE NORMALEMENT.)


luca emilio aldena
you don't get what all this is about
you're too wrapped up in your self doubt
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t90-and-you-look-half-dead-half-the-time-luca
http://magmell.forumactif.com/t821-there-s-no-logic-in-your-sadness-luca
avatar
tout est bon dans le fluffton
elle aime le fluffton
elle mange le (fromage de) fluffton
elle s'habille fluffton
elle sent le fluffton
elle vit le fluffton
311
24/06/2017
Mononobe no Futo - Touhou Project
diraxy

Producteur
Producteur
Mini image : tout est bon dans le fluffton

Description du personnage : elle aime le fluffton
elle mange le (fromage de) fluffton
elle s'habille fluffton
elle sent le fluffton
elle vit le fluffton

Messages : 311

Date d'inscription : 24/06/2017


Avatar : Mononobe no Futo - Touhou Project

Crédits : diraxy





Lun 4 Déc - 14:14
Code:
▬ [b]Lio :[/b] Lann, Eryen, Ludiwine Falkenback




another
eternity
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t110-these-shackles-i-ve-made-in-an-attempt-to-be-free-lann-100
http://magmell.forumactif.com/t825-lann-everyone-i-know-goes-away-in-the-end
avatar
lorem ipsum
7
04/12/2017
Choi Mochimazzi - Tamako Market
- Lann (celui aux couleurs or) - Luca (celui aux tons gris)
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 7

Date d'inscription : 04/12/2017


Avatar : Choi Mochimazzi - Tamako Market

Crédits : - Lann (celui aux couleurs or) - Luca (celui aux tons gris)


Dim 10 Déc - 22:08

Code:
▬ [b]Vicky :[/b] Belladonna & Dune Fzefz
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/
http://magmell.forumactif.com/
avatar
La divinité
Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué
370
16/09/2016
Enkidu - Fate
Chupp
PNJ
Mini image : La divinité

Description du personnage : Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué

Messages : 370

Date d'inscription : 16/09/2016


Avatar : Enkidu - Fate

Crédits : Chupp




Dim 10 Déc - 23:54
Les inscriptions sont donc terminées et tous les participants ont reçu un mp contenant le nom de la personne à qui ils doivent faire un cadeau !

Si jamais vous n'avez pas reçu ce mp , n'éhsitez pas à envoyer un mp rapidement au compte de Leliel !

En tout cas, on se retrouve ici le 25 avec tous les cadeaux ♥️
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La divinité
Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué
370
16/09/2016
Enkidu - Fate
Chupp
PNJ
Mini image : La divinité

Description du personnage : Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué

Messages : 370

Date d'inscription : 16/09/2016


Avatar : Enkidu - Fate

Crédits : Chupp




Lun 25 Déc - 11:27
Les cadeaux !
Joyeux Noël tout le monde !

On espère que vous avez tous passé un joyeux réveillon pour ceux qui ont déjà commencé à fêter Noël hier soir et que cette journée du 25 décembre se passera merveilleusement bien pour chacun d'entre vous ! En attendant en tout cas voici les cadeaux que nous avons dans notre hotte pour vous tous ! On ne vous embête pas plus et voici place aux Secret Santa !
d'ailleurs il nous en manque un dans notre petite hotte, donc le retardataire pourra poster son message directement à la suite sans souci ;3

Bonne lecture à vous tous, n'hésitez pas à laisser un petit mot de remerciement sur le topic et encore une fois joyeux noël  ♥ !
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La divinité
Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué
370
16/09/2016
Enkidu - Fate
Chupp
PNJ
Mini image : La divinité

Description du personnage : Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué

Messages : 370

Date d'inscription : 16/09/2016


Avatar : Enkidu - Fate

Crédits : Chupp




Lun 25 Déc - 11:28
De Chupp à XIII
Pour beaucoup Noël était synonyme de neige et de blanc, d’un moment douillet à passer au coin d’une cheminée auprès des gens que l’on aime en regardant les flocons tomber au travers de la fenêtre. C’était l’image que l’on avait traditionnellement de Noël dans bien des pays et des histoires.

Mais pour Icathia, c’était son premier Noël blanc.

En Australie, les fêtes de fin d’année se passaient plutôt sur la plage autour d’un bon barbecue, à se dorer au soleil. Jamais elle n’avait eu à mettre de pull en décembre et jamais elle n’avait eu donc à mettre ses horribles pulls de Noël dont elle avait parfois entendu parler. De toute manière ce n’était pas tout à fait son style, il fallait bien être honnête… Cette tradition était peut être celle qui la tentait le moins… Mais elle avait envie, ne serait-ce qu’une fois de voir à quoi pouvait ressembler un Noël sous la neige.

Mag Mell réalisa son souhait.

Le jour de Noël, le 25 décembre, elle quitta le plein été australien pour se rendre directement en hiver, un avantage que seuls les voyageurs d’entre deux mondes peuvent connaître.

Elle emmena avec elle son plus beau manteau, celui qu’elle n’utilisait presque jamais chez elle, pour ne pas attraper froid. Elle était en fin de grossesse, elle ne pouvait se permettre de prendre le risque d’attraper le moindre petit rhume.

Icathia avait entendu que Noël ne se fêtait pas vraiment à Andraste. Il n’y avait ni divin enfant à fêter, ni Père Noël à attendre traditionnellement en ce monde. Cependant à Coba les choses étaient différentes. La jeune femme vit son regard s’illuminer au moment où elle traversa le mirroir. La cité était recouverte d’une fine couche de neige, évènement assez rare dans le quotidien de l’australienne pour suffire à l’émerveiller, mais surtout toute la cité était décorée de milliers de lumières, de guirlandes et de décoration. Tout scintillait dans ces ruines habituellement à l’abandon et la demoiselle ne put empêcher son visage de s’illuminer lui aussi d’un sourire bon enfant.

La jeune femme avança donc entre les ruelles, se laissant porter par le hasard. Elle n’avait prévenu personne de sa visite en cette date si importante pour beaucoup. La plupart devait le passer en famille. Elle aussi l’avait fait, mais elle s’était éclipsée à la fin du repas pour satisfaire sa curiosité.

Pour vivre son premier Noël blanc.

Elle parcourut les rues pendant plusieurs minutes sans que le temps n’est la moindre emprise sur ses pas, se laissant porter au grè des décorations. Elle croisa quelques connaissances qu’elle salua discrètement et continua jusqu’à entendre un :

▬ Hé ! Icathia !

La jeune fille n’avait pas besoin de se retourner pour savoir qui l’avait ainsi interpeler. Ainsi lorsqu’elle sentit une main se poser sur son épaule, elle annonça en se retournant :

▬ Coucou Aksel !

Le jeune homme était derrière elle, souriant comme à son habitude, arborant un bonnet de Noël sur le haut de son crane. La jeune fille laissa échapper un petit rire en voyant son accoutrement.

▬ Hé te moque pas de mon bonnet ! Les gamins du coin l’adorent !

Ils discutèrent quelques instants, se demandant mutuellement ce qu’il faisait sur Mag Mell en cette date festive. Le jeune homme resta évasif, il avait juste envie de bouger et Icathia lui répondit sincèrement qu’elle avait juste envie de voir un Noël sous la neige. Il lui sourit, à la fois compréhensif et touché par son innocence. Elle avait l’air d’une enfant découvrant pour la première fois la magie de Noël.

▬ En tout cas, je suis content de te trouver là, j’ai un truc pour toi !

Il portait son sac à dos, celui qu’il amenait souvent avec lui sur Mag Mell et dont il sortait si souvent patisseries et petits gâteaux de sa propre confection. Mais aujourd’hui, c’était différent, il lui tendit un petit paquet, emballé avec autant d’affection que de maladresse. La demoiselle fut surprise et lui demanda si c’était bien pour elle. Aksel lui répondit d’un hochement de tête affirmatif. Alors l’enfant déballa son présent pour y découvrir son contenu.

Trois pulls de Noël. Un à sa taille, noir, parsemé de petits flocons de Noël délicatement brodés et décoré en son centre d’une adorable maman pingouins et de ses deux petits. Les deux autre pulls avaient les même motifs, mais en version réduite.

Aksel reprit alors, tout sourire :

▬ C’est pour toi et les deux bouts de choux. Je les ai pris en taille un an pour que l’année prochaine, vous puissiez chacun avoir un pull de Noël assorti ! Joyeux Noël Icathia !

Son premier Noël blanc et leurs premiers pulls de Noël.

***

Comme Aksel vient de le souhaiter à Icathia,
je te souhaite un très joyeux noël ;3


Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La divinité
Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué
370
16/09/2016
Enkidu - Fate
Chupp
PNJ
Mini image : La divinité

Description du personnage : Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué

Messages : 370

Date d'inscription : 16/09/2016


Avatar : Enkidu - Fate

Crédits : Chupp




Lun 25 Déc - 11:28
De XIII à Leype

l'étrange noël d'un glandeur

à Elype


Dans la haute tour de son château. Dans le dernier étage de son labo. Passent les jours. Les semaines passent. Tout le monde s’inquiète. Tout le monde projette. Que devient Elype ? Le souffle passe-t-il toujours entre ses lippes ? Une boule entre les mains. Il en fait un vague dessin. Encore il soupire. Même il respire.




Je veux comprendre !
Je veux comprendre…

Toi cruelle boule
Toi qui me rend maboule
Révèle-moi tout tes secrets
Dis-moi toute la vérité

Voilà des jours que je travaille
Voilà des semaines que je bataille
Pendant que s’agitent les humains
Pendant que se meuvent leurs petites mains

Je veux comprendre !
Je veux comprendre…

Ces barbares arrachent les sapins
Avant de les planter l’air de rien
Pour mieux les décorer
Les barder de « fée électricité »

Étrange ! Quelle est cette magie ?
Cette sorcellerie qu’ils appellent technologie
Alors Coba se couvre de mille feux
Dont la lumière s’étend à autant de lieux

Je veux comprendre !
Je veux comprendre…

Pourtant cette boule est temporaire
Sa fragilité la rend éphémère
Elle se brise, si je l’injecte de sang
Elle peut rompre à tout instant

Alors pourquoi sont-ils béats ?
Pourquoi ces décors les rendent-ils gagas ?
Pourquoi attendre près de la cheminé
Qu’un vieux barbu vienne s’échouer

Euréka, j’ai compris !
Nous fêterons Noël nous aussi !

Nos différences, nous les oublierons
Alors tous ensemble nous chanterons
A Noël, les éternels y ont le droit aussi
Nous ferons la fête jusqu’à minuit

Les humains seront ébahis
Quand notre sapin sera fini
Quand je mettrai la touche finale
Et que le sang giclera de son piédestal

love.disaster


Bonus de Icathia pour Prim, Aksel, Freya, Miranda, Maria, Carroll, Eryen et Belladonna

Le Cauchemar avant Noël

à Prim, Aksel, Freya, Mimi, Maria, Carro, Bella, Eryen. pour les différentes tenues, cliquez ici !


Prim lance World of Mag Mell.

Après un temps de chargement outrageusement long, Prim l’aimée de la Grande Reine se connecte finalement. Elle se trouve sur la belle Place de Coba. Alors qu’elle va voir le forgeron pour réparer son stuff, la voilà apostrophée par deux jumeaux blonds. Jumeaux d’une dizaine d’années. Matthew et Kyle. Deux blondinets qu’elle connait bien. Le point d’exclamation au-dessus de leur tête ne laisse pas de place au doute. De nouvelles aventures l’attendent !


Quête : Le Cauchemar avant Noël

Par pitié, noble héroïne. Il faut nous aider ! L’équilibre entre Mag Mell le monde des Éveillés, le Rêve et le Cauchemar est brisé. Le Cauchemar s’est emparé du Rêve et se sert de maman pour corrompre le reste du monde. S’il-vous-plaît, sauvez notre mère et renvoyez le Cauchemar d’où il vient. Tant qu’il sera là, on ne pourra pas fêter Noël et on veut nos cadeaux, nous !

Objectif : Triompher du Cauchemar en terminant le raid Cauchemar éveillé en mode de difficulté Les chevaliers doivent mourir.


La quête acceptée, Prim s’empresse d’inviter ses amis : Aksel l’archimage du Phénix, Freya la forestière, Maria la sang chaud et Miranda l’Egide éveillée.

Vérification des rôles :
Prim : Tank
Aksel : DPS
Freya : DPS
Maria : DPS
Miranda : Support


Le groupe formé, les nobles héros peuvent se mettre en route vers Andraste et son imposant château. Portail entre les mondes des Éveillés, du Rêve et du Cauchemar. « T’es sûre que cinq ça va aller pour un raid en Les chevaliers doivent mourir ? » demande Aksel. « Ta gueule, c'est magique ! » répond Prim. La tenue de la belle Miranda intrigue Maria : « Pourquoi t’es à moitié à poil ? – C’est un passif secret que seuls les supports connaissent… moins tu as de tissu, mieux tu protèges ! » Bien que septiques, les chevaliers continuent leur chemin.

Ils finissent par arriver devant les majestueuses portes de la cité d’Andraste. Face à l’entrée de l’instance, Prim demande : « Tout le monde est prêt ? Vous avez pensé aux popos et aux runes ? » Tout le monde acquiescent, sauf Freya. « Putain, j’ai complétement zapé… Faut que je retourne à ma banque vite fait. Vous me tp ensuite ! » Soupir de l’assemblé. Dix minutes plus tard, les héros entrent enfin dans le raid.

S’ouvre alors sous leurs yeux une Andraste bien différente. Le ciel est obscur. Les murs d’une pureté éclatante laissent place aux ténèbres répugnantes. Les rues sont désertes, seuls des abominations et la garde patrouillent. Une garde changée. Corrompue par le Cauchemar. A cette vision, les chevaliers sentent leur cœur se serrer. « En avant ! » hurle Prim qui prend le lead en bon tank qu'elle est.

Un bond et deux tourbilols plus tard, voilà qu’elle gère un premier pack de trash. Des soldats de la garde. Freya dévoilent ses griffes pour mieux les pourfendre. Pendant que Maria décoche des flèches sanguines. La voix est bientôt libre. « Putain ! Mais laissez-moi le temps de caster un spell quoi ! » peste Aksel.

Le mage ne se doute pas qu’il aura bientôt tout le temps de caster ce qu’il veut. Alors que les héros arrivent sur une grande place. La place de la garde. Devant eux, une silhouette féminine dans une sombre armure.


ATTENTION
Boss de raid : Eryen, Commandant de la Garde royale


Eryen attend. Au milieu de la place. Elle attend qu’ils osent s’approcher. « Animaux répugnants, votre présence à Andraste ne sera pas tolérée ! » lance-elle alors que Prim lui bondit dessus pour lancer le combat. Pendant que la tank accapare l’attention du commandant, les DPS passent à l’attaque. Miranda s’attelant à protéger tout ce petit monde. Eryen tape du pied. Une secousse les ébranle. Retirant déjà la moitié de leur pv. Ceci fait, elle recule de quelques pas en arrière. « Archers, tirez à mon signal. » Sur les toits voisins, surgit alors nombre d’archers. « Abattez-les ! » Là-dessus, une pluie de flèches corrompues s’abat sur le groupe. Le décimant. « Vos flancs étaient à découvert ! » Eryen sourit avant de lancer fièrement : « Andraste est éternelle. »

« Ah ! » lance Freya. Les héros libèrent leur esprit avant de regagner leur corps pour une nouvelle tentative. Le combat peut reprendre, mais alors que Eyren commande aux archers de tirer, Miranda se place au milieu du groupe pour invoquer son Bouclier de Leleil. Les flèches s’écrasent dessus avec fracas. Maria profite de l’étonnement du commandant pour la percer de nombreuses lances de sang. La contrattaque ne se fait toutefois pas attendre. Eryen ensevelit Freya sous des Gravats. « Trouvez-moi un adversaire de valeur ! » invective la soldate. « J’ai demandé à Alba vos chances de survie… Elles sont nulles ! » continue-t-elle. Aksel lance alors un Phénix enflammé. Pendant que Prim abat une dernière fois sa masse. Le commandant est vaincu. « J’ai fait un… étrange cauchemar. » lança-t-elle en s’écroulant, enfin libérée de la corruption.


BUTIN
Freya reçoit : Chevalière de la garde
Les autres membres du groupe reçoivent : Rune du Rêve + 100 po


Une fois tout le monde soigné, la troupe peut continuer. Après concertation, ils décident de passer par la bibliothèque. Songeant que cela leur ferait gagner du temps. Qui pourrait bien se trouver en ce lieu du savoir par des temps si sombres ? A part quelques trashs, bien sûr. Une fois dans la bâtisse, ils tuent les quelques Bibliothécaires corrompues et les Lecteurs dissidents. Alors qu’ils s’apprêtent à continuer, une voix hélas familière se fait entendre.


ATTENTION
Boss de raid : Instructeur Carroll


« Le cours va commencer. » dit tranquillement Carroll, le nez dans un livre. Il lève les yeux sur le groupe quand celui-ci s’approche. « Les cancres ne sont pas les bienvenues ici. » Des Livres mordeurs s’échappent alors de leurs étagères pour s’en prendre aux héros. Aksel en brule une partie d'un Souffle du dragon. Pendant que Freya se charge de l’autre d'un coup de Ciseau sanguin. Prim fonce sur Carroll qui l’attaque avec son Stylet de scribe. La salle se couvrent alors de Devoirs de cancres qui explosent lorsque l’on marche dessus. Ne faisant pas attention, Maria marche sur l’un deux. Explosant instantanément. « Vous auriez mieux fait de rester à l’école. » Lance Carroll. Prim rugit : « Putain, fais gaffe aux aoe. C’est quand même pas compliqué ! » Quelques assauts plus tard, Carroll finit par tomber. « Le cours est terminé ! » Déplore-t-il.


BUTIN
Maria reçoit : Livre de cours élémentaire
Les autres membres du groupe reçoivent : Rune du Rêve + 100 po


Les héros sortent ensuite de la bibliothèque. Continuant leurs pérégrinations dans cette Andraste maudite. Ils pénètrent alors un étrange laboratoire. Salle putride où règnent les alambics. Une belle femme s’attèle à mettre au point quelques décoctions. L’odeur qui règne en ce lieu n’a rien d’engageant. Mélange de luxure et de mort.


ATTENTION
Boss de raid : Apothicaire royale Belladonna


Aksel lance une boule de feu. Un sourire sournois s’esquisse sur les lèvres de la séduisante apothicaire. « Grande nouvelle les amis, je viens de mettre au point un somnifère qui va plonger le monde entier dans un cauchemar éternel. » lance-t-elle en riant derrière son bureau. Elle lance une Flasque de feu qui embrasse le sol. Avant de lancer une Potion de silence qui réduit Aksel au silence. Prim bondit alors sur Bella. « On me laisse engager le combat ! » peste la robuste tank.

Miranda invoque un Bouclier réfléchissant sur Prim. Alors que Bella voulait lui lancer une Flasque de luxure. « Voyons un peu mes réserves… » Bella farfouille dans ses alambics. Elle ouvre les vanes d’un poison qui se diffuse dans l’air. Rapide, Miranda bondit pour fermer les robinets au fond de la pièce. Pour se venger, l’apothicaire lance une Flasque de luxure. Suivie d’une Flasque explosive. Réduisant la vie de la support à zéro. « Tu ne m’as pas satisfaite ! » Ricane le boss. « Ils branlent quoi les DPS ? » engueule Miranda. « J’espère que vous appréciez mes petites potions. »

Bella lance une nouvelle Potion surprise sur Prim qui se retrouve alors nue quelques secondes. « Un effet... intéressant ! » Commente Bella.  Il faut attendre quelques Boules de feu, Lances sanguines et Griffes acérées pour que l'apothicaire ne tombe enfin. « Mauvaise nouvelle les amis… je crois que je ne vais pas… passer l’Hiver ! »


BUTIN
Miranda reçoit : Fiole de la tentation
Les autres membres du groupe reçoivent : Rune du Rêve + 100 po


Pendant ce temps, dans la plus haute tour du château. « Des profanateurs, je le sens. Le Cauchemar coule dans leurs veines. » Lance Icathia, la sombre souveraine. Elle s’installe à une table. Une vasque d’eau devant elle. Elle passe la main au-dessus. L’eau se trouble pour dévoiler la position du groupe de héros. « Va Spooky. Défends le Rêve de ces infidèles. » L’immense gargouille s’incline avant de s’envoler. Elle s’écrase au pied de la tour. Dans une onde de choc qui fait tomber à la renverse les héros à peine arrivés.


ATTENTION
Boss de Raid : Spooky, Gardien déchu


La grande créature se dresse devant, mais ce n’est pas le Spooky que tous ont connu. Ce n’est plus la noble gargouille qui protégeait jadis le Rêve. « Vous violez le sacrosaint. Les Éveillés n’ont pas leur place dans le Rêve ! » lance la gargouille en abattant son poing sur une Prim qui parvient de justesse à esquiver. Aksel lance une Explosion pyrotechnique qui égratigne fort peu la bête. Alors que Spooky lance une Griffure du cauchemar, Miranda l’enferme dans un Champ de lumière. Prim bondit sur la patte du monstre. Pour mieux courir le long du bras. Gagnant ainsi sa tête. Pendant que Aksel et Maria le couvrent à distance de Phénis de feu et autre Flèches sanguines. Freya de son côté tente une attaque frontale au niveau du torse d'une revers de Griffe du Rêve. Prim enfonce la masse dans le visage de Spooky. Avant de se faire jeter plus bas.

« Le Rêve a changé, mais je dois le protéger. » se défend le gardien. Il s’envole ensuite. Pour mieux lancer une Charge du ciel. Miranda invoque un nouvel Égide de lumière qui protège les héros de l’onde de choc. Maria en profite pour sceller les membres de Spooky en matérialisant des Liens du sang. Laissant le temps à Aksel de caster son soufle du dragon. Alors que Freya s’apprête enfoncer ses Griffes du Rêve dans le cœur de la gargouille. « La Grande Reine… vous punira ! » lance Spooky en expirant. « Fouuuuh, c’était propre celui-là ! » félicite Miranda en gratifiant les membres d’un pouce levé.


BUTIN
Prim reçoit : Corne géante
Les autres membres du groupe reçoivent : Rune du Rêve + 100 po


D’un revers de main, Icathia renverse la vasque sous le coup de la colère. « Une si noble créature ! Oh, ils payeront pour ça ! » A ces mots, elle s’engouffre dans le portail qui la mène au Cauchemar. Pendant que les chevaliers gravissent la tour. Se frayant un chemin en tuant toutes les abominations qu’ils y trouvent. A leur tour, ils franchissent le portail du Cauchemar. Leurs yeux s’ouvrent sur une salle d’audience lugubre. La lumière violette des chandeliers et des lustres parvient à peine à l’éclairer. L’atmosphère est pesante. Inquiétante. « Icathia a eu tort de douter du Cauchemar... » Chuchote Maria. Des talons claquent alors au loin. Derrière le trône.


ATTENTION
Boss de fin de raid : Grande Reine Icathia


C’est dans une tenue bien sombre qu’Icathia finit par se montrer aux yeux de tous. Prim s’avance face à celle qu’elle aime. Elle retire son casque. Son cœur se serre quand elle voit un voile noir dans les yeux de sa Reine. Quand d’étranges ombres planent sur ses cheveux blonds. Quand sa peau se fait tristement violette. « Ica… » Elle tend une main. Icathia lui lance un regard accusateur. A Prim. A tout les autres. « Profanateurs ! Ainsi c’est vous qui avez permis au Cauchemar de corrompre le Rêve et le monde des Éveillés. Quittez ce lieu ou subissez le courroux du Rêve ! » lance sèchement la souveraine.    

Aksel vient à la hauteur de son ami. Pose une main sur son épaule. Prim serre le poing. Non. Elle ne pleurera pas. Elle ne fera pas ce plaisir au Cauchemar. « Je te sauverai, mon amour. Je t’arracherai à ce Mal qui consume ton cœur. » Elle remet son heaume sur sa tête. Avant d’hurler de rage. « Silence, profanatrice ! » Icathia lance Frayeur sur Prim qui la désoriente. Avant d’invoquer des Cavaliers du Cauchemar. Lance en avant, ils chargent sans que Miranda n’aie le temps de réagir. La souveraine s'en prend de nouveau à Prim en lui lançant Affliction. « Je ne t’ai jamais aimé Prim. » Lance-t-elle alors que la barre de vie du Chevalier tombe à Zéro. Pendant que les sombres cavaliers s’occupent du reste du groupe. Aksel tombe en deuxième. « Tu te dis un héros, alors que tu es incapable de protéger ta propre sœur. » Poursuit Icathia. « Go wipe ! » lance Miranda. « Le Rêve perdurera. » Conclut la Reine noire.

Cinq wipes plus tard.

Prim bondit sur Icathia. Elles roulent un peu plus loin. Pendant que la chevalier tente de maintenir celle qu’elle aime au sol, Maria invoque des Liens du sang pour essayer de la maintenir également. « Vous êtes tributaires d’un pan du Rêve. Je n’ai pas cette tare ! » A ces mots, Icathia modifie le Cauchemar. Prim se retrouve au sol. Sous un Voile ténébreux. Pendant qu’Icathia apparait un peu plus loin dans un brouillard noir. « Je contrôle le champ de bataille. » lance-t-elle en souriant. Aksel lance une multitude de Phénix de feu. « Le Cauchemar faibli, elle ne fait que gagner du temps ! » crie-t-il. Icathia lève les bras. « La lumière de Leleil est à son zénith ! » Du haut de la pièce, irradient alors des Rayons de Ténèbres qui appliquent un debuff sur le groupe. Freya expire après avoir usé de ses Griffes tranchantes.

Malgré les assauts de la souveraine, le groupe tient bon. « Vous combattez... Vous combattez avec la force des cœurs purs. Se pourrait-il… que j’aie été corrompue ? » Icathia semble perdue quelques instants. Elle doute. Elle essaye de lutter contre le Cauchemar. Elle essaye de voir le bien en ses amis, mais ses yeux sont aveuglés. « Mon devoir est inconcevable pour de simples chevaliers. Je suis au service… au service… » Des larmes perlent sur ses joues. « Au service du Cauchemar ! » Elle hurle. Des ombres l’enveloppent. De nouveau, elle invoque des Cavaliers du Cauchemar. Après avoir lancé Frayeur sur l’ensemble du groupe. « Mes troupes sont infinies. »

Il ne reste plus que Prim. Alors la puissante chevalier rassemble son courage. Pour elle. Pour ses amis. Pour son amour. Elle abat Lion Rugissant, sa puissante masse, sur les cavaliers. Quand Icathia lance des Traits de ténèbres, le chevalier se protège derrière Peau de Némée, son bouclier. Elle parvient jusqu’à la Reine et lui porte Justice du Rêve en pleine poitrine. Alors qu’Icathia chancelle, Prim la rattrape. « Prim… J’ai mal… » Prim retire son casque. Puis pose délicatement sa main droite sur le cœur d’Icathia. Elle applique Purge céleste. Icathia caresse la joue de sa belle chevalier. Pendant que le Cauchemar quitte son corps dans de vaporeuses volutes violettes. Elle pleure. « Je comprends maintenant… La profanatrice… c’était moi… »


BUTIN
Prim reçoit : Bague de fiançailles touchée par le Cauchemar
Les autres membres du groupe reçoivent : Rune du Rêve + 500 po

Les membres du groupe débloquent le titre : Rêveur / Rêveuse (Vaincre la Grande Reine Icathia en mode Les chevaliers doivent mourir).

Les membres du groupe débloquent le Haut-Fait : Bon baiser du Cauchemar (Terminer le raid Cauchemar éveillé en mode Les chevaliers doivent mourir).
Prim débloque le Haut-Fait caché : L’amour prime toujours (Prim doit sauver Icathia du Cauchemar en mode Les chevaliers doivent mourir.


Une fois Icathia vaincue et le Cauchemar purgé de son corps, Mag Mell retrouve sa sérénité. Les abominations quittent Andraste. Les habitants se réveillent. Un blanc manteau de neige habille la belle cité. Noël reprend ses droits. Quelques jours plus tard. Tous se retrouvent dans la grande salle des fêtes du château pour festoyer le soir du réveillon et échanger leurs cadeaux.




Vous avez débloqué le Haut-Fait : Joyeux Noël (Lire Le Cauchemar avant Noël)

love.disaster
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La divinité
Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué
370
16/09/2016
Enkidu - Fate
Chupp
PNJ
Mini image : La divinité

Description du personnage : Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué

Messages : 370

Date d'inscription : 16/09/2016


Avatar : Enkidu - Fate

Crédits : Chupp




Lun 25 Déc - 11:28
De Leype à ryunos
Chapitre 1 : Bénévole

Il s’était retrouvé dans cette situation à cause de son envie de toujours aider les autres. Il ne restait que quelques jours, quelques heures avant Noël et lui passait son temps sur Andraste à découper bénévolement la viande que certains chasseurs lui ramenaient. Comment refuser ?

Cependant sa journée n’allait pas en rester là. Un homme en costume, un détail pas si commun dans cette ville, dévalait la pente de la rue marchande dans laquelle Sorën s’était installé. Le boucher l’observait se demandant pourquoi il s’arrêtait devant son échoppe.

‘ Excusez-moi, vous êtes bien Sorën ? ‘ Après que le concerné ait confirmé d’un hochement de tête coloré, l’homme en costume reprend. ‘ Je suis venu vous chercher pour une urgence, la ville est attaquée et seul votre pouvoir peut nous aider. ‘

Est-ce que cet inconnu connaissait Sorën pour lui proposer ainsi ce dont il avait toujours rêvé ? Il avait son cadeau de Noël en avance, lui qui avait toujours voulu sauver les autres. Sans plus attendre il accepta de suivre l’inconnu. Ils remontèrent l’étroite ruelle dans le sens inverse, quand ils débouchèrent sur la rue principale. Sorën put contempler deux voluvets qui attendaient sagement. Il comprit assez rapidement que c’était leur moyen de transport vers le lieu où il en apprendrait plus.

L’agent lui appris qu’il travaillait pour une branche croisée entre l’Administration et les Chasseurs, les Déceleurs. Ces derniers avaient pour rôle de surveiller les pouvoirs disponibles sur Andraste et d’aller recruter les gens en cas de besoin spécifique. Il conduisait désormais Soren vers le quartier général des Déceleurs.


Chapitre 2 : Transformation Arc-En-Ciel

Ils arrivèrent devant la brasserie qui était mitoyenne au bâtiment de l’Administration, deux voluvets se reposaient déjà devant un point d’eau qui leur était destiné. En descendant de sa monture, Sorën comprit que les quatre bêtes se connaissaient au vu de leur comportement. Ils partageaient d‘ailleurs le même plumage gris.

Perdu dans sa rêverie il n’avait pas vu que son accompagnateur lui tenait patiemment la porte de la brasserie. Accélérant imperceptiblement son allure, il pénétra dans l’antre des Déceleurs. Le lieu n’était pas grand, mais il était rempli au moins, de clients plus étranges les uns que les autres certes. Malgré tout, cela ressemblait à une brasserie classique à Andraste. Des boissons, vivantes pour la plupart, du bruit, de la musique, et surtout, du commerce.

Sorën n’avait pas le temps de réfléchir plus qu’on l’entraînait déjà dans les escaliers usés derrière le comptoir du bar. Toutes les couleurs liées aux différentes marchandises avaient disparu, à la place se trouvait une décoration plus minimaliste et moderne. Au moins la cheminée projetait une lumière étrange dans la pièce donnant ainsi un peu de vie au lieu. Ils s’approchaient d’ailleurs de plus en plus de cette cheminé, presque dangereusement.

‘ Désolé, mais on commence à être pressé. ‘ Et l’agent poussa le boucher dans la cheminée.

La chute dura un peu plus de trois secondes et se conclut par un appel d’air qui amortit la descente à la fin. Sorën se réceptionna tant bien que mal sur ses pieds en étant à peine déséquilibré. Derrière lui l’agent qui l’avait recruté atterrissait avec expérience. Avec un sourire chaleureux, il lui dit bienvenue.

Les murs délimitant la zone étaient noirs brillants, Sorën était capable de les distinguer car il y en avait littéralement que 4 pour tout le quartier général. Le reste n’était qu’un labyrinthe de cloisons en verres. Les gens écrivaient leurs idées et leurs plannings sur ses cloisons avec des feutres de toutes les couleurs.

‘ Ce verre a été rendu vivant par l’un de nos employés, il absorbe tout ce qu’on écrit dessus. Il est capable de réorganiser les éléments qu’on lui donne et de les déplacer pour aider nos agents. Allez viens. ‘

En effet maintenant qu’on lui avait dit, il ne voyait que ça, tous ces dessins qui disparaissaient et apparaissaient sur les vitres du lieu. Il était persuadé d’avoir vu un ‘ Bonjour ’ apparaître plusieurs fois alors qu’ils avançaient dans le dédale de verres. Sorën décida d’utiliser son pouvoir pour écrire ‘ Salut ’ sur une des vitres.

L’agent n’eut pas besoin d’expliquer à Sorën qu’ils étaient arrivés dans la place centrale de la base des Déceleurs. L’endroit était plus spacieux, les cloisons de verres étaient légèrement teintés, et le bureau de la personne qui ne daignait même pas leur porter un regard était bien plus imposant que les autres. Deux autres personnes étaient déjà dans la pièce, un autre costard et une personne un peu plus délirante. Une personne très colorée.

‘ Bonjour à tous les deux, je suis la personne qui dirige cet endroit. Nous avons fait appel à vous car votre pouvoir peut nous aider à combattre une menace assez gênante qui pèse sur Andraste et sur Coba. ‘

Alors qu’il parlait, des schémas apparurent derrière-lui.

‘ Les champignons que vous voyez derrière-moi sont une espèce très rare qui ne poussent qu’en sous-terrain. Cependant petit à petit, ils grimpent jusqu’à la surface attirés par l’air. Ces champignons se propagent très rapidement et se nourrissent de la couleur. Ils laissent derrière eux des immenses zones de gris clair. Une fois qu’ils sont à saturation, le dôme de ses champignons se craquelle pour former 4 ailes. Le champignon devient alors une sorte de papillon aux ailes des couleurs qu’il a absorbé. Le souci étant que ses papillons propagent le champignon encore plus rapidement, à chaque battement d’aile. Votre mission sera de redonner ses couleurs à nos cités. Carmélia vous vous occuperez de Coba comme vous connaissez mieux l’endroit. Sorën vous resterez à Andraste. Dépêchez-vous de suivre les flèches sur les vitres, elles vous emmèneront jusqu’à la salle d’équipement. ‘

La situation avait rendu Sorën presque violet, le monde était déjà assez fade comme ça, comment osait-on lui retirer le peu de couleurs qu’il avait ? Il ne laisserait pas l’hiver s’étendre à Mag Mell, pas comme sur Terre, alors il emboîta le pas à l’autre personne qui semblait avoir un pouvoir semblable au sien.

L’équipement des agents des Déceleurs était basique mais efficace : des menottes en négaste, une combinaison en matériaux dont les molécules se solidifient en cas de choc et un bout de verre provenant des cloisons de la base. C’était presque une tablette quand on y pensait. Sorën n’avait pas eu le temps d’enfiler sa tenue que l’autre Héros de la couleur avait déjà repeint la sienne en véritable apothéose de couleur. Pourquoi pas après tout ? Il était temps d’aller sur le terrain.


Chapitre 3 : Journée onirique

Sorën ne serait peut-être jamais un peintre reconnu sur Terre mais aucun peintre n’accomplirait jamais ce qu’il allait faire aujourd’hui. Il allait peindre toute une ville. Hélas, un grand pouvoir impliquant de grandes responsabilités, il se décida de rester sérieux autant que possible.

Il se promenait devant ce monde en monochrome, comme une toile en trois dimensions. Les champignons avaient envahi plus rapidement que prévu la ville, ne laissant que cette impression de vide de partout. La première touche de couleur avait été difficile, il devait se lancer, ne pas douter de lui. Mais avec le temps, il se rendait compte qu’il ne pourrait pas repeindre toute la ville en y allant avec autant de précautions.

C’était un véritable festival de couleurs, il se permettait des libertés quand il avait un doute sur la couleur d’un bâtiment ou d’une coupe de cheveux. Le monde serait plus vivant. Comme c’était bientôt Noël il abusa un peu des couleurs festives. Malgré tout il faisait bien son travail et les gens préféraient avoir des cheveux roses que des cheveux gris.

Cependant plusieurs milliers de papillons, sûrement plus, avaient déjà éclos. Ils s’amassaient au-dessus de la ville, projetant leurs reflets colorés. Les battements de leurs ailes faisaient un vacarme insupportable. Les agents sur le terrain éliminaient le plus de champignons, pendant que Sorën abattait la tâche titanesque qu’on lui avait confié. Cependant la situation allait se compliquer.


Chapitre 4 : Indigestion.

Leviathan n’aimait pas beaucoup les papillons colorés qui se promenaient dans sa ville. Ils laissaient leurs spores de partout, c’était difficile à nettoyer. Sans les couleurs, c’était plus difficile de savoir ce qui était pourri ou non. Bref c’était des empêcheurs de tourner en rond. Quand la décharge privée d’Andraste s’était rendu compte que les gens considéraient les papillons comme une menace, Leviathan avait sauté sur l’occasion pour les bouffer. Tous.

Elle en avalait des dizaines à chaque bouchée, depuis plusieurs heures maintenant. Alors que son festin continuait elle voyait que la ville retrouvait ses couleurs. Etait-ce grâce à elle ? Sûrement. Elle redoubla d’effort. Son corps devenait de plus en plus coloré. Son ventre gonflait. Bizarre. Il commençait à se craqueler. Inquiétant. Puis soudain sur son ventre, à la place de la forme ronde, il y avait quatre ailes de chair qui s’agitaient. Elle avait réussi à devenir encore plus hideuse et monstrueuse.  Ce n’était pas normal d’avoir quatre ailes géantes faites en ventre à la place du ventre.

Dans les rues d’Andraste, le carré de verre que Sorën avait renommé « Andrapad », se mit à clignoter pour attirer son attention. Sur l’écran on pouvait voir que les ordres de mission avaient changés. La priorité était de s’occuper du dernier problème en date. L’éboueur de la belle cité avait pris l’initiative de manger les papillons. Ils absorbaient désormais les couleurs comme cent mille champignons, il fallait l’arrêter avant que tout le travail de Sorën ne devienne anecdotique.

Les Déceleurs avaient un plan. Ils amenèrent sur la place d’Andraste toutes les personnes ayant un pouvoir de projection, des manipulateurs d’éléments pour la plupart. Sorën allait devoir saturer en couleur les projectiles pour provoquer une overdose chez Leviathan et pouvoir ainsi la sauver de sa gourmandise.

Il n’avait pas été très dur d’attirer l’attention de l’horreur volante, ils avaient amassé quelques papillons pour s’en servir comme appât. Dès qu’elle avait été au plus proche, toutes les personnes s’étaient mises à lui tirer dessus en visant sa bouche ou son ventre ouvert directement. Sorën avait déchargé toutes les couleurs qui lui passait par l’esprit depuis son enfance. Il voulait sauver Leviathan et les couleurs de la ville.

Pourtant ce n’était pas suffisant, Leviathan se contentait de tout avaler, devenant de plus en plus ingérable. On aurait dit un homoncule d’éléments de toutes les couleurs avec des ailes de chair sur le ventre. Tout espoir semblait perdu quand Carmélia apparut. Elle utilisa son pouvoir en combinaison avec celui de Sorën qui était rouge incandescent par l’effort.

Quand Leviathan commença à se replier sur elle-même, tous s’arrêtèrent pour observer ce qui allait se passer. On entendit d’abord des bruits qu’on appela plus tard « Le séisme sonore d’Andraste ». Puis Leviathan fit une grimace, qu’on appela plus tard « Le cauchemar de toutes les nuits ». Puis enfin tout son corps cracha un énorme Arc-En-Ciel liquide qui se déversa sur toute la ville. Pendant plusieurs heures. On appela cela, « Le déluge Arc-En-Ciel ».

Les seules à rigoler devant ce cataclysme furent Carmélia et Sorën, se disant que la ville allait finalement, enfin, avoir des couleurs correctes.
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La divinité
Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué
370
16/09/2016
Enkidu - Fate
Chupp
PNJ
Mini image : La divinité

Description du personnage : Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué

Messages : 370

Date d'inscription : 16/09/2016


Avatar : Enkidu - Fate

Crédits : Chupp




Lun 25 Déc - 11:29
De Ryunos à Vicky
ATTENTION CONTENU MATURE !

Secret Santa pour Vicky
with Diamond & Belladonna


Ses jambes si élégantes dépassent de l'eau chaude. Quelques bulles agrémentent la surface, emplissent l'air d'un parfum particulier. L'une d'elles se glisse dans sa paume et elle l'observe. Toutes ses couleurs lui rappellent les tissus, les dentelles. Déjà ils s'entremêlent pour l'habiller et parer sa petite chaumière. Les rideaux encadrent ses fenêtres. Quelques rubans épousent les étagères pleines de plantes, enlacent les flacons emplis de potions mystérieuses. Ils ajoutent un certain charme, plus sophistiqué à l'ensemble peut-être trop rustique. Sur la serviette qui caresse sa peau, une broderie lui rappelle quelques moments si doux. Un sourire égaie ses lèvres quand elle passe les doigts sur le motif. La journée s'annonce intéressante. Pour mieux attiser l'intérêt de son amante, elle choisit une de ses rares robes qui ne sont pas de sa confection. Après tout, elle ne s'avouera jamais conquise, même si sa garde-robe est remplie de ses réalisations et que sa peau s'est trop imprégnée de son odeur. Même une fois droguée et attachée au lit, elle se voudra vainqueur et tentera de reprendre le dessus.

Le voyage jusqu'à Andraste semble irréel. Ce ne sont pas les paysages qu'elle voit mais des scènes sensuelles, érotiques. Leurs embrassades ont toujours une odeur particulière, plus sucrée que toutes les autres et elle ne s'en lassera pas. Toutes deux se plaisent à séduire l'autre, user de tous les charmes pour mener le plaisir à son paroxysme. Ses lèvres s'étirent, son pas se fait plus pressant. Elle entend déjà les soupirs, les cris. Elle sent déjà la chaleur, son cœur qui bat trop fort. L'idée que son amie y pense déjà lui effleure d'esprit et elle la voit avec son sourire qui dissimule tous ses fantasmes, sa grâce si mesurée qui attise toutes les ardeurs. L'idée de sentir ce corps si orgueilleux sous le sien, conquis par ses avances l'excite déjà. Sa marche si rapide l'a déjà menée à la boutique. Elle prend quelques instants avant d'entrer, désireuse de faire attendre la couturière.

La cloche tinte, annonce son entrée. Elle traîne dans la boutique pendant de longues minutes, pose ses yeux sur les modèles proposés sans les voir. Seule la propriétaire de cet endroit l'intéresse. De toute façon, elle ne se contenterait pas de ces créations-là. Elle préfère les pièces uniques que l'artiste réalise rien que pour elle. Elle ne sait même pas pourquoi elle désirait la voir mais la connaissant, Belladonna ne sera pas déçue. Finalement, la propriétaire de la boutique apparaît. Sa robe épouse ses formes, voluptueuse sans tomber dans le vulgaire. Elle s'approche d'un pas léger et enlace déjà son invitée pour lui glisser quelques mots au creux de l'oreille.

« Te voici enfin ! J'ai une surprise pour toi. Attends-moi dans l'atelier, je vais fermer la boutique. »

Sans même regarder la réaction de l'herboriste, Diamond est partie tourner l'écriteau de la porte et fermer les rideaux. Quand elle se retourne, l'autre l'observe avec un sourire aux lèvres. La brune n'ayant pas l'habitude de ce silence, elle s'approche de son amante et plante son regard ardent dans le sien.

« Eh bien, n'as-tu pas hâte de découvrir ta surprise ? »

Sa main effleure la joue de la demoiselle et elle dépose un baiser presque timide sur ses lèvres peintes.

« Tu es très belle, presque autant que moi. »
« Allons, allons, tu sais bien que je suis toujours magnifique. »

Le compliment l'émeut. Ses oreilles ont rougi sous ses longs cheveux noirs. Ces mots sucrés prennent un sens étrange dans la bouche de la sorcière. Aucune n'a encore utilisé ses atouts, elles semblent se défier du bout des doigts sans porter le premier coup. La boutique devient déjà un champ de bataille. Diamond s'avance et ignore les vêtements pour atteindre la peau si désirable. Elle embrasse les lèvres pâles, descend jusqu'au cou avant d'y poser ses crocs, de commencer à le dévorer. Elle ne rencontre aucune opposition. Son adversaire, quant à elle, se délecte de l'illusion de pouvoir qu'elle offre à l'autre. Elle pourrait renverser la situation à n'importe quel instant. Elle distingue les points faibles entre les tissus mais décide de ne rien faire.

« Je vais te montrer ta surprise, tu viens ? »

Toutes deux se dirigent vers l'atelier. Là, des tissus attendent les passions. Le matelas est posé par terre, sous quelques draps désordonnés. Le travail qu'elle a dû laisser à son arrivée patiente sur la table. Des murs émanent des centaines de parfums. Bien sûr, l'odeur de la couturière domine l'ensemble mais l'on distingue tant de nuances que l'on pourrait s'y perdre. Heureusement, l'herboriste a l'habitude de toutes ces fantaisies et apprécie le cocktail sans ciller. La brune s'affaire, apporte une robe élégante. Son sourire rayonne de toute l'innocence qu'elle n'a pas et éblouit quelque peu son invitée.

« Je t'ai fait une robe. Vois-tu, il y a cette tradition humaine qui dit que l'on doit offrir des cadeaux en fin d'année et cela m'amusait alors en voici un pour toi. Pourrais-tu l'essayer ? Elle devrait t'aller parfaitement mais je voudrais te voir la porter. »

Ses yeux emplis de malice ne lui permettent pas de discerner d'intentions malignes. La scène d'aujourd'hui se révèle pour le moins originale. Les actrices quittent leurs rôles habituels, changent le rythme de leur valse empoisonnée. Le vêtement relève tous les charmes de la sorcière et elle se regarde longuement dans un miroir, clairement satisfaite du présent. Une silhouette apparaît derrière elle. La température augmente. Bien que léger, le tissu semble trop lourd à porter. Des doigts caressent ses hanches, un souffle familier parcourt sa nuque.

« Alors, comment te trouves-tu ? »
« Cette robe me va parfaitement, merci. Que puis-je faire pour te remercier ? »

Bien sûr, il s'agit d'une fausse question. Elle a des tonnes d'idées, influencées par les fantasmes qui lui ont traversé l'esprit lors du trajet jusqu'ici. Mais l'autre ne semble pas prête à la laisser faire. Elle abuse déjà de son don.

« Oh, rien. Tu es mienne aujourd'hui. Tout ce que tu as à faire, c'est apprécier. Je veux entendre chacun de tes soupirs. »

Elle est piégée. Son esprit s'embrouille trop, elle ne pourra pas utiliser son pouvoir efficacement. En plus la couturière est derrière elle, habillée. Ses fluides n'atteindraient pas sa peau et elle contrôle toutes les senteurs de la pièce. Elle n'a pas d'autre choix que de ployer, vaincue par l'agressivité de la jeune femme. Cette dernière dévore lentement les épaules de sa victime, goûte chaque parcelle de la peau brûlante. Ses mains outrepassent la robe sans difficulté ; elle la connaît par cœur. Déjà ses doigts atteignent des zones plus sensibles. Mais la sorcière n'a pas dit son dernier mot. Sa main se glisse sur celle de l'autre femme et ses plus dangereuses toxines affectent Diamond. Ses mouvements se font alors plus hésitants, moins précis. Son souffle prend une couleur rouge. L'herboriste n'arrive à rien faire de plus, envoûtée par le puissant aphrodisiaque. Une main quitte sa peau et l'assaillante joint sa voix à celle de l'assaillie. La sorcière perd une bataille mais compte bien remporter la guerre.

Belladonna trouve la force de se retourner et voit les yeux suppliants de son hôtesse. Un sourire étire ses lèvres et elle l'embrasse vivement, enlace sa langue avec la sienne tout en caressant le bas de son dos. La robe tombe rapidement pour dévoiler des sous-vêtements ravissants. La succube exploite son pouvoir, s'enorgueillit de chaque éclat de voix qu'elle provoque. D'autres parfums que ceux créés par l'éternelle emplissent l'air. Cette dernière ne tient bientôt plus debout, vaincue par le plaisir. Il convient alors de donner le coup de grâce, au creux des reins de la couturière. Plus habituée à donner qu'à recevoir, elle se trouve prise au dépourvu et abdique rapidement, si bien droguée par la succube qu'elle ne pense même plus à riposter.

Malgré les apparences, les bijoux, les vêtements, toutes les femmes finissent sans défenses lorsqu'elle devient sérieuse. Sa victime du jour a ça de particulier qu'elle réplique avec des armes similaires. Elles se battent ainsi toute l'après-midi, tantôt dans l'atelier, tantôt dans la cuisine, tantôt dans la boutique. Le matelas les accueille le temps de quelques préliminaires de plus, le carrelage assiste à plusieurs orgasmes. Épuisées, les deux jeunes femmes finissent enlacées entre les draps. La brune dépose un furtif baiser sur les lèvres de son invitée.

« Joyeux Noël ! »
« Qu'est-ce qui constituait mon cadeau au juste ? La robe ou ce qui a suivi ? »
« Je ne sais pas, interprète-le à ta guise. »

Et elle se blottit contre la sorcière, heureuse de la journée qui se termine déjà.


Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La divinité
Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué
370
16/09/2016
Enkidu - Fate
Chupp
PNJ
Mini image : La divinité

Description du personnage : Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué

Messages : 370

Date d'inscription : 16/09/2016


Avatar : Enkidu - Fate

Crédits : Chupp




Lun 25 Déc - 11:29
De Vicky à diraxy
Blanche. Comme toi.
Sa couleur enchante, et ton âme crie.
Tes lèvres le chantent, et elle murmure.
Dans cette nuit noire, se distinguent les voix.
Et tu la regardes. Et tu lui souris.
Elle fait de même. Elle te reflète toi.

Belle comme toi.
Tes larmes coulent, les siennes s'envolent.
Dans un tourment, elles papillonnent.
Flocons d'hiver et pluie divine.
Cadeau de Leliel sur ta personne.
Promesse d'un avenir, pour un être en ruines.Caresse de la déesse, croyances d'une folle.

L'hiver s'installe doucement dans la nuit. La neige est reine, à son tour. Un royaume de solitude, ta place est là... pour toujours. Tu vis encore et encore, dans cette abîme de déchets. Couverts de blancs, tâchés de ses douces larmes. Leliel pleure pour toi sa neige froide, et ton âme disparaît, et ton cœur se ferme.
Enchaînée, attachée.
Tu ne souriras plus jamais.
Enchaînée, attachée.
Tu te destines à la crasse.
Et te voilà. Oui tu es là.
Enchaînée, attachée.
Perdue dans les tréfonds d'Andraste.

Libre. Pas toi.
Elle vole, elle file. Tu restes coincée.
Elle te tourmente. Elle t'envahit.
Tu rêves d'être pure. D'être comme elle.
Tu hais cette vie. Tu te sacrifies
En espérant un jour être récompensée.
Par celle que tu hais tant... Leliel.

Joyeuse. Pas toi.
Avec elle, Andraste est purifiée.
Mais tu voudrais secrètement
Voir le monde cassé,
Voir le monde comme toi.
Pauvre petit Ange.

Tendre Éternelle à l'âme si sombre, douce petite au corps infâme, cassée, brisée, sale et infecte, regarde pourtant ce que tu as. Un mérite grand comme le monde qui, caché dans le miroir, renvoie une image pure. Tu es la cause. Tu es la grande. Tu es la sublime merveille qui dans sa solitude cache des merveilles, et dans le dégoût créez beauté.
Lève les yeux. Et souris.
Lève les yeux. Voici Noël.
Andraste blanche. Andraste propre. Andraste pure. C'est grâce à toi.
Belle Éternelle, n'oublie jamais.
Tu as de Leliel sa part de pureté. Tu n'es pas seule, tu n'es pas sale. Tu es splendide, et sa création. Tu es sacrée quelque soit ton don.
Ô petite Trash, belle Leviathan...
Oublie la jalousie et jouis de l'instant.

___________



http://image.noelshack.com/fichiers/2017/51/7/1514098775-img-6467.jpg

___________

Une fois encore la belle avale. Une fois encore la douce digère. Estomac perfide et corps degueulasse, ses yeux qu'elle n'aime pas reflété son âme, et elle voit le blanc et elle voit la neige. Elle déteste Leliel qui fait toujours ça, emplir Magmell d'un trésor plus beau, plus blanc et plus pur que sa propre personne. Elle déteste son don, elle déteste son corps. Elle doit avaler ce qui la répugne. Déchets et horreurs dans la solitude. Elle digère ce qu'Andraste ne veut pas. Elle pleure en silence, elle jalouse en vain. Elle, le Leviathan, la petite poubelle. Elle n'a que son nom, elle n'a qu'un surnom. Et son âge long, et ses souvenirs lointains, pour se rappeler qu'à une belle époque, elle etait aimée. elle etait choyée, telle une belle enfant... Telle son enfant.

Et elle traine. Et elle traine. Ressemblant à une enfant. Avalant à déraison. Sirotant son paquet gluant. Résistant au froid ambiant. Rêve-t-elle ? Parfois elle le pense. N'est-elle pas trop sale pour vivre ? fille impure d'une déesse sans merci. Femme horrible bonne qu'à avaler. Ne peut elle donc pas être comme ces Éternels bien aimés ?

Et soudain. Elle tombe. Et soudain. Elle souffre. Elle s'énerve. Elle veut plus. Épuisée. Elle ne s'aime pas. Pourquoi continuer ? Elle n'en peut plus. Mais elle voit. Un cadeau. Un paquet. Une boite. Qui  l'a fait tombée. Qui l'énerve. Elle veut tout jeter. Elle s'apprête à la lancer. De rage. D'amertume. Et en la soulevant. Une peluche. Un petit renne. Tout gris. Tout doux. Ses yeux s'écarquillent. Et l'image se poursuit. Elle voit une enfant. Une enfant qui ne bouge pas. Qui sourit. Le renne est pour elle ? L'enfant la pointe du doigt. Le renne est pour l'éternelle. Celle qui travaille dur pour les rues de la ville. Celle qui travaille dur même en cette période. Celle sans qui la neige serait sale, posée sur les déchets et reflétant la bile d'un monde naufragé dans sa propre déjection.

La Jalouse s'approche. Elle n'y croit pas. Mais l'enfant à la peau basanée ne parle pas. Elle pose ses petites mains sur le renne en douceur. Elle le pousse contre Trash, elle ne semble pas voir combien l'éboueuse se sent dégoûtante. Mais l'enfant l'enlace. Mais l'enfant l'aime bien. Pourquoi l'éternelle n'aurait pas le droit d'avoir un cadeau, d'avoir du bon temps ? Et les larmes chaudes semblent casser le froid. La douce blanche ne peut s'en empêcher. Est-ce vraiment elle ? Ou cette petite chose qui la serre ? Ou cette peluche si douce qui semble la caresser ?

Et bientôt des pas. Et bientôt une autre. Un peu plus grande. Blonde et mignonne. Elle se nomme Erin, elle appelle sa soeur. Et l'enfant de couleur attrape la main de Trash. Elle ne peut pas venir. Mais elle se laisse tirer. Si c'est un rêve, où donc est le mal ?
Et cette nuit là, Leviathan sourit. Et cette nuit là, elle fut aimée. Elle fut adorée. Elle fut câlinée. Elle fut heureuse.
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La divinité
Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué
370
16/09/2016
Enkidu - Fate
Chupp
PNJ
Mini image : La divinité

Description du personnage : Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué

Messages : 370

Date d'inscription : 16/09/2016


Avatar : Enkidu - Fate

Crédits : Chupp




Lun 25 Déc - 11:29
De diraxy à Lio


   
   
o holy night

   
   La nuit était tombée depuis plusieurs heures déjà, et Mag Mell la paisible s'était engourdie dans le repos, tapis dans un manteau d'ombres et de fraîcheur. Les journées raccourcissaient, se faisaient plus froides, tandis que l'hiver arrivait discrètement – comme sur Terre, avaient dit les humains. Car l'hiver existait aussi sur Terre, mais là-bas, il était déjà là, avec ses lumières et ses cadeaux. D'un air rêveur, la bergère regardait les étoiles dans le ciel, et la lune en croissant qui s'émiettait sur fond noir. Elle était visible dans son ensemble ce soir-là, et laissait deviner le rond parfait qu'elle avait un jour dû dessiner.

La lumière de l'astre nocturne baignait la plaine d'une douce lueur argentée, et sur la sombre étendue se détachaient une multitude de petites boules blanches, éclatantes, à la silhouette irrégulière et cotonneuse. Et parmi elles, tout aussi resplendissante, la petite Éternelle dans son joli manteau blanc – blanche bergère parmi ses blancs flufftons.

Elle n'avait pas écouté la comptine populaire de ce monde étonnant, elle n'avait pas rangé son troupeau. Cette nuit, elle la passait en plein air, avec la chaleur des bêtes.

Fluffton et Fluffton étaient venus se blottir contre elle, avec toute la douceur du monde. À moins d'un mètre, Fluffton l'observait d'un oeil attentif, comme s'il attendait qu'elle s'enforme. Et à cette idée, un bâillement se fraya un passage entre ses lèvres. Elle songea, une fois de plus, distraitement, qu'il était commode de dormir : ça laissait passer le temps sans le voir. Sans penser. Sans attendre.

La fatigue commençait à l'emporter, et à embrumer son esprit, quand une étrange lumière réveilla son attention. Elle redressa sa tête qui s'affaissait, et assista alors à une chose des plus étonnantes.

Un magnifique animal se tenait devant elle, surmonté de bois comme d'une couronne d'épines, scintillant dans la nuit sous le regard surpris de la Productrice. Qu'est-ce qu'un luxéon venait faire si loin de la forêt ? Elle savait la créature inoffensive, et l'observait avec attention, émerveillée par cette apparition aussi soudaine qu'inexplicable. Mais ce n'était rien comparé à ce qui arrivait.

Car l'instant d'après, l'animal prenait la parole.

« Ne crains pas, douce bergère, car voici que je t'annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le troupeau. »

Lann, qui avait sauté sur ses pieds à l'entente de cette voix caverneuse, était perplexe. Imperturbable, la créature poursuivit.

« Cette nuit, sur le domaine qui abrite les tiens, vous est né l'enfant divin, le Pelucheux – le Fluffton. Et voici le signe qui t'est donné : tu trouveras un nouveau-né couché et endormi dans une mangeoire. »

Deux mots résonnèrent dans l'esprit déboussolé de l'Éternelle : divin Fluffton.

Et suite à cela, d'autres Luxéon se révélèrent dans la nuit, leur pelage lumineux resplendissant dans la lumière argentée, et chantèrent en coeur :

« Gloire à Leliel au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux flufftons, qu'elle aime. »

Puis les majesteux animaux firent volte face avant de s'enfuir dans la nuit.

Bouche-bée, Lann se demanda si elle n'avait pas fumé un peu trop d'herbe de berrigum dans la journée précédente. Mais, aussi extraordinaire que cela puisse sembler, toute cette scène avait quelque chose de terriblement réel. Et l'étoile aveuglante qui brillait comme un phare au-dessus du Hameau semblait l'appeler, comme les voix solennelles des créatures des bois. Alors Lann se mit en marche, dévorée par la curiosité. Elle avala la distance jusqu'à l'étable au-dessus de laquelle scintillait l'étoile, et en poussa la porte avec comme une sorte de piété prudente. L'étable était vide – à l'exception d'une petite touffe resplendissante qui dépassait de la grande mangeoire. La bergère s'approcha, pour découvrir un jeune fluffton endormi, à la laine illuminée et scintillante, comme les reflets du soleil sur la surface de l'eau.

Alors la réalisation frappa, emplissant son coeur de joie.


Leliel aimait les flufftons.

Et leur dieu, (son enfant, comme toutes les choses de ce monde),
était venu à elle.







joyeux noël cutie !
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La divinité
Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué
370
16/09/2016
Enkidu - Fate
Chupp
PNJ
Mini image : La divinité

Description du personnage : Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué

Messages : 370

Date d'inscription : 16/09/2016


Avatar : Enkidu - Fate

Crédits : Chupp




Lun 25 Déc - 11:30
De akiyura à bbdragon
Noël approche à grand pas, les oiseau chante, la neige coule à flot, bref un hiver tout à fait normal à Londres. Les idées de cadeau n'afflux pas dans la tête de notre héroïne du jour, elle à beau réfléchir, elle ne trouve rien pour sublimer la perfection de celle qu'elle aime. Dans un café une jolie blonde du nom de Prim soupire ne trouvant pas de chose intéressant pour Ica, comment la rendre encore plus heureuse, pourquoi les licorne pètes des arc en ciel, tout ça est encore flou dans sa tête. Elle trouvera bien une idée qui sera être la meilleure, sans ça sa chere et tendre n'aura pas de beau cadeau. Ceci est inacceptable, il faut qu'elle se bouge, que manque t'il à sa vie pour être parfaite, Il y a bien une idée qui pourrait être la meilleure. Ca fait un moment qu'elle se demande si elle doit le faire, sauter le pas à Noël sous cette neige serait certainement très romantique. Dans un élan de courage, elle se décida, il faut demander en mariage la belle Ica, bon c'est bien beau de se dire ça mais comment va t'elle faire. C'est bien de se dire qu'elle doit l'épouser mais, penser à fonder une famille dans sa tête semble la perturbée encore. Le narrateur étant sadique à décider qu'elle devait y arriver de toute manière, alors elle le fera. Il va falloir choisir une belle bague, pourquoi pas des invité aussi, qui connaît elle qui va pouvoir l'aider et surtout à quoi. Pour la nourriture c'est indéniable, elle ne peut choisir qu'Aksel ses goûts et sa passion pour la nourriture quel qu'elle soit était un atout. Ensuite pour mieux faire la surprise il va falloir de la musique et une personne qui sait chanter,c'était plus difficile sur ça. Il paraît que Sur le chant on peux inviter Luca, ça semble une note à mettre de coté, il y a Mx qui est un excellent danseur, les deux pourrait faire des bons DJ et metteur d'ambiance. C'est décidé elle appellerait les deux pour mieux préparer sa fête.


Bon on a un bon départ pour une fête surprise ou elle va demander la main de sa douce, Il va lui manquer la bague à offrir, pourquoi pas des fleurs ou autres. Si elle disait oui pourquoi pas voir pour le prêtre la robe et tout les truc pour se marié le soir même. Tout ça lui traverse l'esprit, mais c'était peut-être s'emballer de trop. On verra Si Ica dis oui,ça sera déjà un bon début, après tout c'est le but de toute cette surprise non. Prim dans son élan cherche un bon bijoutier ou au moins de doux conseil. Dans la bijouterie comme de par magie voilà que celle qui tiens la boutique c'est Belladona. La perfection de Mag Mell, mais que fait elle à Londres, pourquoi le narrateur est débile. Bref Prim ne se soucis pas de ce genre de détail, on peux rien contre la magie, elle demandait conseil à cette ancêtre. Après tout si quelqu'un connaît bien le monde c'est elle non, d'un geste lent et efficace, la bijoutière qui est arrivé là complètement par hasard.sort quelque pierre précieuse. Prim regarde et vois cette pierre d'une couleur azur,c'était le Lapis Lazuli,voilà la pierre parfaite pour sa compagne. Bella appel son assistante pour faire cette bague. Prim aller devoir revenir dans 3 jour pour prendre cette bague. En attendant il y avait pas mal d'autre préparation à faire tout de même. Elle se dis que ça serait parfait d'avoir des animaux,surtout des félins partout, et des flufftons à paillette aussi. Elle pourrait en emprunter mais est ce que ça changerait quelque chose, non pas vraiment. Bon faut y réfléchir et le meilleur endroit pour ça c'est un bar à chats.

Une fois installer elle passe sa commande, et câline son animal favoris tout en réfléchissant à ce qu'il manquait.Quelqu'un pour faire la cuisine était sûrement une bonne idée, on a la personne qui viendra livrée mais pas le cuisinier. Qui sera assez cool au cuisine, Elype est paraît il un bon cuisinier alors ça sera lui qu'elle appellera tout à l'heure. Il faut aussi un préparateur de table/serveur, Lann sera parfait Elle lui demandera de ramener deux trois fluffton au passage.Tout ça semble bien s’emboîter il manque qu'une chose la demande et le doux baiser sous la neige. Elle appelle donc tout les concerner pour préparer son plan de demande de mariage, il faut que tout soit parfait. Ça doit être le noël le plus inoubliable de tous les temps et aussi le moyen de revoir tout ses amis. Oh il manque quelqu'un pour les bague, Sören sera la personne parfaite pour remettre les bagues, tout ça est un peu trop orchestrée, n'en fait elle pas trop. Elle ne peux pas annulée la fête puis au moins ça sera un noël entre amis ça change un peu.

Quelques jour plus tard la bague était reprise, les préparations terminée mais la question de si elle en fait pas trop est toujours présente . Le doute commence à planée, va t'elle réussir à faire tout ça, son amour est fort mais assez pour ça ? Elle n'a pas fait tout ça pour rien. Elle se pose devant son ordi en proie au doute allumant son ordi décidant de streamer pour se détendre. Elle laisse pas transparaître le doute quand elle joue, même quand elle parle à ses milliard de viewer. Pourquoi c'est plus simple de parler à des gens que l'on ne voit pas que ceux que l'on voit et qu'on connaît. Elle secoue sa tête, c'est plus l'heure des doutes, demain c'est le grand jour. Elle va demander Ica en mariage, elle doit le faire, réussir même si elle doit fondre en larmes.

Le jour j noel est arrivée ses invité sont là sa douce aussi, tout semble bien commencer, la fête bat son plein la neige est même présente, folie, joie, stupeur, alcool. Prim prends son courage et surtout la main de sa dulcinée pour l’emmener plus loin. Être juste toute les deux pour ce moment était bien mieux. Elle respire disant à ica qu'elle aime de tout son cœur, et se lance dans un élan de courage et de force. Un genou à terre la lune les éclairant, le romantisme et à son paroxysme. La musique qui passer par les DJ était what is love, on peut l'entendre dehors d'ailleurs. Puis les mots sortait inaudible pour les autres, mais parfaitement audible par celle qui devait les entendre. Lui montrant au passage la belle bague bleu qui ornera le doigt d'Ica si celle ci accepte. Mais que va t'elle répondre ? Ceci est une autre histoire que le narrateur ne vous dira pas. Pourquoi parce que tout ceci n'est pas son histoire il peux pas tout faire pour Icathia et Prim, c'est à elle d’écrire leur histoire.

***

Joyeux nawael Prim Désolé pour ce texte foireux 8D*va crever*

Spoiler:
 
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La divinité
Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué
370
16/09/2016
Enkidu - Fate
Chupp
PNJ
Mini image : La divinité

Description du personnage : Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué

Messages : 370

Date d'inscription : 16/09/2016


Avatar : Enkidu - Fate

Crédits : Chupp




Lun 25 Déc - 11:30
De bbdragon à luca


30 baisers
orazio x luca

1 - Regarde moi

Orazio se tient là, tout proche de toi. Pourtant ce n’est pas vers lui que ton regard se porte. La délicate tendresse dans tes yeux se porte vers un rouquin. Il se mord la lèvre. (Une goutte sang perle à la commissure de ses lèvres. Une pointe de douleur, pour lui rappeler qu’il est en vie.) Orazio est possessif. Il attend que le roux te regarde en retour. Il attrape ton menton et plaque ses lèvres sur les tiennes. C’est pas comme d’habitude. C’est possessif et agressif. Tout ce qu’il ne veut pas te montrer. Mais tu es à lui et le rouquin ferait bien de le comprendre.
2 - Nouvelle ; lettre

Tu regardes le bout de papier entre tes mains. Orazio t’écrit encore une fois. Il t’en demande des choses et tu ne sais pas si tu seras capable de les réaliser. Pourtant, pour lui, tu ferais tout et n’importe quoi. Tu ne sais pas bien pourquoi, il t’attire et te protège. Parfois tu te demandes pourquoi quelqu’un comme lui s’occupe ainsi de toi. Alors tu baisses les yeux vers le morceau de papier et le porte à ton nez, espérant trouver un peu de son odeur. Tu es important à ses yeux. Il t’aime et veut te faire grandir. Tu poses alors tes lèvres sur le papier espérant que là où il est, il sent ton amour et ta détresse.
3 - Scandale
violence

Tu écarquilles les yeux. Pas possible. Pas possible. Ce n’est pas Orazio qui est là, le sourire flippant et les mains sanglantes. Il se tourne vers toi et une lueur de regret se dessine dans ses yeux. Tu te laisses approcher. C’est Orazio, il te protège et il t’aime, il ne te fera pas de mal. « Dommage, je m’amusais bien avec toi. » Au moment il t’embrasse en douceur, tu sens la lame d’un couteau se plonger dans ton cœur.
4 - Toi et moi

Une midinette, une adolescente en mal d’amour ne serait pas aussi niaise que toi. Tu touches le bracelet qu’il vient de t’offrir avec l’air de celui qui n’y croit pas. En même temps comment t’en vouloir ? Toute ta vie, on t’a détesté on t’a rejeté. Jamais tu n’avais été aimé. Alors quand il se penche vers toi, te murmurant qu’il t’aime, tu n’y crois pas. Alors quand il t’embrasse, tu n’y crois pas. À chaque preuve d’amour c’est difficile de croire que ce n’est pas un rêve. Mais aujourd’hui, ces bracelets jumeaux à vos poignets prouvent que c’est bien réel. Tu te met sur la pointe des pieds et cette fois ci, c’est toi qui l’embrasse.
5 - "J ai quelque chose a te dire"
un peu nsfw

Ça va faire des jours, non des semaines que tu essaies de lui dire. Ça va faire des semaines que tu essaies de lui parler seul à seul. Mais chacun de vos moments en duo se terminent de la même manière. Toi gémissant contre lui. Pas que ça te dérange tant que ça mais ça te pèse et tu voudrais lui dire. Alors aujourd’hui tu es bien décidé et avant même qu’il te t’épingle contre le mur tu lui murmures « J’ai quelque chose à te dire … » Il sourit et se penche vers toi, plus prêt et tu te perds un instant dans ses étranges yeux rubis. « A oui ? » Tu rougis et détourne le regard. Il prend ton menton d’une main et te ramène à lui. « Je t’aime. » Son sourire s’agrandit et une étincelle passe dans son regard. Il dépose un léger baiser sur tes lèvres. « Je sais. »
6 - Entre le reve et la realite
un peu nsfw

Tu te réveilles en sueur. Bien loin des rêves que tu faisais il y a quelques mois, tes joues sont rouges et tes yeux brillent de désir. Tu te lèves en adressant à peine un regard à ton colocataire bien endormi, pour te rendre à la salle de bain. Impossible de te rendormir ainsi. Il fait noir, tu t’éclaires à peine de la lumière d’une lampe torche. Tu marches comme dans un rêve. Sans comprendre comment, comme si tu avais perdu la notion du temps et de l’espace, tu arrives devant le lavabo. Quand tu lèves les yeux vers le miroir, tu n’es même plus surpris d’y croiser deux prunelles écarlates. Il sourit et passe sa main sur ton torse te faisant haleter. Et elle descend, lentement. « Besoin d’aide ? » Tu rejettes la tête en arrière sur son épaule, un léger gémissement comme seule réponse. Il dépose sur son cou offert une myriade de baisers. Tu ne sais pas bien comment il fait, mais il réussit toujours à te transporter dans cette dimension entre rêve et réalité.
7 - Superstar
un peu nsfw

Il est là éclatant et brillant, sous tes yeux. Rien que pour toi. Tu rougis encore en te rappelant où tu es. Tu en voudrais presque à Prim de t’avoir traîné dans cette boîte de striptease mais en le voyant tu ne peux vraiment regretter. Incroyable comme il est beau. Incroyable comme il s’avance vers toi avec cette allure de chat. Prim a dit qu’il devait fêter ses dix-huit ans comme il se devait. Visiblement, elle a fait un bon choix. Il a une superstar pour lui toute la nuit. Superstar bien décidée à le couvrir de toutes les attentions et ça commence par un baiser enflammé qui le laisse sans voix.
8 - Jardin Secret

Il te laisse entrer avec un léger sourire taquin. Tu avances à petit pas. C’est bien la première fois que tu entres dans sa chambre. Dans son jardin secret. Ça te fait sourire. Tu as l’impression qu’il se laisse apprivoisé. Que tu peux en apprendre plus sur lui. Tu laisses ton regard se promener sur la pièce. Pas le temps d’analyser que déjà il se jette sur toi. En répondant à son baiser, tu te dis que tant pis, tu en apprendras plus sur lui après. (Et puis pour être honnête, tu ne sais pas dire non.)
9 - Course Folle

Tu cours. Tu cours comme tu as jamais couru de ta vie. Tu as enfin compris. Enfin compris qu’il se jouait de toi. Que tout ce qu’il te disait, tout ce qu’il te faisait, c’était pour jouer. Des mensonges. (Il était ton monde.) Tu halètes. Tu halètes et pose ta main contre ton cœur. Il te ment, te ment depuis tout ce temps. Tu pleures maintenant. Tu pleurs en courant. Parce que tu sais. Sais qu’il te ment, sais qu’il te suit. Tes jambes te lâchent. Être si loin de lui de tue à petit feu. Tu as besoin de lui malgré les mensonges, malgré la douleur. Alors quand il te rejoint de son pas nonchalant (il savait), il aborde un sourire supérieur. Et tu te jettes sur ses lèvres comme un drogué sur sa came.
10 - 10

Tu le regardes depuis les gradins. Il est le joueur vedette. Numéro 10 ! Le numéro de la star. Du capitaine. Un mec comme lui ne te remarquera jamais, petit geek solitaire. Pourtant, il te fait des sourire et des gestes de la main et toi ça te perd, tu ne sais comment réagir. Alors tu fais ce que tu as toujours fait, tu observes, spectateur de la vie des autres. Personnage secondaire et encore, tu ne mérites pas grand-chose. Mais lui, lui, il s’en fiche de tout ça, et soudainement, alors qu’il laisse un léger baiser sur ta joue, tu deviens un personnage principal.
11 - Fleur

Son sourire est presque tendre. Presque parce que tu ne le vois qu’à moitié, trop caché derrière l’immense bouquet qu’il tient et qu’il te tend. « C’est pour toi. » Tu le regardes, un peu surpris. Tu as du mal à croire que le gérant du café en face de ta boutique vienne t’acheter des fleurs, pour te les offrir juste après. « Vraiment ? » Il hoche la tête. Tu reprends timidement le bouquet. « Je connais un chouette café, ça te tente d’y aller avec moi après le travail ? » Tu paniques totalement maintenant. Pauvre petit chou qui ne sait réagir face à la drague … Il doit te trouver super mignon (ou être bizarre) parce qu’il prend ta soudaine paralysie pour un oui et il ressort du magasin en t’envoyant un baiser. « Je passe te chercher après mon service. »
12 - De bonne humeur

Il sourit ce matin en se levant. Il est rentré tard hier et comme souvent quand c’est le cas, il avait cet étrange regard, un peu dément. Tu as appris à vivre avec, vivre avec cet homme qui semble t’aimer mais qui t’es encore si mystérieux. Tu ne sais pas toujours comme réagir, ni que faire mais tu aimes ce genre de matin où il a ses bras autour de toi et où il pose, avec un semblant de délicatesse, ses lèvres sur ta chevelure de sang.
13 - Liens
un peu nsfw

Tu as les yeux fermés. Pour être exact, bandés. Tes mains sont liées dans ton dos. Pas que ça change grand-chose de d’habitude mais tu ne peux rien faire, entièrement soumis à ses désirs. Tu es un peu dérangé, au début, par ses liens qui t’entravent, par ton incapacité à voir. Tu aimerais savoir où il est, ce qu’il fait mais tu ne peux pas, pauvre petite chose étendue sur le lit. Tu entends le bruit de ses pas. Enfin ! Il approche et tu te tends vers lui, vers sa chaleur, vers son odeur. Au final, tu réalises, ces liens matériels qui te lient à lui aujourd’hui ne sont que le reflet de ceux mentaux qu’il t’a imposé il y a bien longtemps.
14 - Musique

Ses mains sont posées sur le piano. Ses doigts virevoltent au fil des notes. Il est beau comme ça, concentré, presque tendre quand son regard se pose sur la gamine brune qui l’accompagne au violon. Il est terriblement beau. Nouvelle facette que tu ne connaissais pas de lui, nouveau visage que tu découvres avec un plaisir non contenu. Et quand à la fin de la représentation, il te lance ce petit baiser au travers de la salle, tu te sens rougir de gêne.
15 - Le bleu le plus pur
violence

On ne peut pas dire que votre couleur est le bleu. Trop calme, trop doux, trop froid. Il ne correspond pas assez bien à la chaleur et la passion de votre relation. Vous êtes plutôt du rouge. Comme tes cheveux, ses yeux ou le sang qui coule sur ta peau après des caresses trop fortes. Pour ce matin là, quand tu sors de la douche et que tu vois se dessiner sur ta peau tes tâches bleutées, tu te dis que le bleu c’est un peu vous aussi. Il passe derrière toi et pose sa bouche contre ton épaule nue. « Le bleu te va bien, finalement. » Il esquisse un sourire narquois et tu deviens rouge. Dommage.
16 - Invincible, sans egal

Parfois il y a ces moments où tu penses qu’Orazio te considère comme un égal, qu’il t’aime autant que toi, tu l’aimes. Rapidement, tu te rappelles que c’est faux et que ça ne sera jamais vrai. Il est bien au dessus de toi. Il y a quelque chose de plus en lui. Il est autre chose. Il a cette confiance, cette démarche. Il est invincible et sans égal. Alors tu te contentes d’être dans son ombre et tu acceptes le moindre signe d’affection, le moindre contact, le moindre baiser, avec un bonheur mal dissimulé.
17 - kHz ; unite de mesure
violence

Ton cœur bat plus vite, plus vite, plus vite. On y est. Ça y est. Tu l’as fait. Tu trembles et tu as envie de pleurer, de vomir, de tu sais pas. C’est un peu la panique et tu t’accroches désespérément à la manche de celui qui t’as fait tombé. Tombé d’amour, tombé dans la folie. Tu sombres et tes battements de cœur soudainement ralentissent. Encore, et encore. Il te regarde avec ses yeux fous et soudainement tu comprends tout. Il pose avec férocité ses lèvres sur les tiennes. Tu comprends et tu commences à pleurer.
Celui que tu aimes est un assassin.
Celui que tu aimes a fait de toi un assassin.
18 - "Dites aaaaah ..."

C’est pas bien souvent que ça vous arrive. Lui et toi, en tête à tête, pour un repas presque aux chandelles. (Il manque juste les chandelles en fait) Il a un léger sourire qui te fait penser que ce qu’il y a dans l’assiette de l’italien ne lui suffira pas. (Il a bien l’intention de te manger toi) Pourtant, toi, pour une fois, tu as bien envie d’un peu de tendresse et tu sais pas bien d’où tu tires le courage, mais tu te lèves et va t’asseoir sur ses genoux. Tu récupères sa fourchette et avec douceur, tu cherches à le nourrir. Il te jette un regard condescendant, roule des yeux mais accepte de jouer ton jeu quand tu lui dit, tout doucement « Dites aaah … » Et peut-être bien que tu le récompenses entre chaque bouché avec un sacré baiser. (Si bien que quand vous montez dans ta chambre, la moitié de l’assiette est encore pleine.)
19 - Rouge

Votre couleur sans aucun doute, c’est le rouge. Rouge de tes cheveux, rouge dans ses yeux, rouge sur tes joues. Rouge partout. Pourtant, la première fois que le liquide vital à ta vie coule sur ton torse (morsure trop forte) tu paniques un peu. Jusqu’où peut aller sa passion pour le rouge ? Tu apprendras qu’Orazio n’a aucune limite.
20 - Retour a la maison

Tu trembles encore. Chaque fois, c’est un peu plus facile. C’est terrible. Tu ne te reconnais plus vraiment mais tu aimes le pouvoir qui coule désormais entre tes doigts. Tu aimes pouvoir rendre ce qu’on t’a toujours infligé. Tu aimes être capable de faire ce qu’il te demande sans y réfléchir. Quelqu’un te tient la main et te guide vers les sommets. (Il n’y a que toi qui n’y voit pas le fond.) Et surtout, ce que tu aimes, c’est qu’après chaque mission, il te prend dans ses bras, t’embrasse doucement et tu as l’impression d’être protégé, aimé. Tu es à la maison.
21 - Violence ; pillage ; extorsion

C’est vraiment dommage. On t’avait souvent dit que l’être humain s’habitue à tout. Tu ne pensais pas en devenir la preuve. Il faut dire que tu n’es pas même au courant, trop timide, trop pur, trop naïf, pour comprendre l’abus dont tu es victime. Pour comprendre ce qu’il te fait. Tout ce que tu vois, c’est que soudainement, on ne te regarde plus avec pitié, mais avec peur. Et pour ce sentiment de puissance, tu veux bien subir tout ce qu’il voudra. Et ça comprend aussi bien les violences physiques que les morsures dans vos baisers.
22 - Bercer

Votre rencontre s’était faite un peu par hasard. Du moins, c’est ce que tu crois. Pour toi, Orazio avait été là au bon moment. Il t’avait tendu la main quand tu étais au plus bas. Et c’était devenu une douce habitude. Toujours au bon endroit, au bon moment. Tu serais un peu plus méfiant, tu ne serais peut-être pas tombé dans le piège. Mais aujourd’hui, tu ne redoutes plus tes cauchemars, sachant qu’il y a quelqu’un pour te bercer doucement et embrasser ton front avec tendresse.
23 - Bonbon
un peu nsfw

Tu n’étais pas trop sucreries. Orazio par contre … ça t’avait étonné son affection étrange pour les sucreries. Chocolat, bonbons, tout ce qui était sucré trouve forcément grâce aux yeux d’Orazio. Aussi, connaissant cette petite addiction, tu n’aurais pas pu être plus gêné quand il essuya sa joue du liquide blanc en esquissant un sourire taquin. « C’est sucré. » Et il posa un baiser juste sous ton nombril, la main droite prête à retourner jouer avec tes bonbons.
24 - Bonne nuit

Au début, c’était juste un bisou sur la joue et un bonne nuit dit à voix haute. Puis ça s’était transformé en léger baisé sur les lèvres et un bonne nuit murmuré entre vos lèvres. Maintenant, c’était deux formes essoufflées, allongés côte à côte qui n’ont plus besoin de dire bonne nuit. Oui, votre rituel de bonne nuit a bien changé …
25 - Obstacle

Tu regardes autour de toi. Tout est devenu un obstacle. Les gens, la vie, ton environnement, même Sully n’est plus la main tendue que tu saisissais avec plaisir à chaque fois. Tout est un obstacle et toi tu sombres et tu n’arrives plus à avancer. Tu n’y arrives plus, tu ne vois plus rien, c’est la peur, c’est la fin. Tu ferais mieux d’en finir. Combien de fois cette pensée t’a-t-elle traversée l’esprit ? Beaucoup trop. Alors quand il arrive, si fort, si brillant que d’un revers de la main le chemin est libéré, c’est à sa main que tu t’accroches et tu pris pour que jamais elle ne te lâche.
26 - Si seulement tu etais a moi

Il n’est pas à toi. Tu le sais. Ça faisait partie du contrat. Tu l’as vite accepté. En surface, parce qu’au fond, tu peux pas vraiment accepter que celui qui est littéralement toute ta vie, ne soit pas aussi dédié à toi que tu l’es à lui. Alors parfois, tu te plais à imaginer ce que serait votre vie tout les deux, s’il était à toi. Tu l’imagines rentrer le soir du travail, te sourire doucement, te murmurer un je t’aime en posant ses lèvres sur le haut de ton crâne alors que tu finis tranquillement de préparer le repas. Mais c’est un rêve, une illusion. Orazio n’est pas tendre. Orazio te planque contre le mur et te dévore. Orazio ne t’aime pas.
27 - Debordement
un peu nsfw // non consenti

Les fois où Orazio perd le contrôle sont rares. Pour ainsi dire, tu ne l’as jamais vu perdre le contrôle. Peut-être parfois sur les autres. Mais jamais sur lui même. Alors cette fois là, tu prends réellement peur. Tu prends conscience qu’il est dangereux. Tu voudrais te cacher, disparaître. Et il t’a repéré et tu es mort de peur alors qu’il s’approche de toi et planque ses lèvres violemment contre les tiennes. Tu voudrais reculer, dire non, lui résister. Tu n’aimes pas le voir comme ça, tu n’aimes quand ça se passe comme ça. Alors tu te débats un peu. Tu murmures un léger non. Mais il te regarde avec le feu dans ses yeux et tu sais que ce débordement, il ne le contrôle pas. Et que tu en paieras le prix fort.
28 - Medicament
drogues

Il avait été comme un médicament à ta peine. Un médicament à la dépression, à la faiblesse. Avec lui à tes cotés, tu avais découvert des forces que tu ne pensais pas posséder. Tu étais devenu dépendant des doses de force qu’il te donnait. Un baiser pour répondre à Sully. Un autre pour ignorer Prim. Trois autres pour blesser cet inconnu. La véritable question, c’est te demander si tu es capable d’arrêter.
29 - Le bruit des vagues

Assis sur le sable, à quelques pas de la mer, tu ne dis rien. Il est à tes cotés, tu le sens anxieux. Quelque chose à dû se passer. Tu n’oses pas demander. Il y a beaucoup de choses que tu n’oses pas faire. Surtout ce soir, alors que tu n’as jamais vu Orazio ainsi. Tu te rappelles qu’une fois, il a dit que le bruit des vagues l’apaisait. Alors tu laisses la mer faire son travail et tu te perds dans tes pensées en écoutant le bruit de ce qui apaise ton sauveur. Des heures semblent s’être écoulées quand il se lève enfin et qu’il dépose un léger baiser sur ta tête. « On rentre. »
30 - Baiser

Tu poses tes lèvres sur les siennes. C’est une de ces rares fois où c’est toi qui engage. C’est une de ces rares fois où tu as assez de courage pour montrer ce que tu ressens. C’est pas grand-chose, ce léger baiser sur ses lèvres, mais c’est largement assez pour te faire rougir et baisser les yeux. Il est tellement … tu soupires. Tu remarques son sourire malin. Tu rougis encore plus et cache ton visage dans tes mains. Il t’en empêche d’une main et de l’autre vient saisir ton menton pour guider tes lèvres vers les siennes. Ferme les yeux et profite. Qui sait combien de temps avant qu’il ne se lasse de toi …

hrp - a que coucou, j'espère que ces trente baisers t'ont plus et qu'ils étaient pas trop ooc. j'espère que j'ai pas trop trigger de trucs aussi aha.
jtm lulu

Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La divinité
Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué
370
16/09/2016
Enkidu - Fate
Chupp
PNJ
Mini image : La divinité

Description du personnage : Divinité des Eternels, incarnation de la pureté, asexué

Messages : 370

Date d'inscription : 16/09/2016


Avatar : Enkidu - Fate

Crédits : Chupp




Lun 25 Déc - 11:30
De luca à akiyura


Les grognements et les piaillements ne l’ont jamais dérangée.

Chaque cri, chaque éclat de voix sonnait comme de la musique à ses oreilles. Frustration, attention, fatigue, affection ; tout était mélodie. Dans ce cocon qui lui est si cher, chaque nouvelle note s’ajoute au tableau de sa vie. De sa... plutôt longue vie. Certes, elle n’est pas aussi vieille que la plupart des Eternels, mais est-ce une mauvaise chose ? Après tout, cela ne lui laisse encore plus de temps pour vivre comme elle l’entend. Chaque jour toujours plus pimpante, toujours plus élégante, toujours plus adorable. Un petit bouton de rose, une belle fleur qui s’épanouit au milieu des animaux.

Elle est satisfaite de sa situation. Après tout, elle ne s’est jamais sentie aussi bien qu’ici. La caste des scientifiques était agréable, bien qu’un peu particulière ; et même si elle chérit ses expéditions dans la nature plus que tout, il est bon d’avoir un endroit qu’on peut considérer comme sa maison. Son chez elle. Enfin, chez elle  – et chez Raksha, aussi. Elle était là la première, après tout. Mais maintenant, elle doit avouer qu’elle a un peu de mal à imaginer sa vie sans l’Eternelle à la fourrure bleue. Elle aboie beaucoup, certes, mais elle sait que derrière ses crocs à nu et ses grognements, c’est la plus douce des cogérantes qui se cache. Il suffit juste de la gratter un peu derrière les oreilles, et tout est réglé. Adorable.

Il est encore tôt, au Relais. L’endroit est encore ensommeillées, à peine animé par les quelques voyageurs qui se préparent à partir pour la capitale, sellant leurs voluvets, se couvrant pour résister au vent de l’hiver qui paraît déjà pointer le bout de son nez. La température a déjà commencé à descendre : car certes, l’hiver a beau être la saison favorite des Eternels, cela ne signifie pas qu’il ne fait pas froid pour autant. Luna, elle, n’est pas si friande de l’hiver. Le blanc, la pureté, le renouveau ; c’est bien joli tout ça, mais comment est-elle supposée montrer ses magnifiques jambes par un climat pareil ? Heureusement, elle s’est préparée à toute éventualité, et elle a déjà pu se parer d’adorables tenues en laine de woolfloof, d’une rareté extrême.  Bien sûr, elle n’aurait jamais fait ça si le woolfloof en question n’avait pas été conciliant. Elle est coquette – mais elle a quand même des valeurs, Luna. Jamais elle ne se pardonnerait si elle faisait du mal à un animal. Elle serait une honte pour son métier.

Perdue dans ses pensées – qui ont bien rapidement reviré vers quelle tenue pourrait-elle composée pour être la plus exquise possible – elle n’entend que le distant tintement de la clochette qui signale que quelqu’un vient de pénétrer dans sa boutique. Il lui faut attendre quelques instants de plus, lorsque des pas timides tapent contre le plancher de bois, et que vient résonner les carillons familier d’un groupe de grelinots qui, visiblement, trouvent le nouvel arrivant à leur goût. Plus ça fait de bruit, plus c’est content, ces petites choses. Ils se calment peu à peu, lorsque les pas s’avancent à nouveau ; et qu’une voix hésitante trouble l’harmonie primale des lieux.

« Excusez-moi... ? »

L'Éternelle relève la tête, ses prunelles azur à la recherche de intrus qui a posé pied en son antre... et se retrouve nez à nez avec une jeune demoiselle blonde qui  semble la fixer intensément, ses yeux ambres plongés dans les siens. Elle la dévisage un moment ; avant que ses joues prennent une légère teinte rosée, et que sa main vienne se positionner devant ses lèvres.

« Pardon ! C’est... très impoli de ma part. »

Luna lève un sourcil, intriguée. D’habitude, la clientèle tire plutôt cette tête en face des animaux, pas en face d’elle. Même si au fond, il est clair qu’elle est terriblement flattée. Enfin quelqu’un qui sait reconnaître un être d’élégance lorsqu’il y en a un. Elle bombe le torse légèrement, arborant son plus beau sourire avant de questionner sa cliente.

« Pas de souci jeune fille, cela ne m’a en aucun cas dérangée. ♡ En quoi puis-je vous aider ? »

La petite blonde semble hésiter un instant, son regard balayant les alentours, tandis que ses doigts viennent attraper les pans du manteau qu’elle porte – un « dufflecoat », si la mémoire de Luna ne lui joue pas de tours. Depuis que l’atmosphère s’est rafraîchie sur Mag Mell, elle a eu l’occasion de voir quelques humains en porter, et s’est aussitôt à intéressée cette étrange mantelure au style particulier. Et il fallait avouer que cela allait à ravir à cette fille. La couleur camel de la laine s’accordait parfaitement  à ses yeux, ainsi qu’à sa chevelure, en un ravissant camaïeu. Ses divagations terminées, la demoiselle repose à nouveau son regard sur la gérante, visiblement soucieuse.

« Vous êtes bien Luna, la gérante de ce magasin, n'est-ce-pas ? On m’a parlé de vous, et j’aurais aimé vous demander un service... »

Son second sourcil se lève. Hé bien ? Un service ? Pas spécialement rare, comme demande.  Après tout, elle est particulièrement calée dans son domaine. Il est donc tout naturel que l’on fasse appel à elle dans ce genre de situations délicates où un animal est—

« On m’a dit que vous saviez chanter... et j’aurais aimé organiser un spectacle, dont vous seriez la vedette. Si cela vous va, bien sûr. »

Luna écarquille les yeux, stupéfaite. Elle cligne des paupières, une fois, deux fois ; si elle s’attendait à ça. C’est... différent du genre de service qu’on lui demande d’habitude. Elle s’attendait à une demande professionnelle, une extrême urgence dans le pire des cas, mais pas... pas ça.

Le sourire le plus satisfait du monde s’étale alors sur son visage.

Posant sa main sur sa poitrine, et montant sur la chaise placée derrière le comptoir, Luna prend sa pose la plus théâtrale. L’Eternelle est ravie ; elle n’a pas souvent l’occasion de pouvoir chanter en public— en vrai, elle n’a pas souvent l’occasion d’avoir ne serait-ce qu’un véritable public ! Enfin, à part Raksha. Qui dort la plupart du temps, ou grogne lorsqu’elle se met à entonner la moindre mélodie.

« Hé bien, vous n’aviez qu’à demander ! Si vous le désirez, je serai prête à faire le plus beau des concerts, et ce exclusivement pour vous ! Pour l’occasion vous n’aurez même pas à débourser quoi que ce soit, grâce à mon incroyable générosité— »

« Hum... madame Luna ? Il faut que je finisse de vous expliquer. »

✧✧✧

Oh.

Sa joie fut plutôt de courte durée. Il s’avère que la jeune demoiselle blonde, répondant au nom d’Erin, avait comme objectif d’organiser un spectacle pour ce qu’elle appelait « Noël ». Une tradition humaine, visiblement, où le but était d’offrir des cadeaux aux autres. Plutôt intéressant, comme concept. Erin avait poursuivi : elle voulait offrir un spectacle aux humains de Coba, aux Eternels intéressés, mais surtout à sa petite sœur. D’après elle, elle avait le moral un peu dans les chaussettes ces derniers jours, et elle voulait faire quelque chose pour lui rendre le sourire. Le problème, c’est que la petite sœur en question était sourde.

Difficile de faire un concert lorsque la principale concernée ne peut pas étendre votre sublime voix.

La déception ayant laissé ses marques sur le visage de Luna, Erin s’était platement excusée de lui avoir fait un tel faux espoir. Elle n’avait aucun raison de lui en vouloir : elle n’avait rien fait de mal, la petite... mais tout de même. Si elle ne pouvait pas chanter, elle n’avait pas vraiment de raison de participer. Et par dessus tout, elle était frustrée d’avoir loupé une occasion de se produire en public. Mais ça, elle le gardait pour elle. La petite blonde avait l’air suffisamment embarrassée comme ça. A côté d’elle, Erin soupire ; Luna soupire à son tour. D’accord, elle n’avait aucun bénéfice là dedans... mais elle se sentait un peu mal en voyant l’expression dépitée de la jeune fille. Elle n’avait pas vraiment envie, elle aussi, de lui faire un faux espoir. L’Eternelle grommelle, ruminant : comment organiser un spectacle pour quelqu’un qui ne peut pas entendre... ? Quel autre de ses talents pouvait elle mettre à disposition ?

Un déclic ; soudainement, elle relève la tête.

Bien sûr. Comment avait-elle pu ne pas y penser ? La réponse était évidente, juste sous son nez. Enfin, tout autour d’elle, plutôt. Non seulement la petite sœur d’Erin pouvait en profiter, mais en plus ça lui ferait une sacrée publicité. Ce plan était parfait.

Du génie.

Animée d’une nouvelle énergie, Luna se redresse brusquement, surprenant au passage Erin qui ne comprend pas très bien ce qui vient de se passer. Avec  un sourire malicieux, l’Eternelle s’adresse à sa compagne.

« Laissez-moi faire. Allez chercher votre sœur, et amenez là sur la place d’ici une petite heure. Au Bonheur des Animaux va se charger de vous réaliser le meilleur spectacle que vous aurez jamais vu. J’aurais juste besoin de quelques renseignements... »

✧✧✧

Les lumières chatoient dans les yeux de Luna. Tout est parfait. Les luminoz qui flottent au dessus de la scène, les lumpos disposés sous des dômes de cristaux colorés, les grelinots tintant doucement au gré du vent. Elle était là, brillante, étincelante, vêtue de sa plus belle tenue et coiffée d’un magnifique (et quelque peu extravagant) chapeau, debout sur scène, accrochée à son... « haut-parleur », si elle avait bien compris ce qu’Erin lui avait expliqué. Son pouvoir avait été sacrément utile cette fois-ci ; et il fallait admettre que ces humains avaient de sacrés outils, tout de même. Pouvoir propager sa voix ainsi à une telle distance... Luna en était ravie. Elle hélait, attirait les passants pour qu’ils participent à cet événement exceptionnel qu’organisait Au Bonheur des Animaux, exceptionnellement pour cette fin d’année :  spectacles de draloutres, courses de voluvets, un « chatoilé café » qui visiblement attirait plus d’humains que d’Eternels, et bien d’autres réjouissances pour petits et grands.

De plus en plus de monde s’amasse autour de la scène, alors que rires et applaudissement résonnent tout autour d’elle. Elle n’est peut-être pas la vedette ce soir, mais il y a quelque chose d’extrêmement gratifiant à voir tout ça. Est-ce que c’est ça qu’on appelle une « bonne action » ? Ca aura une bonne action sur sa boutique, c’est certain ; mais actuellement, ce n’est pas le plus important pour elle. Comparé au sourire que lui lance Erin, accrochée au bras d’une petite fille à la peau sombre dont les yeux pétillent de curiosité, ses bénéfices potentiels ne sont que des broutilles insignifiantes.

Elle sourit, le cœur battant. C’est certain : rien ne pourrait mal tourner, ce soir.

...même si, maintenant qu’elle y pense, elle a peut-être oublié de prévenir Raksha.

- FIN -

Luca : Joyeux Noël Luna ! Je suis tellement, tellement heureuse d'être tombée sur toi. On se connait depuis super longtemps, et je suis contente d'enfin réussir à faire quelque chose pour toi. J'espère que ça te plait en tout cas, tout plein d'amour (et de Yellow) sur toi !! ♡
PS : Ce code peut aussi faire office de code RP, n'hésite pas à t'en servir, c'est kadô. ♡
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Libérateur de Leliel, futur maître de la caste des glandeurs, Fan de la culture pop terrienne, voleur de menstruations, séquestre les êtres vivants, etc...
72
24/06/2017
Frey - Fisheye Placebo
Chupp
Artiste
Artiste
Mini image :

Description du personnage : Libérateur de Leliel, futur maître de la caste des glandeurs, Fan de la culture pop terrienne, voleur de menstruations, séquestre les êtres vivants, etc...

Messages : 72

Date d'inscription : 24/06/2017


Avatar : Frey - Fisheye Placebo

Crédits : Chupp



En ligne

Lun 25 Déc - 12:04
Merci Ica O/ D'habitude c'est mauvais les poèmes en cadeau, mais là c'était hyper fluide, je suis surpris. Espérons qu'Elype ne fasse pas trop de bêtises quand même.

En tout c'est cool, c'était mon premier secret santa sur un forum rp et je me suis bien amusé en le faisant. Vivement l'année prochaine O/
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Belladonna, belle Eternelle, aux dons généreux et atouts majestueux, sorcière des bois - wood witch - comme elle aime à s'appeler, ermite magique dans une verdure magnifique habitant sa mansarde dont l'intérieur est peint de mille couleurs. Grandiose, elle amène les visiteurs, ce petit musée de l'Herboriste, tandis que l'Artiste concocte potions et breuvages grâce à ses dons et ses pouvoirs empoisonnés.
25
12/11/2017
Rosetta / Granblue Fantasy
Lio
Artiste
Artiste
Mini image :

Description du personnage : Belladonna, belle Eternelle, aux dons généreux et atouts majestueux, sorcière des bois - wood witch - comme elle aime à s'appeler, ermite magique dans une verdure magnifique habitant sa mansarde dont l'intérieur est peint de mille couleurs. Grandiose, elle amène les visiteurs, ce petit musée de l'Herboriste, tandis que l'Artiste concocte potions et breuvages grâce à ses dons et ses pouvoirs empoisonnés.

Messages : 25

Date d'inscription : 12/11/2017


Avatar : Rosetta / Granblue Fantasy

Crédits : Lio


Lun 25 Déc - 14:17
J'ai adoré ~ (Merchi Luna, Luca, Ica por les apparitions de Bella, et un grand merchi a Ryunos pour ce jouli cadeau (Diamond et Bella c'est un super lien **))

Et moi Elype, j'aime les poèmes ~

J'ai tout lu (wesh il manque le cadeau de Lio /out) et vous avez fait des trucs super dingues (Prim et les 30 baisers c'était super impressionnant, et la quête du Cauchemar de Noël xD c'était génial. Les couleurs pour Soren et Camy étaient sublime aussi... Et le divin Fluffton (j'adore le vava fait à la suite)

Bref super agréable. On peut faire les secret santa de l'an prochain en avance ? xD
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t866-toxic-girl-done
http://magmell.forumactif.com/
avatar
tout est bon dans le fluffton
elle aime le fluffton
elle mange le (fromage de) fluffton
elle s'habille fluffton
elle sent le fluffton
elle vit le fluffton
311
24/06/2017
Mononobe no Futo - Touhou Project
diraxy

Producteur
Producteur
Mini image : tout est bon dans le fluffton

Description du personnage : elle aime le fluffton
elle mange le (fromage de) fluffton
elle s'habille fluffton
elle sent le fluffton
elle vit le fluffton

Messages : 311

Date d'inscription : 24/06/2017


Avatar : Mononobe no Futo - Touhou Project

Crédits : diraxy





Lun 25 Déc - 16:09
JE CRAINS MAIS D'UNE FORCE HA HA HA.
Pour une fois que je suis à la bourre sur un rp il faut que ce soit là-dessus.
Pour ma défense on m'a fait un week end avant nowel à Venise pas du tout prévu et après il y aeu le retour en France et euuuh. Je me voyais mal dire "atta je vais sur mon pc vite aif." (bon c'est ma faute pour avoir attendu la dernière minute.)
Du coup j'ai ajouté un avatar par jour de retard avant de poster pardon.
(j'ai pas encore lu je veux poster ça vite j'édite mon message juste après ekzgfjez)
(bref tout mon amour)
(j'ai hésité à faire un rp d'Aksel qui cuisine du fluffton maiseuh. En fait non.)
(bref laissez-moi mourir de honte dans un coin. Bisous.)



Quelque part,il y a une petite fille. Quelque part, seule, au milieu de la foule et de silhouettes déformées par les lueurs de noël, elle pleure, sûrement, seule au monde et effrayée. Il peut l'imaginer, presque, ses petits yeux bruns en torrents, ses petites joues rosées par le froid et l'angoisse. Il la cherche des yeux, entre les vendeurs criant leurs promotions, les couples choisissant leur restaurant,
les enfants capricieux s'extasiant devant les vitrines de jouets. Les rues sont belles, blanches d'une neige naissante à pureté inégalée, mélangée aux couleurs chaudes du marché et des vêtements d'hiver de tout un chacun.
Et parmi cette foule, quelque part, dans un petit manteau blanc il y a une petite fille, attendant qu'on la trouve, et son grand-frère paniqué, qui la cherche.
  Quelque part, il retrouvera et elle lui dira tout, sur les merveilleuses célébrations d'un lointain où tout se fige et se gèle, où les lumières prennent vie dans un ciel de douceur, et il l'écoutera, il la regardera sourire et s'égayer, et elle sera le monde - et cela sera suffisant. Ils mangeront des lussekater, emmitouflés dans des couvertures trop grandes pour eux au coin d'une cheminée -et cela sera suffisant. Il fera quelque chosede stupide, encore, reviendra pleins de bleus mais continuera tout fier à clamer ses exploits de capitaine, et elle l'admirera candidement - et cela sera suffisant. Juste ça, rien d'autre, il ne demande rien, juste retrouver sa petite sœur, ses yeux d'étoiles, son sourire de sucre, juste cela.
  Quelque part, un petit garçon encore trop jeune pour sagement attendre que ses parents fassent une annonce, court à contresens de la logique et du bon sens, le cœur trop inquiet pour avoir perdu ce petit bout de sa vie que rien ne saurait remplacer.
  Quelque part, sous le grand sapin de l'allée marchande, il y voit une petite fille sanglotant, entourée de quelques curieux tentant de la réconforter. Il fonce comme un éclair, pousse les malheureux, l'étreints de toute ses forces. Elle pleure de plus belle, mais ce sont des larmes rassurées, des larmes tranquilles d'un oisillon ayant volé jusqu'au nid.

▬ Je suis désolé Maxine, je te perdrai plus jamais promis. Viens, on va retrouver les parents.

  Quelque part, une petite fille essuie ses larmes et prend la main chaude de son frère dans la sienne. Elle a beau avoir vu tant de choses insolites et incroyable, son monde préféré, ce n'est ni la Terre, ni sa planète, mais c'est encore cette main chaud et cette présence apaisante,
c'est encore sa maison, ses parents, son grand-frère. Il est le capitaine. Il est le plus grand et le plus fort, il est son héros. Il la retrouvera toujours, il l'a dit, il ne a perdra plus jamais. Plus jamais.

Quelque part, bien loin de ces souvenirs d'enfants, il la cherche encore.
Plus jamais.
Quelque part, dans un monde gelé où sa lumière perd de sa vie, elle l'attend encore.




edit; ok je plor. Déjà la mention des noms de Fluffton pas originaux de Lann m'a fait trop rire et le tout est juste trop doux. Lann a désormais Jésus-Fluffton. Praiseeee.
Et Eryen en boss (et qui a gagné du gallon apparemment) je. Pourquoi je suis le premier boss woh mettez-moi vers la fin au moins ce manque de respect. (j'aimerais tellement voir ça) (le rp m'a fait rire)
(joyeux noël) Larmes 2




another
eternity
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t110-these-shackles-i-ve-made-in-an-attempt-to-be-free-lann-100
http://magmell.forumactif.com/t825-lann-everyone-i-know-goes-away-in-the-end
avatar
high quality trash.
335
03/04/2017
Ulith (WIXOSS)
LANN ♥
Administration
Administration
Mini image :

Description du personnage : high quality trash.

Messages : 335

Date d'inscription : 03/04/2017


Avatar : Ulith (WIXOSS)

Crédits : LANN ♥




Mar 26 Déc - 13:18
OK J'AI ENFIN TOUT LU
c'est beau, merci à tous d'avoir participé, les Secret Santa comme ça ça m'avait manqué ♡
et en plus j'ai été gâtée par certains cadeaux qui n'étaient même pas pour moi

Merci Vicky j'ai fondu tellement c'est soft et cuuuuute. Maintenant je veux un lien levi-dune, c'est juste adorable. Le parallèle avec la neige au début est parfait, tellement Leviathan, et le fait de vouloir sauver Levi pour Noël c'est beaucoup trop mignon ;w;

BBdragon je suis morte ok, je me sens concernée par extension et je souffre (mais c'est trop bien) (le premier baiser m'a tellement tuée).

Leype c'était épique, et très drôle (et Levi en boss final multicolore hihi).

Les pulls de Noël pour Ica et ses enfants c'est beaucoup trop cute, je peux plus m'enlever l'image d'Elype en Jack Skellington, ce teasing sur Diamond me donne trop hâte de la voir débarquer, Prim qui demande Ica en mariage en invitant tout le monde de façon un peu foireuse c'était adorable, Erin et Luna qui organisent Noël c'était super mignon aussi, et le Maxine-Aksel me réchauffe le coeur tout en me mettant les larmes aux yeux.

Larmes

Et contente que ça t'aie plu, Lann, je suis désolée je l'ai fait un peu tardivement aussi, j'aurais aimé caser plus de références à tes RP (que j'ai tous lus ♡), mais quand j'ai vu celui où tu parlais du dieu des flufftons je me suis dit « C'EST ÇA » et de là c'est parti tout seul hehe.

J'espère que vous avez tout passé un joyeux Noël !
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t88-leviathan-you-don-t-know-how-sick-you-make-me
http://magmell.forumactif.com/t823-leviathan-now-she-s-stupid-in-the-streets#6889
Contenu sponsorisé

Contact
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» * Secret Santa *
» Secret Santa ◘ Au pied du sapin...
» Secret Santa !
» [CADEAUX] Secret Santa.
» INTRIGUE DE NOËL ❊ (TG) Le Secret Santa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: