[Mission] L'heure de la récolte - Eryen & Matteo Levi

Page 1 sur 1
avatar
Compte pouvant jouer les différents PNJ du forum
90
16/12/2016
Mystère
PNJ
Mini image :

Description du personnage : Compte pouvant jouer les différents PNJ du forum

Messages : 90

Date d'inscription : 16/12/2016


Avatar : Mystère




Mar 7 Nov - 22:51
L'heure de la récolte
Rappel de la mission

Lieu / Andraste
Niveau de Danger / Peu dangereux à dangereux (au choix)
Demandeur / L'Administration
Participants /  Eryen & Matteo Levi
PNJ Accompagnateur / Aucun accompagnateur

Déroulement de la mission

- Le compte PNJ ouvre le sujet avec un petit post résumant la situation actuelle.
- Vous êtes libre du déroulement du RP.
- Le compte PNJ peut parfois intervenir de façon surprise, mais rien d'obligatoire.
- Vous êtes libres de l'identité de chaque personne à aller voir et de la somme qu'elles doivent.
- Si vous souhaitez une intervention du compte PNJ, que ce soit pour décider de la réussite ou de l'échec d'une action ou par panne d'inspiration, vous pouvez en faire la demande ici.
- La mission se termine quand vous le souhaitez. Elle sera validée si chaque membre poste un minimum de 3 posts et si la mission est bel et bien un succès.
Mise en contexte

Les habitants d'Andraste ne sont pas forcément tous fiables... En effet, l'Administration vous a recruté pour aller récupérer les impôts des mauvais payeurs. Elle vous a fourni une liste de 3 personnes avec leur adresse. Le premier habite dans les bas-fonds, le deuxième dans le quartier riche et le dernier dans le quartier abandonné. Vous disposez du nom et d'une photographie (merci la technologie humaine) de chaque personne ainsi que de la somme qu'elle doit payer.

Vous avez rendez-vous devant la première maison, dans les bas-fonds aux aurores et vous disposez de la journée pour tout récupérer.
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
tsundere
(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )
46
01/10/2017
Jeanne d'Arc - Fate series
Jayru ♪
Administration
Administration
Mini image : tsundere

Description du personnage : (ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )

Messages : 46

Date d'inscription : 01/10/2017


Avatar : Jeanne d'Arc - Fate series

Crédits : Jayru ♪




Jeu 9 Nov - 17:19

Why do you fight like you're running out of time
everyday you fight like you need it to survive


Brave petit soldat.
Ses yeux sont sévères, ses sourcils froncés. Le gestionnaire lui rend un regard fatigué et confus. Elle travaille déjà tant. Pourquoi se porter volontaire en plus? Lui qui apprécie tellement le confort de sa maison une fois le travail terminé, que peut-il comprendre? Elle frappe du poing sur la table quand la question finalement tombe. Elle répond. Son langage est soutenu, mais son intonation vulgaire. Elle crie, crache les mots comme des poignards, comme des reproches. Elle lui dit qu'ils ne peuvent se permettre de se reposer sur les autres castes et les humains alors même qu'elle est disponible. Que les marchands commercent, que les artistes éblouissent, que les scientifiques réfléchissent. Que les humains meurent, c'est encore ce qu'ils font de mieux. Qu'on laisse les problèmes de l'administration à l’administration.
Le gestionnaire roule des yeux. Il note son nom sur une liste. Elle lui attrape la main avant qu'il ne termine, plante ses pupilles d'acier dans les siennes à nouveau. Seule. Dit-elle. Je le ferais seule. Il répond que c'est interdit. Elle rougit de colère, tomate de fureur. Elle insiste, elle n'a besoin de personne.
Personne, personne, personne.
Il concède. Une personne. Au lieu de deux. Juste une. C'est déjà trop. Elle tente de plaider sa cause, elle hurle que c'est une insulte à sa personne, elle l'attrape par le col, elle le menace, et si elle lui brisait les os pour lui démontrer qu'elle seule suffira? Elle veut lui enfoncer la tête dans le mur, lui arracher les yeux, outrée d'être ainsi ignorée, d'être ainsi sous-estimée.
Il ne flanche pas, habituée aux crises d'hystérie de la célèbre Vaillante.
Elle tourne les talons. Le pas lourd. L'armure brillante. Une masse de fer et de sang chaud qui quitte le bureau frustrée, insultée.

Brave petit pion
Elle lit les noms de la liste.Inconnus à ce jour. Elle saura faire une enquête plus tard, vérifier chacune de leur actions, voir si leur dissidence s'arrête aux paiements. Elle est en avance au point de rendez-vous, et chaque minute qui s'écoule la rapproche de son espoir que l'autre ne viendra pas, qu'elle fera son devoir seule. Elle pourrait partir maintenant et commencer mais les règles l'obligent à au moins attendre l'horaire prévu. Qui serait-elle pour juger les retardataires si elle-même ne les respectaient pas? Alors elle attend. Elle regrette d'avoir mis ses bottes en plates, dans lesquelles l'eau s'infiltre. Ce quartier est un véritable pédiluve. Ce quartier ne sied guère à son Andraste, mais elle l'accepte: l'eau doit bien s'écouler quelque part. Elle y accepte moins les ombres renfrognées et recroquevillées dans les coins qui la regarde de travers, elle, la grande paladine en armure blanche, à la chevelure dorée comme un fanal dans l'obscurité régnante. Elle y accepte encore moins l'odeur de chair, de viande. Cet endroit n'est pas plus méritant qu'un égout, et tout ce qui est bouge ne sont que des parasites.
Elle lit les locations. Bas-fonds. Souvent problématique, ne peuvent parfois pas payer du tout. De nombreux chasseurs vivent ici. Ils savent se battre, faire usage de la force. Mais ce sont les monstres qu'ils combattent. Son ennemi à elle a toujours eu apparence humaine. Elle ne perdra pas. Quartier riche. Ceux-ci ont toujours de quoi payer mais ne le veulent jamais. Leur retard est volontaire, ils feront des rondes jambes pour tenter de ne pas payer, ou bien crieront au scandale, voire nieront. Pour elle c'est le cas problématique. Ils sont riches. Ils sont influents. Leur mettre un poing dans les dents à souvent des conséquences. Elle déteste la diplomatie. La menace peut-être, marchera. L'heure continue de tourner. Peut-être ne viendra-t-il pas? Elle espère qu'il ne viendra pas. Quartier abandonné. L'ombre d'Andraste. Les scientifiques sont des personnes étranges. Celui-ci à sûrement juste oublié de payer, trop absorbé à déchiffrer l'inutile.
Une voix fait écho à ses oreilles.
Elle grimace, son visage heureusement à moitié couvert par l'ombre du quartier.
Il est venu.






Face the wind's bitter fingers
Shadows as the night falls
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/
http://magmell.forumactif.com/t830-eryen-my-love-my-life-is-poison-to-me
avatar
Le cœur est le plus puissant des muscles.
54
02/09/2017
Spain - Axis Powers: Hetalia
Humain
Mini image :

Description du personnage : Le cœur est le plus puissant des muscles.

Messages : 54

Date d'inscription : 02/09/2017


Avatar : Spain - Axis Powers: Hetalia




Dim 12 Nov - 11:47



L'heure de la récolte

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Aujourd’hui. Je vais impressionner Miranda. Du moins. Je l’espère. Je le souhaite. Du fond de mon cœur. Depuis que je suis arrivé ici. Elle a toujours été là pour moi. Présente pour moi. Cette jolie petite éternelle. Ma jolie petite éternelle ? Je ne sais pas. Pas trop. Elle m’a ouvert la porte de sa maison. Si bien qu’on vit ensemble. Chaque fois que je viens en ce monde. Pour la remercier. Je lui apporte des choses de la Terre. De l’Italie. De la nourriture le plus souvent.

Je n’aime pas venir les mains vides chez elle. Ce n’est pas polie. Et elle a tant fait pour moi. Même si elle a eu peur au début. Cette seule pensée m’amuse. A chaque fois. Et à chaque fois que je lui rappelle à son bon souvenir. Elle grogne. Un peu. Et elle est si mignonne ainsi. Ma petite Mimi. Alors je veux me rendre davantage utile. Pour elle. Pour nous ? Ne pas uniquement apporter de quoi manger quand je viens squatter chez elle. Chez nous ?

L’autre jour. J’ai vu une annonce. L’Administration recrutait des prospecteurs d’impôt. Bon. Ce n’est pas le plus héroïque des travaux. Mais c’est tout ce qu’il y avait ce jour-là. Je me suis proposé. Un peu sans trop y réfléchir. Le recruteur m’a engagé. Malgré mon inexpérience en la matière. Sans doute s’est-il dit que dans le pire des cas. Je n’aurais qu’à retirer mon limiteur. Pour que les mauvais payeurs admirent toute ma carrure sans limitation. Juste pour leur faire peur. Et j’avoue que c’est ce que je me dis aussi !

C’est ainsi que je me retrouve dans les bas-fonds. Converses aux pieds. Putain. J’avais oublié que c’est inondé par ici. Tant pis ! Un peu plus loin. Je vois une chevalier en armure. Ce doit être elle. Ma comparse pour cette mission. Le recruteur m’avait prévenu que je serai accompagné. Il ne m’avait toutefois pas dit qu’elle était aussi jolie. Et bien foutue ! J’arrive à sa rencontre. A ta rencontre. Pile à l’heure. Je te fais un signe de main. « Hey ! Salut ! » Grand sourire alors que je suis maintenant à tes côtés. « J'm’appelle Matteo. » Poursuis-je pour me présenter. Dans l’attente que tu le fasses également. « C’est toi qui a la liste. J’te suis ! »

Je ne peux m’empêcher d’admirer. Les étoiles dans les yeux. « Sympa l’armure ! »


Tenue:
 


love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t835-cette-lueur-d-espoir-que-vous-voyez-c-est-moi-matteo-fiche-terminee#6967
http://magmell.forumactif.com/
avatar
tsundere
(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )
46
01/10/2017
Jeanne d'Arc - Fate series
Jayru ♪
Administration
Administration
Mini image : tsundere

Description du personnage : (ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )

Messages : 46

Date d'inscription : 01/10/2017


Avatar : Jeanne d'Arc - Fate series

Crédits : Jayru ♪




Ven 17 Nov - 15:55

Why do you fight like you're running out of time
everyday you fight like you need it to survive


Il parle. Il se présente. Marque une pause comme pour lui laisser la parole, attendant qu'elle se présente à son tour. Il a l'accoutrement typique d'un humain. Elle déteste les humains qui s'habillent comme des humains. Pas autant que les Eternels qui s'habillent comme de shumains mais tout de même. Ce manque de conformisme contraste tellement avec la pureté des coutumes d'Andraste. Pour une seconde, là, elle a envie de tourner les talons et rester silencieuse. Son corps est tendu par l'irritation. Elle répond cependant, l'amertume dans sa voix tout à fait audible.

▬ Vaillante.

Eryen est son nom de naissance. Vaillante est son nom de devoir. Eryen est le nom qui lui a été donné, Vaillante est le nom qu'elle a mérité. Le premier n'est prononcé que par l'empathie de ceux qui tiennent à elle. Le second est celui du respect ou de la peur, et c'est par ce dernier qu'elle s'identifiera aux étrangers, encore plus dans le cadre d'une mission. Elle ne dis que son nom, sans phrase, sans salutations, sans ponctuation. Elle va droite au but et ampute les mots superficiels qui ne servent qu'à habiller les dialogues de vaines politesses. Son compagnon ne semble pas partager sa vision des choses puisqu'il continue en précisant les évidences -qu'elle a la liste, oui, elle le sait qu'elle a la liste, et il paraît une évidence qu'il doive la suivre. Merci captain obvious. Elle roule des yeux et se reporte directement à l'adresse, commençant à s'y diriger en silence. Et si ce silence pouvait durer cela serait par-

▬ Sympa l’armure !

  Elle s'arrête brusquement. Tourne lentement la tête vers le jeune Humain dont elle a vaguement retenu la consonance du nom mais dont elle serait incapable de se souvenir correctement. Elle le regarde. Il la regarde. Elle répond.

▬ Oui.

Elle marque une pause et reste figée là, de la façon la plus gênante possible pour une personne normalement socialement constituée.

▬ Et si tu avais du bon sens tu en porterais une.

Si un administré se retrouvait à faire de la résistance, ce n'est pas une veste en cuir et des baskets trempées qui l'aideront  se défendre. Elle tourne la tête et recommence à marcher, gratifie Matteo d'une ultime question , pour éclaircir un de ses propres doutes.

▬ Es-tu utile?

La subtilité était absente, mais la question avait le mérite d'être claire. Subjective, mais claire. Elle laissa à l'humain le temps de répondre, sans prendre la peine de le regarder et en continuant à marcher lourdement dans l'eau, payant une attention mitigée à sa réponse. Elle s'arrête. Lève les yeux sur le bâtiment devant eux.
Ils sont arrivés.






Face the wind's bitter fingers
Shadows as the night falls
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/
http://magmell.forumactif.com/t830-eryen-my-love-my-life-is-poison-to-me
avatar
Le cœur est le plus puissant des muscles.
54
02/09/2017
Spain - Axis Powers: Hetalia
Humain
Mini image :

Description du personnage : Le cœur est le plus puissant des muscles.

Messages : 54

Date d'inscription : 02/09/2017


Avatar : Spain - Axis Powers: Hetalia




Dim 19 Nov - 11:42



L'heure de la récolte

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Hum. Okey. Je vois. On m’a refilé Mademoiselle Joyeuse Luronne ! Phrase courte et simple. Un magnifique visage terni par l’absence de sourire. Si j’étais intelligent. Je me dirai que tu n’es pas contente de me voir. Pour t’accompagner. T’assister dans la mission. Heureusement que je suis bête ! Si être amusante t’emmerde. Eh bien. Je le serai pour deux. Voilà tout. Je sens déjà qu’une belle amitié va naitre entre nous.

« Y’en avait pas à ma taille ! » rétorqué-je au tac au tac. Plus pour la blague qu’autre chose. En tout franchise. Une armure ? Pour récolter des impôts ? J’admets. Je confesse ne pas y avoir pensé ! Mais peux-tu m’en vouloir ? A-t-on réellement besoin d’amure pour cette mission ? Rien de moins sûr. « Eh puis. Avec toute cette flotte. Tes jambières risquent de rouiller plus qu’autre chose. » repris-je cette fois plus sérieusement.

Ta dernière question m’amuse plus qu’elle ne me vexe. Je soulève mon t-shirt pour te dévoiler mes abdos. Mes gros abdos. « C’est pas du fake. » Je laisse retomber mon vêtement. « Disons que si j’en ai envie. Je pourrai broyer ta belle armure de mes mains. Aussi facilement que du beurre. J’suis le mec le plus fort que tu verrais aujourd’hui. Et peut-être même de toute ta vie ! » Clin d’œil. « C’est assez utile à ton goût ? »

Mais trêve de bavardage. Oui. C’est moi qui pense ça. Oui. C’est la laine qui se moque du fluffton. Je sais. Nous arrivons. Devant tout. Une porte un peu miteuse. Un perron dans un état douteux. Petite maison tassée entre deux autres. Ce quartier fait vraiment peine à voir. Pourquoi Diable l’administration ne le rénove pas ? Enfin. Je suis pas ici pour refaire ce monde. Ni jouer au maçon. « Bon. Bah. Quand faut y aller. » Je monte les deux marches. Frappe à la porte. Avec précaution. De peur qu’elle craque tant elle semble fragile.

Le temps qu’on vienne à nous. Je me détourne pour te faire Risette. Bientôt. La porte s’ouvre. Sur un type plus petit que moi. Comme tout le monde pour tout. Je lui fais mon plus beau sourire Colgate. J’improvise un discours d’entrée : « Bonjour, monsieur. Vaillante et Matteo. » Ma main accompagne mes mots pour nous introduire. « Nous sommes chargés par l’Administration de récolter l’impôt. » Je parle d’une voix chaleureuse. Pour ne pas qu’il se sente agressé. « Vous en faites pas. Un oubli ça peut arriver. Vous réglez aujourd’hui et on en parle plus ! » Terminé-je sur le ton de l’humour.



love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t835-cette-lueur-d-espoir-que-vous-voyez-c-est-moi-matteo-fiche-terminee#6967
http://magmell.forumactif.com/
avatar
tsundere
(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )
46
01/10/2017
Jeanne d'Arc - Fate series
Jayru ♪
Administration
Administration
Mini image : tsundere

Description du personnage : (ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )

Messages : 46

Date d'inscription : 01/10/2017


Avatar : Jeanne d'Arc - Fate series

Crédits : Jayru ♪




Dim 19 Nov - 21:55

Why do you fight like you're running out of time
everyday you fight like you need it to survive


L'humain affichait une honorable persistance à vouloir faire la conversation. Eryen n'écoutait que d'une oreille, se demandant si il était stupide pour ne pas avoir réussi à trouver une armure taillée à sa taille. Certes il était grand -ce qui ne l’impressionnait pas le moins du monde, mais pas complètement géant non plus. Elle avait vu des éternels plus grands et plus difficile à vêtir. Et bien sûr la possibilité d'un second degré ne lui effleura pas l'humour. Si Eryen pouvait être presque sympathique, dans des circonstances bien particulières, à savoir dans une ambiance particulièrement chaleureuse mais néanmoins respectueuse de l'espace vital de chacun, en sécurité totale et après célébration d'un grand événement, avec un taux d'humidité et une météo adéquats ainsi qu'un alignement spécifiques des étoiles, et en bonne compagnie (Myrmyrmyrmyrmyr). Mais même lors de ces moments-là, le sens de l'humour était malheureusement une qualité dont elle été dénuée. Ainsi le jeune homme n’apparaissait pas comme un blagueur un peu lourd mais juste comme quelqu'un d'un peu stupide. Il se rattrapa néanmoins par un commentaire sensé. Voir son armure rouiller à cause de cette stupide tâche pour laquelle elle s'était portée volontaire serait contre productif car elle perdrait un temps d'investigation fou à en faire ajuster des nouvelles. Elle hocha les épaules et siffla :

▬ Raison de plus pour se presser d'en finir.

  Puis, c'est avec un mélange de consternation et de dégoût qu'elle le regarda se déshabiller pour répondre à sa question. Elle n'en compris pas davantage la raison après qu'il lu expliqua que c'était des vrais. Oui ? Merci ? Je m'en doute. Elle retourna la tête vers l'adresse et son objectif en tentant d'oublier ce qu'elle venait de voir.
Elle aussi elle avait des abdos. Il allait en falloir plus pour l'impressionner et gagner son respect. Cela étant les explications de. Elle aurait vraiment dû prêter plus d'attention à son nom. Ces noms humains étaient toujours bizarres et impossible à retenir. Les explications de Matelabroufguo avaient le mérite de justifier qu'il ne serait pas juste un boulet, mais bien un moyen d'intimidation potentiellement efficace et qu'elle n'aurait pas à le protéger si les choses venaient à mal tourner.

  L'habitation du premier client était un taudis. Ce quartier était vraiment une tâche noire dans la blancheur sacrée d'Andraste. C'est presque avec peine qu'elle regarda la demeure décrépi de la racaille retardataire qui les attendait. C'est pendant ce petit moment d'absence que Matopouet prit les devants et frappa à la porte. Un homme assez petit, suffisamment pour qu'Eryen doive baisser les yeux pour le regarder, et qui allait de ce fait donner des torticolis aux géant qui l'accompagnait ouvrit la porte, l'air renfrogné et sur ses gardes. Il était sûrement inhabituel dans ces eaux sombres de voir des étrangers frapper à votre porte. L'italien les présenta poliment tous les deux avec diplomatie et légèreté. Des paroles dites avec le sourire et qui ne présentaient aucune menaces, mettaient même en confiance. Un bon début en soi. Eryen , pour sa part, fusillait Makato d'un regard meurtrier, les yeux ronds comme des balles de fusils, les lèvres pincés, les sourcils froncés sous son casque, des yeux assassins qui voulaient dire COMMENT OSES-TU FAIRE PREUVE D'INITIATIVE ET ME PRESENTER A MA PLACE VERMISSEAU. Elle était un peu trop habituée à avoir des gens sous ses ordres pour voir un nouveau venu prendre ce genre de libertés quand elle faisait son travail - ou toute sorte d'activité professionnelle.
  Elle inspira un grand coup et reporta son regard -malheureusement d'humeur inchangée- sur leur premier retardataire, qui s'était un peu détendu, et, faisant elle aussi preuve de toute la diplomtie dont elle était capable, lui mit la somme de ses impayés sous le nez en aboyant :

EXTERMINATE PAYEZ.

L'inconnu se brusqua immédiatement face à tant d’agressivité et se mit à grogner à son tour :

▬ Et des impôts pour quoi hein ? Vous avez vu cet endroit ? On a rien ! On vit du Limeuil des chasseurs, de l'abandon de Leliel et du mépris des autres classes ! Si ces gueux de l'administration veulent de l'argent qu'ils aillent le réclamer aux quartier riches, à ceux qui bénéficient de leurs faveurs. Pas à ceux qui laissent moisir dans de l'eau croupie.

Il amorça un claquage de porte, mais la paladine spécialisation chaos mis sa botte de métal pour l'empêcher, et la porte alla se claquer, mais sur le mur, dans un bruit sourd faisant écho dans le silence pesant du lieu. Eryen marmonna quelques insultes à voix basses et se retourna vers son associé, soucieuse de laisser son pied en travers de la fermeture de la porte. Elle retire rapidement son casque et lui jette entre les mains d'un petit mouvement souple.

▬ Hep, Mastoc, tu te souviens ce que tu m'as dis tout à l'heure? Allez, tiens tes promesses. Elle reporte son attention sur le citoyen dissident. Montre au Monsieur.

Chacun doit apporter à la cité car la cité apporte à tous par sa simple existence. La cité est maître.

Payez.






Face the wind's bitter fingers
Shadows as the night falls
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/
http://magmell.forumactif.com/t830-eryen-my-love-my-life-is-poison-to-me
avatar
Le cœur est le plus puissant des muscles.
54
02/09/2017
Spain - Axis Powers: Hetalia
Humain
Mini image :

Description du personnage : Le cœur est le plus puissant des muscles.

Messages : 54

Date d'inscription : 02/09/2017


Avatar : Spain - Axis Powers: Hetalia




Sam 25 Nov - 12:18



L'heure de la récolte

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


J’avais pourtant tout prévu. La petite blague. Le sourire. L’œil charmant. Tout sur tout. Dans le seul but de mettre le type à l’aise. De ne pas le braquer. Si nous savons que nous devons faire payer trois retardataires. Nous ne savons en revanche pas pourquoi ils n’ont pas voulu payer. Je suis peut-être naïf. Mais je pensais réellement que ma bonne humeur suffirait à le convaincre de donner gentiment l’argent. La réalité est tout autre.  

Au lieu de ça. Voilà qu’il se met à nous demander où va l’argent. Pointant du doigt l’abandon de l’Administration pour ce quartier. Gêné. Ne sachant que rétorquer. Je tourne mon regard vers ma camarade de mission. La belle chevalier. Peut-être sait-elle les bons à dire pour le rassurer. Ou peut-être pas ! Alors qu’elle se contente d’aboyer un ordre. J’ai la certitude qu’il est préférable de me laisser parler. Mais il y a autre chose qui me met mal à l’aise…

Pas le temps de réfléchir davantage ! le chevalier me lance son casque. « Hum ? Ah. Okey. » Le casque dans une main. J’abats l’autre pour l’aplatir une première fois. Puis une deuxième. Une troisième. Aussi facilement que l’on chiffonne un papier. A la seule différence que ce casque est bien conçu dans un alliage résistant. « L’argent… sert à payer des gens forts comme nous. Pour protéger les gens comme vous. Je… J’comprends votre colère, mais Rome c’est pas faite en un jour. Euh. Je veux dire Andraste c’est pas faite en un jour. L’Administration rénovera ce quartier. Soyez juste un peu patient. S’il vous plait. » Je ponctue mes explications d’un sourire. Pour essayer de faire passer la pilule.

Je ne sais pas si c’est mon discours qui est convaincant. Ou plus simplement la peur que ce soit sa tête qui se retrouve prochainement entre mes mains. Toujours est-il qu’il part chercher l’argent. Non sans bougonner. Je fais un pouce en l’air à Vaillante. Ainsi qu’un sourire le temps qu’il revienne. Il revient pour me coller une bourse dans les mains. Non sans nous inviter à « foutre le camp prestement » ! Je te le tends pour te laisser recompter. Ceci fait. Nous pouvons partir. « Désolé pour ton heaume. Je peux peut-être essayer de le déplier… Ah bah… Oupsie ! » lancé-je alors que je le brise en deux en essayant de lui redonner sa forme d’origine. Je le balance dans la première poubelle à ma portée.

Alors que nous marchons vers la prochaine maison. Je ne peux m’empêcher de repenser à la scène de ce monsieur. En vérité. Il me fait plus de peine qu’autre chose. « Tu crois qu’on a bien fait ? J’veux dire… Regarde ce quartier. Dans un sens… Je comprends qu’il avait pas envie de payer. Tu sais si l’Administration va bientôt faire quelque chose ? » Demandé-je. Sans doute pour me rassurer. M’assurer que je n’ai pas menti à ce pauvre bougre.




love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t835-cette-lueur-d-espoir-que-vous-voyez-c-est-moi-matteo-fiche-terminee#6967
http://magmell.forumactif.com/
avatar
tsundere
(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )
46
01/10/2017
Jeanne d'Arc - Fate series
Jayru ♪
Administration
Administration
Mini image : tsundere

Description du personnage : (ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )

Messages : 46

Date d'inscription : 01/10/2017


Avatar : Jeanne d'Arc - Fate series

Crédits : Jayru ♪




Sam 25 Nov - 22:46

Why do you fight like you're running out of time
everyday you fight like you need it to survive


  L'acier blanc qui ornait sa tête est tordu et déformé sous les mains du garçon. Elle ne dit mot, elle l'a voulu, elle l'a accepté, c'est elle qui lui a tendu. Mais elle ne peut s'empêcher de se demander, si l'effort en valait la peine. Et c'est seulement après avoir agit qu'elle questionne ses propres intentions. Pourquoi? Pourquoi a-t-elle décidé de transformer un objet d’orfévrée, forgé et ciselé par un artisan fier de son travail, payé de sa poche, en un simple outil d'intimidation? Pour éviter de céder à ses propres pulsions? D'avoir a justifié d'avoir cassé le bras d'un citoyen? Pour éviter d'avoir à répondre? A affronter les semi-vérités qui sortaient de la bouche de cet Eternel? Eviter d'avoir à répliquer avec sa colère teintée de culpabilité?
Pour quelqu'un nommé Vaillante, elle avait a fuite facile.
Après sa démonstration de force, elle s'attend au silence et à l'exécution.
Mais arrive une chose à laquelle elle ne s'attendait pas.
Macaque prend la parole.

▬ L’argent… sert à payer des gens forts comme nous.

  Ses yeux s'écarquillent aussi grand que celui de l'homme paniqué qui vient de voir un humain plier l'acier comme un avion de papier. Son visage ne peut cacher sa surprise, mais en tant que tiers parti de la conversation, ni l'Eternel du bas quartier, ni son jeune associé n'en est témoin.

▬ Pour protéger les gens comme vous.

  C'est faux. Elle a vécu des centaines d'années. Personne n'a jamais rien fait pour ce quartier. Car l'eau a besoin de s'écouler quelque part. Que personne ne sait où elle va et personne ne s'en soucie et ne fera rien pour eux. Car le soleil provoque l'ombre. Elle repense à ses propres pensées. Cet endroit n'est pas plus méritant qu'un égout, et tout ce qui est bouge ne sont que des parasites. Elle est la garde de d'Andraste. Elle a chassé moult criminels hors de la cité, et en a empêché encore plus d'y revenir.
Mais n'a-t-elle jamais protégé personne?

▬ Je… J’comprends votre colère, mais Rome c’est pas faite en un jour. Euh. Je veux dire Andraste c’est pas faite en un jour. L’Administration rénovera ce quartier. Soyez juste un peu patient. S’il vous plait. .

Silence. Arrête. N'en dis pas plus. Ne lui donne pas de promesses qu'elle ne saurait tenir. Elle qui a failli de voir dans la petite racaille des bas-fonds un être digne. Ne lui promet rien. Ne lui donne pas cette dignité. Cela la rabaisse. Elle veut lui crier de se taire, et pleurer, et frapper son torse de ses poings de fer. Hurler son impuissance. Les convictions pour lesquelles elle se bat ne veulent peut-être plus rien dire à présent. Son heaume s'est fait tordre par ses mains et désormais sa prestance de garde s'est faite tordre par ses mots. Elle reste en silence de deuil. Sa vision se brouille et elle se perd dans ses pensées pour un instant. Son compagnon lui fait un signe de victoire mais elle se contente de le regarder d'un air vide, la bouge demi-ouverte, une certaine tristesse dans les yeux. Elle est finalement tirée de ses rêveries lorsque'on lui tend l'argent en lui faisant signe de compter. Elle acquiesce maladroitement et fait glisser les ravirs entre ses mains. A quoi serviraient ces ravirs? Vaillante n'était pas trésorière et doutait que l'administration soit particulièrement touchée par la corruption. Mais elle doutait aussi qu'aucun ravir collectait ne se perdrait dans les eaux d'un quartier si mal réputé, plus encore en ces temps troubles. Mais elle ne dit mot, s'exécute et fait silence en repartant.

Sur le chemin du retour, elle n'est pas sûre de ce qui lui donne le plus la nausée entre l'odeur de viande, l'eau croupie ou elle-même. Mataclaques casse encore plus son heaume en tentant de lui réparer. Elle hausse les épaules.

▬ Cela ne fait rien. Jette-le.

Leurs chaussures retrouvent le doux parfum de l'air des quartiers supérieurs et un sol sec est blanc.
Elle regarde les traces d'eau que ses chaussures laissent derrière elle s'évaporer en quelques instant sur les pavés blancs, comme des souvenirs indésirés qui s'effacent une fois le centre-ville rejoint.

▬ Tu crois qu’on a bien fait ? J’veux dire… Regarde ce quartier. Dans un sens… Je comprends qu’il avait pas envie de payer. Tu sais si l’Administration va bientôt faire quelque chose ?

Elle baisse la tête et susurre les paroles comme une berceuse pleines de mensonges.

▬ Chacun doit apporter à la cité.... Car la cité apporte à tous par sa simple existence. Elle nous protège des monstres et des criminels, elle nous rapproche de Leliel. Elle est notre foyer et nous permet de prospérer. Elle est la pureté même dans ce monde qui nous hait et veut notre mort partout ailleurs. La cité est maître.

  Elle reprend sa marche, dans les belles allées du quartier riche, plein d'abondances et de dorures, extravagant et confortable. Son chemin de patrouille lui permettait rarement de passer des bas-fonds au quartier riche directement l'un après l'autre. La différence était flagrante.
Tu crois qu’on a bien fait ?
Avait-elle tort?
Elle ferme les yeux, et repense à tous. Sa naissance, la mort, les mensonges sur la beauté du monde. Elle repense à Myr et la beauté de sa vision. Elle repense à Diogène et ses bouis-bouis de malheur. Non. Elle n'a pas tort. Elle protège Andraste. Il doit payer. Ils ont bien fait. Cependant il y a quelque chose qu'elle ne peut nier. Elle déteste avoir à mentir. Alors elle arrête de marcher un instant, et se tient droite, alors que l'humain la dépasse de quelques mètres avant de se rendre compte de son arrêt et de se tourner vers elle. Elle fixe droit dans les yeux.

▬ Je suis désolée.

Elle marque une pause, et serre le poing de frustration, dans un bruit de cliquetis fébriles.

▬ Tu lui as menti. Cet argent ne le protégera pas. Cet argent protège les autres de devenir comme lui.

Et sans rien ajouter elle le rattrape en quelques enjambées, pointant vers la droite d'une main, le poing toujours serré de l'autre.

▬ Dépêchons. Le prochain retardataire se trouve dans cette rue.






Face the wind's bitter fingers
Shadows as the night falls
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/
http://magmell.forumactif.com/t830-eryen-my-love-my-life-is-poison-to-me
avatar
Le cœur est le plus puissant des muscles.
54
02/09/2017
Spain - Axis Powers: Hetalia
Humain
Mini image :

Description du personnage : Le cœur est le plus puissant des muscles.

Messages : 54

Date d'inscription : 02/09/2017


Avatar : Spain - Axis Powers: Hetalia




Lun 27 Nov - 12:01



L'heure de la récolte

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Je marche à tes côtés. Attendant une réponse. A mes questions. A mes troubles. Pour ma conscience. Ce que tu finis par me dire est loin. Très loin de ce que j’attendais. Ta réponse me laisse un goût amer. Car tu ne parles pas avec ton cœur. Tu me récites des cantiques appris par cœur. Comme un bon petit soldat. Bien docile. Je ne réponds rien. Soudainement. J’ai plus envie de parler. Alors je me contente de marcher. D’en finir au plus vite. Regrettant à chaque nouvelle foulée de m’être porté volontaire.

Alors que je pensais que tu ne voudrais plus parler. Voilà que tu reprends la parole. Ainsi. Je me suis trompé. J’ai menti malgré moi. Sans aurai-je du me taire. Je lâche un : « Je vois. Pardon. » un peu penaud. Ne sachant qu’ajouter de plus. Surtout. Tu te gardes bien de répondre à ma principale question. Quand l’Administration va faire quelque chose pour ce quartier ? J’ai peur que la réponse soit jamais. Et que tu n’oses pas le dire. Un soupire passe mes lèvres. Et si. Et si Mag Mell n’était pas si parfait que mon imagination veut le croire ? Je presse le pas. Oui finissons-en.

Une minute. Qu’est-ce qui m’arrive ? Ce n’est pas moi. Je ne me laisse jamais aller. Je dois apporter le sourire. La joie. Pas me laisser abattre. Je me colle une claque mentale alors qu’on arrive sur le pallier de la demeure. La différence de quartier est flagrante. Plus tôt. Nous étions accueillis par des moisissures et de la poussière. Alors que devant nous se dresse maintenant une large double porte avec des belles fleurs autour du parvis. « J’espère que j’vais pas être obligé d’abimer ton armure à chaque fois. Ça serait ballot que tu te retrouves en petite tenue ! » Bien que ça ne me dérangerait pas particulièrement. Sourire amusé. Voilà. Le vrai Matteo est de retour. Avec mon humour si légendaire. Légendairement nul.

Et c’est reparti pour un tour ! Je frappe à la porte. Nous ouvre alors une femme aux courbes généreuses. Pas mal la petite Éternelle… Ahem. Je m’égare ! « Bonjour ! » Sourire charmeur. Elle me sourit timidement en retour. « Ma collègue Vaillante et moi-même Matteo. Nous venons pour l’impôt… » Je n’ai pas le temps de terminer ma phrase. Ce qui m’arrange dans un sens. « Oh, par Leilel. Je suis réellement confuse… J’avais prévu d’envoyer la somme la semaine dernière. Puis j’ai été un peu occupé… J’ai complétement oublié. »

Elle s’écarte pour nous laisser passer. « Entrez et essayez-vous. Je reviens. – Merci ! » Nouveau sourire. Elle part en rougissant. Puis je m’assoie comme demandé dans l’un des fauteuils du salon. A côté de toi. « J’crois que mon charme dévastateur a fonctionné avec elle ! » Clin d’œil.  



love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t835-cette-lueur-d-espoir-que-vous-voyez-c-est-moi-matteo-fiche-terminee#6967
http://magmell.forumactif.com/
avatar
tsundere
(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )
46
01/10/2017
Jeanne d'Arc - Fate series
Jayru ♪
Administration
Administration
Mini image : tsundere

Description du personnage : (ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )(ꐦ ಠ皿ಠ )

Messages : 46

Date d'inscription : 01/10/2017


Avatar : Jeanne d'Arc - Fate series

Crédits : Jayru ♪




Lun 4 Déc - 19:00

Why do you fight like you're running out of time
everyday you fight like you need it to survive


  Pendant un instant, le sourire du garçon vole en éclats. Il fait mine basse, s'excuse même,
de quoi exactement, elle ne le sait pas. S'excuser virtuellement auprès de leur premier retardataire. S'excuser auprès d'elle pour avoir parlé sans savoir, ébranlé l'espace d'un battement de paupière sa foi envers sa caste. Et d'un coup, sans crier gare, sa mine déconfite et penaude disparaît. Il sourit à nouveau, et continue de dire des imbécillités, plaisantant sur le fait qu'elle finirait en petite tenue si elle continuer à lui donner des parts d'amures à briser pour menacer autrui. Et sans vraiment qu'elle s'en rende compte, sa spontanéité la fait revenir, elle aussi, à son état naturel. A savoir pas commode et pas contente. Elle plisse les yeux et fronce les sourcils, et lève son poing fermé à hauteur de menton, d'un air qui signifiait très clairement, tu-vas-te-le-prendre-dans-la-tronche. Elle n'est pas sûr qu'il remarque la menace, mais elle aboie tout de même d'un ton sec et ronchonneur.

▬ Ne devient pas trop familier....

  La seconde maison est fleurie, une grande porte en bois décoré, surplombées de fleurs et de petits marches aux allures marbrées. Une bonne odeur de nourriture sortant du four s'échappe d'une fenêtre entrebâillée. L'heure du midi approcherait-elle? Ils ont perdus trop de temps à traîner les pieds dans l'eau et jacasser sur les actions de l'Administration. Elle a encore mille choses à faire. Son enquête sur Elysion et les retombées de l'Affaire dans la cité, ainsi que bien sûr toutes ses investigations en cours. Elle soupira, espérant pouvoir accélérer le processus. Un joli petit bout de femme ouvre la porte et s'excuse empressement. Elle hausse un sourcil, surprise de tant de facilité. Leliel exauce décidément toujours lorsqu'il s'agit de futiles souhaits. Dommage que leur Divinité ne soit pas aussi efficace pour les vœux à grande échelle.
Voilà maintenant que la citoyenne les invite à l'intérieur. Eryen tente une protestation :

▬ Non merci on a pas le t-

Ses paroles se noient dans l'indifférence, l'une s'engouffrant en trombe pour aller chercher sa dette, l'autre acceptant joyeusement l'invitation.
  L'intérieur est similaire à l'extérieur. Vaillante, qui n'a pourtant que peu de goût pour la luxure et les ornements ne peut s'empêcher de le comparer avec sa médiocre garçonnière. La richesse d'Andraste résidait à ses yeux dans son âme, pas dans ce genre de demeure pleines d'opulence. Il n'y avait à ses yeux, pas beaucoup de différence dans le respect qu'elle portait aux gueux des ombres et aux requins du quartier riche.
Tous pourris.

Elle se place à côté de son compère, mais reste debout, rigide comme une statue. Ce n'était pas tâche facile de s'asseoir dans cette tenue, et elle n'avait guère envie de laisser croire qu'elle avait le temps de prendre un thé rosé à leur hôte. C'était dedans, argent, dehors.

▬ J’crois que mon charme dévastateur a fonctionné avec elle !

Elle le regarde avec tout le dégoût et le mépris du monde et se montre cynique:

▬ Indéniablement, oui.

Ils patientent bien plusieurs minutes. Elle détend sa posture, s'adossant à un mur et croisant les bras en tapotant frénétiquement le doigt sur son bras. Priant pour qu'aucune tentative de conversation ne soie faite, quand l'hôte finalement revient, et lui tend la somme dûe.

▬ Et voilà. Vous voulez rester un p-

  Elle prend les devants cette fois-ci, attrape la dette, vérifier expressément la somme, attrape l'italien par la mai et l'entraîne hors de la demeure, en lâchant à ce qui s’apparaîtrait à un gros NOPE. Hors de question d'y rester tout l'après-midi.
Plus qu'un.
Un seul.
Faites qu'il soit aussi coopératif que la dernière.








Face the wind's bitter fingers
Shadows as the night falls
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/
http://magmell.forumactif.com/t830-eryen-my-love-my-life-is-poison-to-me
avatar
Le cœur est le plus puissant des muscles.
54
02/09/2017
Spain - Axis Powers: Hetalia
Humain
Mini image :

Description du personnage : Le cœur est le plus puissant des muscles.

Messages : 54

Date d'inscription : 02/09/2017


Avatar : Spain - Axis Powers: Hetalia




Mer 13 Déc - 21:25



L'heure de la récolte

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Je te souris de satisfaction alors que tu acquiesces. Je me fends même d’ajouter un : « Je fais souvent cet effet aux filles ! » sur un ton plus amusant que vantard. Ou du moins à la plupart ! Eh bien oui. Je ne peux pas être partout à la fois ! A ce moment précis. Je ne remarque plus ton air grognon. Ou plutôt. Je me dis qu’il fait partie intégrante de ton charme.

Bientôt. La splendide éternelle aux belles courbes revient nous voir. Une bourse à la main. Elle nous propose même de rester un peu. Alors que je m’apprête à dire oui. Oubliant un peu la mission. Oubliant tout face à une jolie minette. Tu prends les devants après avoir rapidement fait le compte. Je n’ai que le temps de lancer un rapide : « Je repasserai un peu plus tard ! » dans un clin d’œil alors que tu m’entraines dehors. Ce que tu es pressée !

« Bon. C’était facile cette fois ! » commenté-je alors que nous nous remettons en route. Le pas vif. Je sens que tu veux en finir rapidement. Dans un sens… moi aussi : plus vite on termine. Plus vite je retourne voir la jolie éternelle. « Elle est carrément canon. Tu trouves pas ? » lancé-je un brin rêveur. « Et souriante. Elle. » Oui. C’est un pique que je te lance. Gentiment. Évidemment.

Le prochain et dernier sur notre liste habite dans le quartier commerçant. Son logement se trouve à l’étage de son échoppe. Une boutique que j’apparenterai à une sorte de boulangerie à la sauce Mag Mell. J’ouvre la porte pour te laisser passer. En m’inclinant dans un geste élégant. La clochette teinte pour nous annoncer. « Si le noble chevalier veut bien se donner la peine. » Risette.

Allez. Cette fois je te laisse nous présenter. Me remercie pas. Ça me fait plaisir !



love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t835-cette-lueur-d-espoir-que-vous-voyez-c-est-moi-matteo-fiche-terminee#6967
http://magmell.forumactif.com/
Contenu sponsorisé

Contact
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Suite 2 Mission : "Période de récolte au pays de l'Herbe !" ]
» Mission Intrigue : "On ne récolte que ce que l'on sème'" [Livre 1 - Terminé]
» [Suite 1 Mission : "Période de récolte au pays de l'Herbe !" ]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: