Jouons à saute-fluffton | Ft. Lann

avatar
Fatiguée d'habiter sur la planète Terre
Sur ce grain de poussière, sur ce caillou minable
Sur cette fausse étoile perdue dans l'univers
Berceau de la bêtise et royaume du mal
Où la plus évoluée parmi les créatures
A inventé la haine, le racisme et la guerre
Et le pouvoir maudit qui corrompt les plus purs
Et amène le sage à cracher sur son frère
133
04/09/2017
Yang Xiao Long - RWBY
Diraxy
Humain
Mini image :

Description du personnage : Fatiguée d'habiter sur la planète Terre
Sur ce grain de poussière, sur ce caillou minable
Sur cette fausse étoile perdue dans l'univers
Berceau de la bêtise et royaume du mal
Où la plus évoluée parmi les créatures
A inventé la haine, le racisme et la guerre
Et le pouvoir maudit qui corrompt les plus purs
Et amène le sage à cracher sur son frère

Messages : 133

Date d'inscription : 04/09/2017


Avatar : Yang Xiao Long - RWBY

Crédits : Diraxy




Dim 24 Sep - 19:29



Jouons à saute-fluffton

Lann &  Alessandra




Tout son corps commence à sérieusement s'engourdir, pourtant Alessandra ne bouge pas d'un poil.
Allongée sur le dos, les bras écartés, elle fait l'étoile de mer à contempler le ciel.
Le sol si dur du parc lui laboure les vertèbres comme pour lui rappeler qu'il n'est pas prudent de s'endormir ici.
Alors elle contemple le ciel. Aujourd'hui il n'est pas très joli. Un peu couvert, un peu gris.
Elle n'est pas bien installée, il va peut être lui pleuvoir dessus et pourtant elle n'a pas l'intention de bouger. Elle se sent trop vide pour ça. Rien que se lever pour rentrer chez elle lui demanderait trop d'énergie.
De temps en temps la brise lui souffle au visage un air plus froid que ces dernières semaines, lui rappelant au passage que l'été touche à sa fin et que bientôt elle ne pourrait plus profiter de ces instants de liberté.
D'ici peu de temps il ferait froid. Elle allait pouvoir revêtir des vêtements plus chauds et même un manteau épais. Puis viendrait l'hiver et la neige -abondante dans la région en cette période de l'année- et elle pourrait enfin se couvrir d'une grosse écharpe et sentir le vent glacial lui cingler au visage.
Même si pour la plupart des gens l'hiver était une contrainte et une période difficile, elle, toute petite blonde qu'elle était, aimait cette saison plus que toutes les autres.
Et elle ne comptait plus toutes les fois où -étant plus jeune- elle avait traîné dehors à contempler les flocons tomber jusqu'à terminer clouée au lit par la maladie.


Mais pour l'heure elle en était là. Amorphe.
L'air n'était ni trop chaud ni trop froid. Typiquement une fin d'été en ces contrées.
Rien n'aurait pu troubler la quiétude des lieux si ce n'est quelques uns de ces congénères.
La blonde avait quitté l'école depuis presque deux ans désormais mais il restait des gens qui la connaissaient d'avant et qui la reconnaissait.
Ils faisaient tellement de bruit qu'Alessandra les entendit bien avant qu'ils ne se penchent au dessus d'elle pour entrer dans son champ de vision.
Un petit groupe de quatre ou cinq personnes à en juger par le boucan qu'ils faisaient. Garçons et filles mélangés.
Elle avait vraiment la flemme de tourner la tête pour les regarder.
«Hé mais regardez qui voilà !»
Alessandra ferma les yeux et au prix d'un effort surhumain se tourna sur le côté.
Elle entendait les rires et les railleries de ses anciens camarades de classe.
De par son apathie général et son relatif manque d'engouement à toute sorte d'activité elle n'avait jamais vraiment attiré la sympathie ni l'amitié des autres.
C'était un cas typique de psychologie. Toujours s'attaquer au mouton le plus faible et le plus isolé. Même après des années les gens trouvaient encore le moyen de l'embêter.
«Allez Berna' tu vas pas nous ignorer quand même, on est potes non ?»
Nouvelle salve de rires gras et stupides.
Elle s'appliqua à les ignorer avec application. Elle n'était l'amie de personne ici.
D'autres piques lui parvinrent aux oreilles. Elle avait beau être fatiguée et pacifiste elle n'en était pas pour autant un sac de frappe sur lequel se défouler et tout ça commençait à sérieusement la gonfler.
Aussi rassembla elle ses affaires et entreprit de s'en aller ailleurs.
«Bah Berna' pourquoi tu réponds pas ?»
Elle jeta un coup d’œil par dessus son épaule et lâcha un cinglant «Parce que vous êtes trop cons.» qui flotta dans l'air alors qu'elle tournait les talons pour s'en aller d'un bon pas. Excédée.


Désormais elle était bien réveillée, ce qui était assez rare pour être signalé.
Elle détestait tout ça. Ce qui la rattachait à un passé qu'elle reniait.
Elle n'avait jamais vécu de drame, son existence avait été plutôt tranquille jusqu'à présent et pourtant elle n'avait jamais été vraiment très heureuse pendant son enfance.
Comme si la seule attente qu'elle avait était de grandir, d'évoluer.
Et avec le temps elle s'était rendue compte que les gens ne changent pas, n'oublient pas.
Pour cette ville et ses habitants elle resterait toujours la fille bizarre du coin.
Tout ce dont elle avait besoin c'était de dépaysement, d'un air plus pur. Mais elle n'avait pas à coeur de quitter ses parents, pas encore.
Alors elle trouve un compromis et va chercher la tranquillité ailleurs. En plongeant main en avant dans ce lac isolé de tout, abandonné.
Et elle marche, marche, marche encore. Jusqu'à retrouver son état de fatigue initial.
Cet état elle le chérit comme un trésor. C'est son identité. Sa singularité.
À nouveau elle a envie de se reposer. Elle en ressent le besoin.
Quelques flufftons flottent ça et là. Ils la regardent quand elle s'approche, redescendent un peu à hauteur de l'Humaine, se laissent caresser un peu.
Puis lorsqu'elle prend place sur l'herbe ils viennent se coller à elle, comme pour l'accueillir au sein du troupeau.
Et elle ferme les yeux, son coeur apaisé.
Pour Alessandra nul besoin de compter les flufftons pour s'endormir.



CSS par Gaelle



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
tout est bon dans le fluffton
elle aime le fluffton
elle mange le (fromage de) fluffton
elle s'habille fluffton
elle sent le fluffton
elle vit le fluffton
262
24/06/2017
Mononobe no Futo - Touhou Project
-
Producteur
Producteur
Mini image : tout est bon dans le fluffton

Description du personnage : elle aime le fluffton
elle mange le (fromage de) fluffton
elle s'habille fluffton
elle sent le fluffton
elle vit le fluffton

Messages : 262

Date d'inscription : 24/06/2017


Avatar : Mononobe no Futo - Touhou Project

Crédits : -



En ligne

Mar 26 Sep - 18:00


Let's go in the garden
You'll find something waiting
Right there where you left it
Lying upside down


Quatre cent ans.
Et les choses continuent.
Quatre cent ans et jamais rien n'évolue. Le quotidien est le même, les voisins sont les mêmes, et la nourriture, et l'eau, et les fêtes, et le ciel et les mensonges qu'elle se susurre le soir pour s'endormir, rien ne change jamais. Les visiteurs s'enchaînent, tous d'une même saveur, distants puis amicaux puis disparus.
Quatre cents ans.
Ne s'est-elle jamais lassée ? De voir le même troupeau manger la même herbe ? De faire chaque jour les même actions, de vivre dans la même torpeur éveillée ?
Quatre cents ans que la bergère garde ses flufftons blancs.
Un déjeuner, sur la terrasse de sa ferme, elle regarde au loin, ramène ses yeux au Hameau, puis sur les murs de sa maison. Elle a déjà des agrandissements en tête, il lui manquera juste l'argent. Un jour il n'y aura plus rien à agrandir, plus rien à améliorer. Peut-être qu'un jour il n'y aura plus rien du tout. Il lui faudrait un slogan également, une phrase d'accroche. Elle cherche des exemples, s'amuse de jeux de mots. S'occuper l'esprit ou embêter les voisins, il n'y a que cela qui fait oublier la solitude.

  Et une fois son déjeuner finit elle retourne à son labeur. Maintenant son propre en-cas terminé il va falloir amener les flufftons au ruisseau. Un petit tas anormal s'est formé parmi eux. Elle fronce les sourcils, ce n'est généralement pas bon signe. Parfois il peut s'agir d'un woolfloof sauvage qui pourrait blesser un fluffton en jouant avec ou bien d'une mauvaise herbe qui les rendrait malade. Elle hâte le pas, écarte fièrement les flufftons du passage deux à deux, un dans chaque main, pour aller plus vite, et pour frimer, un peu, pour montrer qu'elle le peut.
Elle s'agenouille devant la source de curiosité de ses bêtes, qui reviennent en virevoltant petit à petit dorloter leur nouveau compagnon de fortune, rejoins par d'autre congénères attiré par l'empressement de leur propriétaire . C'est désormais une vraie boule de coton géante qui se forme autour de Lann et Alessandra. Malgré l'épaisse fourrure blonde, ce n'est pas un animal sauvage mais bien une jeune humaine qui a rejoins le troupeau.
  La bergère se déride, elle sourit, dégage quelques mèches rebelles du visage de son invitée. Jamais elle ne la réveillerait. Trop de gens mériterait de trouver le confort et la tranquillité dans son champ et trop peu de gens en bénéficient. Elle se relève en chuchotant.

▬ Il semblerait que nous ayons un nouveau compagnons les amis.

Et doucement elle pose la jeune endormie sur le dos de deux flufftons serviables.
Et doucement ils virevoltent guidés par la jeune Éternelle jusqu'au ruisseau le plus proche.
Le vent est pur, l'air est frais, et dans la plaine règne un calme absolu, troublé seulement par de légers battements d'ailes.
Quatre cent ans qu'elle prend soin d'autrui pour oublier le temps.
Quatre cent ans que la bergère garde le sommeil des gens.




fluff'o'mètre : 40%
@Alessandra Bernasconi

jouons à saute-fluffton




another
eternity
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t110-these-shackles-i-ve-made-in-an-attempt-to-be-free-lann-100
http://magmell.forumactif.com/t825-lann-everyone-i-know-goes-away-in-the-end
avatar
Fatiguée d'habiter sur la planète Terre
Sur ce grain de poussière, sur ce caillou minable
Sur cette fausse étoile perdue dans l'univers
Berceau de la bêtise et royaume du mal
Où la plus évoluée parmi les créatures
A inventé la haine, le racisme et la guerre
Et le pouvoir maudit qui corrompt les plus purs
Et amène le sage à cracher sur son frère
133
04/09/2017
Yang Xiao Long - RWBY
Diraxy
Humain
Mini image :

Description du personnage : Fatiguée d'habiter sur la planète Terre
Sur ce grain de poussière, sur ce caillou minable
Sur cette fausse étoile perdue dans l'univers
Berceau de la bêtise et royaume du mal
Où la plus évoluée parmi les créatures
A inventé la haine, le racisme et la guerre
Et le pouvoir maudit qui corrompt les plus purs
Et amène le sage à cracher sur son frère

Messages : 133

Date d'inscription : 04/09/2017


Avatar : Yang Xiao Long - RWBY

Crédits : Diraxy




Ven 29 Sep - 16:18



Jouons à saute-fluffton

Lann & Alessandra




La jeune humaine blonde s'éveille doucement en battant des paupières.
Pour une fois elle se sent reposée. Vraiment reposée.
Tout son corps et toute sa tête réclamaient en cœur un sommeil réparateur, c'est chose faite.
Elle a si bien dormi qu'elle a même du mal à sortir complètement de son état ensommeillé.
Tout ce qu'elle veut c'est profiter de l'instant.
Elle a fait un si joli rêve aussi. Invariablement il s'efface.
Alessandra cours après sa mémoire. Tente tant bien que mal de graver ses songes dans son esprit.
Des festivités colorées dans la grande cité, qui durent, qui durent, qui durent encore. Qui ne s'arrêtent jamais.
Et elle au milieu de tout ça, blanche et immaculée, à la toison moutonneuse, cotonneuse, qui règne non pas sur les individus et les cœurs mais sur le temps et la prospérité.
D'une main experte elle répare l'immense horloge bâtie au cœur même des murs de la cité. Le temps n'a aucune importance, aucune incidence pour ceux affublés d'éternité et pour elle, divinité.
Mais invariablement le rêve s'efface et elle oublie.
Ne reste que la mélancolie.


Alessandra se laisse bercer par le doux bruissement de l'eau frémissante, les yeux voilés.
Elle n'a pas souvenir de s'être endormie près du cours d'eau. Voilà qui est surprenant, voilà qui pourrait tâcher d'achever de la réveiller.
Ses nouveaux amis ailés et toisonnés sont là, encore, toujours.
Ils l'ont suivie ou l'ont emmenée dans ce coin un peu ombragé.
Au milieu du troupeau se tient une silhouette appartenant à une autre espèce.
Pas d'anima, pas de petit air naturellement arrogant. Une Éternelle.
Elle aussi porte la toison blanche, comme ses flufftons.
Ou peut être est elle l’Éternelle appartenant au troupeau ? Alessandra ne sait pas. C'est une question qui mérite d'être posée. Plus tard.
En attendant la blonde sourit et se laisse attendrir par ce détail capilaire.
Elle qui est blonde comme les blés se voit parfois moquée. Décolorer ses cheveux, devenir immaculée, la tente bien. Après tout tout le monde pouvait poursuivre ses rêves et devenir un fluffton qui bouffe et glande toute la journée. Pourquoi pas elle ?
Ne lui restait qu'à apprendre à voler.


La demoiselle se releva en douceur.
Elle n'était pas spécialement adepte des gestes vifs et des efforts violents en temps normal mais en ces lieux tout appelait au calme et à la sérénité.
Et elle avait à cœur de prouver qu'elle n'était pas une banale humaine arrogante et braillarde.
Tout doucement elle s'approcha de celle qui semblait diriger le troupeau. Ou au moins les coordonner.
Alessandra songea qu'elle était peut être mi-Eternelle mi-flufftonne et que c'était certainement la raison de sa nomination à la tête de cette cohorte qui rivalisait de douceur et de pureté.
«Salut, articula elle d'une voix douce tu as déjà rencontré la Divinité des Flufftons ? »
Elle était comme ça Alessandra. Sans filtre.
Pour beaucoup elle n'était rien de plus qu'une excentrique qui cherchait de l'attention.
Mais elle était vraie, assurément.




CSS par Gaelle



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
tout est bon dans le fluffton
elle aime le fluffton
elle mange le (fromage de) fluffton
elle s'habille fluffton
elle sent le fluffton
elle vit le fluffton
262
24/06/2017
Mononobe no Futo - Touhou Project
-
Producteur
Producteur
Mini image : tout est bon dans le fluffton

Description du personnage : elle aime le fluffton
elle mange le (fromage de) fluffton
elle s'habille fluffton
elle sent le fluffton
elle vit le fluffton

Messages : 262

Date d'inscription : 24/06/2017


Avatar : Mononobe no Futo - Touhou Project

Crédits : -



En ligne

Mer 11 Oct - 15:01


Let's go in the garden
You'll find something waiting
Right there where you left it
Lying upside down


Lentement, la joyeuse compagnie virevolte à travers les plaines. Lente procession, tel un nuage blanc rasant l'herbe, les battements d'ailes caressant la brise, la marche terminée par la bergère, toute de blanc vêtue elle aussi, sans chaussures, les genoux à l'air libre, son bâton recourbé dans une main, tapotant l'herbe à intervalles réguliers. Aucun nuage dans le ciel n'est plus blanc et plus pur que celui-ci, et jalousement les spectres grisonnants du ciel les suivent, décidés à les cacher de la douceur du soleil. Mais le troupeau s'en moque, le troupeau à trouvé son propre soleil, astre à l'apparence très humaine, dormant paisiblement, ses cheveux d'or et sa mine calme confortée par la laine. Un petit soleil dans une boule de coton, et le ciel à maintenant toutes les raisons d'être envieux. Le mauvais temps n'existe pas sur les plaines verdoyantes de Mag Mell.

  Le bruit de l'eau qui court se fait entendre. Les petites bêtes assoiffées accélèrent doucement leur cadence, le groupe se désordonne sur les rives du ruisseau. Les boules cotonneuses se bousculent doucement, alors que Lann en caresse un, regardant son reflet dans l'eau. Ses pieds nus sont désormais mouillés, et elle sent le courant passer entre ses orteils. Par moments, elle lève un peu le pied, laisse l'eau couler le long de sa cheville. L'été se termine mais elle n'a pas froid. La sécheresse est tombée mais les températures sont douces. Son cœur se réchauffe à l'idée des fêtes à venir. Loin de tous les cités de la Cité, elle profite du calme des quelques arbres frissonnants, de l'eau qui court, du temps qui passe, des flufftons qui s'abreuvent, des humains qui s'éveillent doucement. Elle reste silencieuse dans l'eau, les yeux presque mi-clos, sa main libre frottant encore un compère du troupeau, alors que son invitée sort de sa torpeur.

▬ Salut, tu as déjà rencontré la Divinité des Flufftons ?

Elle rigole doucement, relâche le fluffton qui s'envole un peu plus loin, se tourne.

▬ J'ignorais qu'une telle divinité existait. Cela remet ma dévotion à Leliel en question. A moins que cela ne soit une autre de ces facettes ?

  Elle n'avait jamais eu le sentiment que Leliel aimait particulièrement les flufftons. Si cela avait été le cas elle n'avait pas rendu acquisition de ces derniers aussi compliqué. Avoir quelques flufftons au départ n'était pas très compliqué, il fallait laisser les nouveaux-nés commencer quelque part. C'était à partir du trentième que cela s'avérait compliqué. L'administration lui avait demandé de payer, de remplir des formulaires, vérifier que ses ressources était suffisantes, qu'elle ne cherchait pas à créer un monopole commercial et pleins d'autres démarches inutiles et longues, si bien qu'elle avait presque abandonné si ce n'était pas pour son amour inconsidéré pour ces bêtes et son ambition d'avoir un plus grand troupeau. Si il y avait une divinité de flufftons, les chose seraient plus simples, assurément. Elle se mit à penser à voix haute.

▬ Une divinité de flufftons dans un monde de flufftons. Tout le monde aurait des flufftons et vivrait de fluffton et n'aurait besoin de rien d'autres. Pas de politique, ou de démarches, ou de conflit, juste de la laine et du fromage et la douce herbe des plaines pour vivre.
Si la divinité des Flufftons pourrait faire de cela une réalité je lui en serait plus reconnaissante.


  Elle ne chercha même pas à se demander si un tel dieu existait vraiment ou pas ou le comment du pourquoi que son petit soleil lui parlait soudainement de cela. Elle laissait les réflexions au philosophes. Elle attrapa un Fluffton qu'elle lança doucement vers Allessandra tel un ballon de basket. Une fois la balle improvisée attrapée elle les ramena à elle, son interlocutrice désormais tout près d'elle, à exactement un fluffton de distance. Elle sourit :

▬ Où-est-ce que je pourrais la rencontrer? J'adorerais.






fluff'o'mètre : 50%
@Alessandra Bernasconi

jouons à saute-fluffton




another
eternity
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t110-these-shackles-i-ve-made-in-an-attempt-to-be-free-lann-100
http://magmell.forumactif.com/t825-lann-everyone-i-know-goes-away-in-the-end
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINE] Kaïlann Helts VS Anna Mailynn
» Saute d'humeur [PV Nuage d'Été] ~{END}~
» Jouons aux échecs
» BRISEIS ▲ il ne faut pas jouer à saute mouton avec une licorne.
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Nos partenaires
Le devenir ?
CHRONOSREP