how to train your dragon | maria x prim

avatar
Le ciel est bleu.
L'herbe est verte.
Prim est gay.
Prim est une ballerina brutausore secretly gay
120
25/06/2017
Eli Ayase - Love Live!
luca & lann (je plore devant la boté)
Humain
Humain
Mini image :

Description du personnage : Le ciel est bleu.
L'herbe est verte.
Prim est gay.
Prim est une ballerina brutausore secretly gay

Messages : 120

Date d'inscription : 25/06/2017


Avatar : Eli Ayase - Love Live!

Crédits : luca & lann (je plore devant la boté)




Lun 21 Aoû - 12:05


how to train your dragon
prim x maria

Avez vous déjà ressenti cette petite étincelle ? Avez vous déjà ressenti, après un regard, que vous êtes en face de quelqu’un qui vous ressemble énormément ? C’est peut-être une capacité que seules la classe des filles méga badass (-tousse-) possèdent. C’est un frisson qui lui remonte le dos à chaque fois qu’elles se croisent. C’est un mélange entre du respect et de la crainte. Qui es-tu ? Que veux-tu ? C’est comme deux loups alpha qui n’arrêtent pas de se croiser et la pression monte doucement. C’est la colère sous-jacente. C’est la peur pour la meute. C’est la peur pour le territoire. Et si elle me prenait tous ceux que j’aime ? Qui est-elle ? Comment l’atteindre ? Alors Prim guette. Elle guette une brune aux allures de gamine dont l’aura est suffisamment écrasante pour qu’elle ne s’arrête pas au physique. Ses yeux hurlent son expérience. Ses yeux qu’elle fait d’un bois très dur. Probablement même plus que du bois. Un métal. Elle lui rappelle une épée. Sombrement efficace.

Pour ne pas mentir, Prim flippe quand elle la croise. Pourtant, elle redresse les épaules. Elle pose son regard droit dans le sien. Elle est au dessus de ça. Elle a toujours prit ses peurs en face et c’est peut-être bien ce qui la sauve face à Maria. Parce que Prim, malgré son courage, malgré son impulsivité, ça reste une gamine sans expérience. Ça reste une gamine qui se rebelle et qui veut sortir de sa case dorée. Alors oui, elle a ses expériences. Oui, elle a des bleus et des cicatrices (vestiges de ses combats), mais Prim n’a jamais grandit que dans une grande maison chaleureuse. Prim n’a jamais manqué de rien.

(On pourrait même dire qu’elle abuse à se révolter, elle a la vie rêvée.)

Et c’est peut-être l’indulgence que lui a inculqué son milieu de vie, c’est peut-être son désir de sauver tout le monde, c’est peut-être autre chose, mais Prim, lorsqu’elle entend ce cri, elle se précipite en avant. Elle se lance en direction du morceau de la forêt d’où il provient. Elle court comme elle court pour chaque blessé. Elle court, elle devrait s’écorcher mais alors qu’elle arrive face au carnage, il n’y a pas un défaut sur sa peau. (Les avantages de l’invulnérabilité.)

La scène la prend presque au cœur mais elle se reprend en quelques secondes. Il y a Maria et face à Maria quelque chose que Prim n’avait encore jamais put voir de ses propres yeux. Quelque chose d’énorme. Quelque chose sur laquelle elle a entendu tant de légendes et de rumeurs qu’elle ne sait plus ce qui est vrai. Elle ne s’était pas rendue compte qu’elle était arrivée aussi proche des montagnes. Le vent frais la fait frisonner (à moins que ce ne soit la peur ?).

Elle pourrait s’en aller. Ni Maria, ni le dragon ne l’ont vu. Elle pourrait partir, se mettre en sécurité. Pourtant, il n’y a plus un doute alors qu’elle s’élance. « Maria, c’est ça ? A nous deux, on va arriver à le distraire suffisamment longtemps pour retourner se cacher dans la forêt, là bas, on pourra fuir plus facilement, il pourra difficilement nous toucher ! » Elle cri presque et ça peut paraître stupide mais elle enfonce son poing dans la côte du dragon. Regarde de mon coté, j’ai plus de chance de résister à une attaque. « Maintenant ! Cours ! »

Elle est inconsciente et inconstante. Elle est comme l’eau. Parfois aussi calme qu’un lac, parfois plus déchaînée et mortelle qu’une tempête en pleine mer. De là où elle est, maintenant, elle ne voit plus Maria. L’a-t-elle écouté ? S’est-elle éloignée ? Peut-être peut-elle faire une distraction depuis la forêt pour lui donner une chance de partir. Prim sait. Prim sait que son invulnérabilité n’est pas totale. Elle diminue avec les coups. Elle ne doute pas de tenir un moment face à la bête qui la domine de la taille et du regard. Mais elle souffrira et inévitablement, elle pourrait en mourir.

Elle déglutit. Elle a ses yeux dans ceux du dragon. Ils sont si animaux et en même temps, elle ressent quelque chose d’autre. C’est pas humain, c’est une autre forme d’intelligence. Quelque chose qui lui murmure de faire attention. Autre chose lui hurle de partir en courant maintenant. Mais la situation est bloquée et Prim est totalement tétanisée.



@Maria Iannone



GG : GAY GANG
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t152-prim-following-the-beat-of-her-heart#553
http://magmell.forumactif.com/t166-prim-j-ai-pas-d-idee-de-titre-ca-viendra-un-jour-rp-on
avatar
Maria est un bout de femme de 19 ans qui a du caractère. Cette leadeuse dans l’âme a du répondant et largement la force pour s’imposer. Véritable casse-couille dans l’âme, elle n’hésitera pas à embêter n’importe qui si elle le juge justifiée, et croyez-moi, souvent ça l’est à ses yeux. Grognon sur les bords, elle peut montrer les crocs si vraiment vous la chauffez trop. Une bagarre pourrait même se déclencher si le cœur vous en dit bien sûr /pan/.
105
24/06/2017
Matoi Ryuko ~ Kill la Kill
Beaucoup de gens gentils ♥
Humain
Mini image :

Description du personnage : Maria est un bout de femme de 19 ans qui a du caractère. Cette leadeuse dans l’âme a du répondant et largement la force pour s’imposer. Véritable casse-couille dans l’âme, elle n’hésitera pas à embêter n’importe qui si elle le juge justifiée, et croyez-moi, souvent ça l’est à ses yeux. Grognon sur les bords, elle peut montrer les crocs si vraiment vous la chauffez trop. Une bagarre pourrait même se déclencher si le cœur vous en dit bien sûr /pan/.

Messages : 105

Date d'inscription : 24/06/2017


Avatar : Matoi Ryuko ~ Kill la Kill

Crédits : Beaucoup de gens gentils ♥




Mer 23 Aoû - 0:30

How to train your dragon
avec Prim

Parfois, il arrive qu’un regard suffise à transmettre une émotion, ou bien un tempérament. Ce n’est pas donné à tout le monde bien sûr. Certains auront toute leur vie ce regard vide, sans aucune saveur particulière. Ces gens-là ne sont décidemment pas intéressants. Maria fait partit des gens qui dégagent quelque chose. Je n’ai tout de fois pas dit que cela serait toujours positif. Les prunelles de la mafieuse envoient à son observateur comme un message « ne m’approche pas sans une bonne raison ». C’est surement ces yeux qui lui ont valu de ne pas être inquiété dans les rues ou ce genre d’endroit animé. Maria aime son regard, car il la représente. Il représente toute la dureté de la vie, tout ce qu’elle impose aux hommes. Comme elle est tranchante, et impitoyable.

La Camorriste ne croise presque pas de regard comme le sien, de prunelles qui vaillent qu’on s’y plonge dedans. Après tout, pourquoi les gens lambda auraient besoin de se forger ce type de personnalité ? La société ne leur impose pas de faire ce choix, alors ils ne le font pas. Pourtant, la brune a tout de même été surprise. Elle en a trouvé un, un qui valait la peine d’être observé. Quelques jours après son arrivée sur Magmell, Maria a vu cette fille dans les rues. Une grande blonde, l’air rebelle. Mais il y avait plus que ça, quelque chose qu’elle ne pouvait pas vraiment décrire. Dans un sens, elle a eu l’impression d’être similaire à cette fille, bien qu’elles ne viennent pas du tout du même milieu ça ne fait aucun doute. A plusieurs reprises, vos regards se sont croisés, mais jamais vous n’avez échangé le moindre mot. La demoiselle s’est clairement prise au jeu de cet épiage quotidien, sans pour autant chercher à en savoir plus sur elle.

Aujourd’hui, la brune a fait le choix d’aller s’entrainer. Mais plus haut cette fois. Plus loin que la simple plaine où elle monte son campement. Cette fois, elle se dirige vers la montagne. Peut-être que le froid et la dureté de l’environnement la motiveront à faire encore plus d’effort pour se surpasser, s’améliorer, et trouver de nouvelles techniques. En vérité, elle ne sait pas du tout ce qu’elle fait. Mais ça ne la gêne pas le moins du monde. Elle est comme ça Maria, elle a le sang chaud.

Le froid commence à se faire sentir, et la neige aussi. Il ne lui reste plus qu’à trouver un endroit intéressant pour commencer la séance d’entrainement. La mafieuse enfonce son cou dans son vêtement et continue sa marche à la recherche d’un lieu approprié. Alors qu’elle semble repérer un bon endroit, elle se figea sur place en un instant. Du fameux lieu sortit une créature immense, tout bleu, tout droit venu des contes fantastiques. La brune ne put laisser échapper un cri avant de se mettre la main devant la bouche. La mafieuse ne crie jamais. Elle n’a pas besoin de cet acte de faiblesse. Mais là, c’est sorti tout seul, elle n’a pas pu contrôler sa surprise. Cette créature ressemblait en tout point à un dragon. Maria ne savait pas que de telles créatures existaient à Magmell. Elle lui fallut un léger laps de temps pour retrouver ses esprits. Alors qu’elle était prête à combattre, une chevelure blonde fit irruption dans son champ de vision. C’est elle, aucun doute la dessus. C’est cette fille.

Elle la protège. La mafieuse n’en revient pas. Quelqu’un la protège. Rien que cette idée lui donne la nausée. On ne la protège pas, ça ne doit pas se passer comme ça. C’est elle qui protège son unité de la mort. Une blondinette ne doit pas faire ça, peu importe son regard. La brune, par réflexe, a reculé du champ de bataille. La fille retient le dragon, par son poing. Maria reste sous le choc. Un pouvoir lui permet surement cet exploit, ce n’est pas envisageable autrement. La Camorriste hésite un instant. Soit elle la laisse là à son triste sort, comme pour la punir de sa trop grande bonté, ou doit-elle intervenir ? La blonde a l’air figé sur place, comme une statue. La mafieuse baisse la tête. C’est décidé, elle y retourne.

D’un geste vif, elle quitte sa veste, se dévoilant en débardeur noir. Puis, elle saisit la lame de rasoir placée dans sa poche avant de s’entailler tout l’avant-bras suffisamment profond pour que le sang coule à flot. Cette technique n’est pas au point, mais elle n’a rien de plus puissant pour renverser la situation. Petit à petit, une faux se forme depuis l’intérieur de son bras avec son propre sang. D’un mètre de long pour 20 centimètres de large, elle impose tout de même sa taille. Avec un hurlement, surement pour se donner du courage, Maria se précipite vers l’arbre situé juste à côté du dragon. D’un geste vif, elle tranche le tronc, déséquilibrant la masse. Au bout de quelques seconds, l’arbre chute sur la tête du dragon, permettant à la blonde de se libérer de son étreinte. La mafieuse se précipité sur elle puis lui saisit la main.

- On se casse d’ici maintenant.

A la course, entrainant la jeune femme derrière elle, Maria file avec une vitesse surprenante et se jette en dehors du sentier pour atterrir dans une sorte de pente de forêt pleine de poudreuse. Normalement, en passant par ici, elles devraient arriver en bas bien plus vite qu’en passant par le chemin tout tracé. Enfin normalement.


©BBDragon


Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t98-terminee-aussi-loin-que-je-me-souvienne-j-ai-toujours-voulu-etre-une-gangster-maria
http://magmell.forumactif.com/t274-une-camorriste-qui-traine-sur-magmell-maria
avatar
Le ciel est bleu.
L'herbe est verte.
Prim est gay.
Prim est une ballerina brutausore secretly gay
120
25/06/2017
Eli Ayase - Love Live!
luca & lann (je plore devant la boté)
Humain
Humain
Mini image :

Description du personnage : Le ciel est bleu.
L'herbe est verte.
Prim est gay.
Prim est une ballerina brutausore secretly gay

Messages : 120

Date d'inscription : 25/06/2017


Avatar : Eli Ayase - Love Live!

Crédits : luca & lann (je plore devant la boté)




Mer 20 Sep - 21:22


how to train your dragon
prim x maria

Elle lutte Prim. À sauver tout le monde, elle se retrouve seule, sans personne pour la sauver elle. Elle déglutit Prim. Elle est morte de trouille. Elle le reconnaîtra probablement jamais, trop fière peut-être, trop elle, mais elle a peur. Peur comme elle n’a jamais eu peur. Elle connaît la colère, elle connaît la joie, elle connaît la jalousie, mais jamais elle n’a connu la peur.

Peur qui paralyse.
Peur qui bloque.

C’est des conneries. Il paraît qu’on revoit le film de sa vie juste avant de mourir. Il paraît qu’on revoit les événements marquants de sa vie. C’est des conneries vous dirait Prim. Un ramassis de conneries sans queue ni tête. Une vaste blague. Elle grogne presque, elle se réveille et elle se rappelle.

Elle est Prim. La nana un peu trop masculine pour être jolie, la nana qui a peur de presque rien, la nana qui protège les autres. Et alors, elle jette un sourire arrogant au dragon. C’est complètement con et ça lui va complètement, parce que Prim est stupidement conne. Parce que Prim réagit à l’instinct et qu’elle s’en fout de tout. Et aujourd’hui, elle a ajouté une nouvelle chose dont elle se fout.

Elle s’en fout de mourir.

Elle a ce sourire à moitié affolant de ceux qui aiment trop l’adrénaline pour avoir peur de mourir, elle avait peur Prim. Elle s’éclate maintenant. Sentir sa force lutter contre celle d’un monstre légendaire. Sentir ses résistances lentement se briser. Sentir la fatigue engourdir ses sens. Lentement, lentement.

Il y en a plus longtemps.

Il aurait dût en avoir plus pour longtemps.

Parce qu’il y a un tronc d’arbre qui s’écrase sur la tête du dragon et dans sa main il y a celle de Maria. On se casse d’ici. Elle la pensait partie, elle pensait être seule. Elle laisse échapper un ricanement. Elle a l’air dur à cuire Maria, mais au fond, elle a un cœur, comme les autres. Elle se laisse donc entraîner dans la forêt sans trop rien dire. Elle commente pas. Elle peut pas vraiment en même temps. Elles courent à toute allure, loin du monstre blanc.

Pourtant dans la tête de Prim, une foule de question se pose. Pourquoi l’aider ? Pourquoi être en débardeur alors qu’il fait super froid ? C’est quoi les entailles sur ses bras ? Elle avait une faux rouge toute à l’heure. C’est du sang ? Est-ce qu’elle contrôle le sang comme elle est invulnérable ? Probablement.

Elle ouvre pourtant pas la bouche, elle peut pas vraiment, son corps est trop occupé à suivre le rythme de Maria au sein de la jonction entre la forêt et la montagne. Elles ont survécu à un dragon. C’est pas rien et ça résonne un peu dans la tête de Prim. C’est énorme, c’est dur à avaler. Être en face d’un tel être, confronter son corps au sien, se sentir ridiculement faible … c’est difficile pour Prim. Elle a l’habitude d’être la plus forte, d’être celle qui protège les autres et là, elle pouvait pas protéger les autres et elle même.

(et son raisonnement lui fait peur)

Elles s’arrêtent finalement, totalement essoufflées. Elles se sont bien éloignées du dragon et des montagnes. Elles peuvent souffler un peu. Pas trop longtemps, elles sont en plein milieu de la forêt et Prim a entendu suffisamment d’histoire pour savoir qu’il faut faire attention. Pourtant, elle se laisse tomber, lâche la main de Maria et s’assoie en tailleur. Elle fixe le sol et ses pensées lui font peur.

Elle n’a pas peur de mourir.

Sa main agrippe le tissu de son t-shirt au niveau de son cœur. Elle en a rien à foutre au final. Elle ferme les yeux. Inspire, expire. Elle les ouvre et fixe Maria. « Tu vas bien ? » De toutes ses questions, c’est elle qui sort en premier. Elle a un véritable problème.



@Maria Iannone



GG : GAY GANG
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t152-prim-following-the-beat-of-her-heart#553
http://magmell.forumactif.com/t166-prim-j-ai-pas-d-idee-de-titre-ca-viendra-un-jour-rp-on
avatar
Maria est un bout de femme de 19 ans qui a du caractère. Cette leadeuse dans l’âme a du répondant et largement la force pour s’imposer. Véritable casse-couille dans l’âme, elle n’hésitera pas à embêter n’importe qui si elle le juge justifiée, et croyez-moi, souvent ça l’est à ses yeux. Grognon sur les bords, elle peut montrer les crocs si vraiment vous la chauffez trop. Une bagarre pourrait même se déclencher si le cœur vous en dit bien sûr /pan/.
105
24/06/2017
Matoi Ryuko ~ Kill la Kill
Beaucoup de gens gentils ♥
Humain
Mini image :

Description du personnage : Maria est un bout de femme de 19 ans qui a du caractère. Cette leadeuse dans l’âme a du répondant et largement la force pour s’imposer. Véritable casse-couille dans l’âme, elle n’hésitera pas à embêter n’importe qui si elle le juge justifiée, et croyez-moi, souvent ça l’est à ses yeux. Grognon sur les bords, elle peut montrer les crocs si vraiment vous la chauffez trop. Une bagarre pourrait même se déclencher si le cœur vous en dit bien sûr /pan/.

Messages : 105

Date d'inscription : 24/06/2017


Avatar : Matoi Ryuko ~ Kill la Kill

Crédits : Beaucoup de gens gentils ♥




Mar 26 Sep - 11:43

How to train your dragon
avec Prim

La course était rude. Tout son corps lui faisait mal. Pas qu’elle ait subi de réelles blessures. Pas du tout. Les choses ne sont pas si simples. L’adrénaline, qui anime la plupart des sportifs extrêmes ou des trucs du style, fait peur à Maria. Evidemment, quand elle est en mission un peu tendue, c’est l’adrénaline qui lui permet de se dépasser tout en y trouvant du plaisir. Dans ce cas-là, ça ne la dérange pas. Même, elle en a besoin. Mais dans cette situation, ça n’a plus rien à voir. Pendant un instant, la brune a cru ressentir cette pointe d’adrénaline là. C’est la même qu’elle a ressenti quand elle s’est saisit de son pistolet pour tuer cet homme. Cette envie indescriptible de vengeance, de meurtre. L’italienne n’est pas une tueuse mais cette sensation lui fait peur.

Heureusement, la blonde est intervenue pour remettre la brune dans le droit chemin. Mais jouer les héros ça ne sert à rien. Maria ne le sait que trop bien. Combien de jeunes mafieux sont morts comme ça ? Beaucoup trop. Mais bon, la jeune inconnue n’a pas cette expérience pour elle. Alors même si elle se croit capable de protéger les gens autour d’elle, parfois il faut savoir battre en retraite. Encore une chose que l’italienne maitrise bien mieux qu’elle.

La descente à travers la montagne se fait sans trop de souci. Les filles courent le plus vite possible pour échapper au dragon. Il semblerait qu’il soit resté là-haut. Un soulagement pour Maria. Tellement de choses sont venus se bousculer dans sa tête qu’elle a oublié la faux qui sort de son bras gauche. Pour l’instant, elle arrive à la maintenir sans y penser. Le temps nous dira si cela va durer ou non.

Les deux ados finissent par arriver en bas de la montagne. Maintenant dans la partie forêt, la Camorriste se permet de souffler un peu. C’était chaud mais elle est encore en vie. Et la blonde aussi C’est le principal. L’inconnue se laisse tomber au sol, probablement épuisée par la course menée. Maria se permet un regard vers elle. Cette fille a encaissé plusieurs coups d’un dragon géant et ne porte pas une seule marque de blessure. Cependant, la petite bestiole qui vole à côté de sa tête lui indique qu’elle est belle et bien humaine. Mais qui est cette fille ? Son regard toujours fixé sur elle, l’italienne attend qu’elle réagisse.

La blonde finit par relever les yeux vers Maria pour laisser échapper quelques mots de sa bouche. La brune écarquille les yeux. Elle a mal compris ? Elle n’a pas osé dire ça quand même ? Une sorte de rage indescriptible s’empare de la jeune femme. Son sang bouillonne. Comment peut-elle se permettre une remarque aussi futile ? Excédée, Maria saisit la fille par le col et la soulève vers elle. Même si elle n’est pas grande, elle a suffisamment de force pour le faire, surtout que sous l’effet de la surprise la blonde ne résiste pas. L’italienne lève sa main et impose une violente gifle à la blonde. Le bruit a d’ailleurs réussi à faire s’envoler quelques oiseaux. Un claquement fort, écho de toute sa colère. Surement sous l’effet de cette même colère, la faux de sang explosa, recouvrant la mafieuse de son propre sang. La blonde a aussi été éclaboussée par quelques gouttes mais Maria s’en fiche royalement.

- T’es complètement conne ou quoi ? Tu me demandes à moi si ça va ? A moi ? Tu t’es vu ou pas. Tu t’es mise face à un dragon en te disant « tiens allez aider une inconnue c’est une bonne idée » et tu oses me demander si je vais bien après. Tu es malade ou c’est simplement de l’hypocrisie ?

Les gouttes de sang coulent le long des cheveux et du visage de l’italienne, donnant à la scène un côté très angoissant. Mais qu’importe car viens de se lancer un duel où aucun des deux camps ne ressortira indemne.


©BBDragon


Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t98-terminee-aussi-loin-que-je-me-souvienne-j-ai-toujours-voulu-etre-une-gangster-maria
http://magmell.forumactif.com/t274-une-camorriste-qui-traine-sur-magmell-maria
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» How to train your dragon : Live spectacular
» How train your dragon
» Dragons 2 : Première course de Dragons : Prêt, Feu, Partez ! [Dawn of the dragon racers] (2014) DreamWorks
» Dragons 2 [sans spoilers] DreamWorks (2014)
» Les travaux réalisés par les artistes sur Dragons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Nos partenaires
Le devenir ?
CHRONOSREP