The Boy & The Wolf / Carroll

avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Sam 12 Aoû - 13:30



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Un pas et puis l’autre. Les mains dans les poches de mon jean. Sous un Soleil de Plomb. On m’avait prévenu que l’Été a Mag Mell est chaud. Je pense que c’était encore peu dire. Un vrai cagnard, voilà ce que c’est ! Et que fait-on par un temps comme celui-ci ? Flemmarder à la plage ? C’est bon pour les minettes fragiles. On s’entraine bien sûr !

De temps à autre, j’avise le gamin à mes côtés. Toi. Pour m’assurer que tu suis bien avec tes petites pattes. Enfin. Je dis « gamin » parce que tu ressembles à un gamin. Grande de nature, me retrouver à côté de quelqu’un ayant la taille d’un enfant me donne des allures de géante improbable. Ce qui est assez drôle pour tout dire. Bien sûr, je me doute que tu n’es pas réellement un enfant. En ces quelques mois passés sur Mag Mell, j’ai appris que les Éternels pouvaient avoir des formes variées. Et parfois à l’opposé de leur caractère.

Carroll donc. Pour la virilité du prénom, nous repasserons. Qui a bien pu avoir l’idée de te donner un prénom de fille ? Enfin. Je te connais du refuge. Il s’avère que tu es ze boss. Même si on ne dirait pas comme ça. J’admets avoir été étonnée quand c’est un petit bonhomme que j’ai trouvé à mon arrivée pour m’attribuer une chambre au refuge. Sans doute parce que ta manière de parler tranche avec ton physique enfantin. Au début, je t’avais vraiment pris pour un gosse. Erreur !

Après l’attribution de la chambre, j’admets avoir eu affaire à toi comme médiateur. Mais promis, l’autre avait mérité mon poing dans sa gueule ! Manifestement pas découragé par mon caractère survolté, tu es venu me voir pour étudier mon don. Même si je ne vois pas réellement ce que cela peut t’apporter, j’ai accepté. Je ne dis jamais non à une bonne séance d’entrainement !

Je me détourne. « J’pense qu’on est assez éloigné là, non ? » Nous avons pris le parti de nous éloigner du centre pour notre petite expérience. Parce qu’une louve garou en pleine ville, ça fait désordre parait-il. « On a qu’à se poser là. » Deux trois arbres s’offrent à nous pour nous offrir un semblant d’ombre. Je pose mon sac aux pieds d’un petit rocher. Je me tourne alors vers toi. T’avisant du regard. « T’as prévu quelque chose au cas où je fasse plus la différence entre toi et un jambon ? » Quand je t’expliquais que je perdais inévitablement le contrôle quand je reste plusieurs minutes en louve, je n’exagérais pas. Je porte mes mains sur mes hanches. « J’ai pas envie de te faire du mal et loin de moi l’idée d’insinuer que t’as pas l’air de savoir te défendre… »

Mais bon, un peu quand même !




Tenue:
 

love.disaster
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
114
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 114

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Mar 15 Aoû - 23:32
Son chapeau blanc le protège du soleil ardent. La chaleur lui pèse sur les épaules. L'été est vraiment la pire des saisons. Il a beau mettre une chemise à manches courtes et un short, la sensation de cuire ne le quitte pas. Malheureusement, il a dû quitter son cher bureau pour un rendez-vous prévu depuis bien longtemps. Marcher avec cette température est une épreuve incroyable pour son petit corps. En plus, avec ses jambes, il lui faut fournir bien d'efforts pour suivre la plupart des gens. Aussi, il tient difficilement le rythme choisi par Lola. Il s'est bien rendu compte qu'elle a ralenti pour qu'il réussisse à tenir la cadence. L'attention qu'elle lui porte le ravit. Un sourire s'est dessiné sur ses lèvres. Bientôt, ils arrivent à la plaine, lieu soigneusement choisi par Carroll. Quand il a réfléchi à un endroit où elle pourrait exercer son pouvoir sans risquer grand-chose, il a immédiatement pensé à la plaine.

Elle se tourne vers lui, pose une question. Il acquiesce. Ici, personne ne devrait les entraver dans leurs expériences. Lorsqu'elle propose de s'établir à l'ombre de quelques arbres, il se réjouit et presse le pas pour y être le plus rapidement possible. Une fois arrivé, il pose sa sacoche blanche parée de quelques broderies colorées. Pendant quelques secondes, il essaie de se souvenir de la dernière fois qu'il s'en est servi. Cela doit remonter à plusieurs mois. Les occasions lui manquent pour lui faire prendre l'air alors sa vue le rend joyeux. Fatigué, il s'assoit au pied d'un des arbres et regarde l'humaine. Elle paraît gigantesque. Déjà qu'il les trouve trop grands quand il est debout alors assis sur le sol...

« Bien sûr que j'ai prévu quelque chose. »


Ses mains plongent dans la sacoche et en sortent une petite bourse soigneusement fermée par un ruban. Il prend également précaution d'y prendre des gants qu'il pose à côté de lui. Très fier de sa prévoyance, il la tient au creux de ses paumes et explique ce qu'elle contient.

« Cette bourse contient de la poudre de négaste, suffisamment pour annuler plusieurs fois n'importe quel pouvoir d'éternel. Les pierres de négaste permettent entre autres la création des inhibiteurs de dons. Même si l'effet sur moi n'a rien d'embêtant vu qu'il limite simplement mes capacités mémorielles. Je dois alors me retrouver avec des facultés normales j'imagine. Si je t'en lance dessus alors que tu es transformée, tu vas au mieux reprendre forme humaine et au pire retrouver le contrôle. Tu vois ? Il n'y a aucune chance que je te laisse me faire du mal. »


Ses explications terminées, il se relève et époussette son short. Délicatement, il met les gants et attache la bourse à son short. Peut-être qu'une ceinture aurait été plus judicieuse que des bretelles mais il est trop tard.

« As-tu des questions avant que l'on commence ? »

Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Mer 16 Aoû - 15:32



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Tu me sembles fatigué. Ma foi, il t’en faut peu. C’est quand même pas de chance d’avoir l’apparence d’un enfant pour l’éternité ! je te regarde t’asseoir reprendre tes aises. Tes vêtements te donnent des allures de petit scout. Ou d’explorateur d’un siècle passé. C’est assez mignon pour tout dire. Drôle aussi. Mais je me retiens toutefois de pouffer pour ne pas te vexer. Car malgré ton apparence juvénile, tu es très sérieux. Vraiment.

C’est ainsi que je t’écoute m’expliquer ton plan. Si jamais je venais à perdre le contrôle que je m’en prenais à toi. Tu sors une petite bourse comme si c’était le Saint Graal qui guérirait ce monde de tous ces maux. Non sans une lueur de fierté dans ton regard. Moi, je croise les bras en t’écoutant. Quand tu parles de ce qui fait les limiteurs de pouvoir, je m’exclame : « Oh, comme mon bracelet ! » lancé-je en levant le poignet. Le remuant un peu pour faire bouger le bijou. T’invitant à le regarder.

De la poudre donc. De perlimpinpin oserai-je ajouter. Je pense alors à une musique remixant une phrase de notre président. Je retiens un sourire amusé. Tu ne comprendrais de toute façon pas la référence. A la fin de tes explications, je me contente d’un sobre : « D’accord. » un peu perplexe. Dans le feu de l’action, si je perds le contrôle et me jette sur toi… ce ne sera peut-être pas aussi simple que tu sembles l’imaginer. Mais je te fais confiance. Et je ferai de toute façon tout mon possible pour que nous n’en arrivions pas à là.

« En vrai. Qu’est-ce qui t’intéresse ? ‘Fin, j’veux dire : pour moi c’est super intéressant de m’entrainer pour apprendre à me contrôler. Mais j’vois pas en quoi ça t’intéresse toi. » Après, peut-être n’est-ce que de la curiosité. Rien de plus. Ce qui en soit, ne me dérangerait pas. « Tu vois ça comment ? Je me transforme et on attend simplement que je déraille ? » Si c’est le cas, ça serait quand même un peu ennuyant. A moins que tu aies prévu toute une série d’activités pour évaluer combien de temps que je garde mes esprits en fonction de l’effort effectué. Peut-être même que tu veux comparer ma force entre humaine normale et louve. Tant de possibilités !

Je m’accole contre l’arbre derrière moi en croisant les bras. Attendant que tu m’expliques le déroulé des opérations.


love.disaster
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
114
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 114

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Mer 16 Aoû - 23:54
Son exclamation le fait sourire. Ces petits signes qui montrent que l'on suit attentivement chacun de ses mots lui plairont toujours autant. Par ailleurs, cela prouve également qu'elle est un peu renseignée sur le contrôle des pouvoirs et il l'apprécie. Une jeune personne comme elle, avec un pouvoir aussi dangereux lorsqu'il n'est pas maîtrisé, devrait absolument se renseigner ainsi. Sa curiosité manifeste lui plaît également, même s'il ne saisit pas tout à fait pourquoi elle s'intéresse aux raisons qui le poussent à être là. L'une d'entre elles lui paraît pourtant évidente, vu la dangerosité de son autre forme. Les autres le sont sans doute moins même si les avantages d'une telle puissance sont indéniables. Elle ne se rend pas compte à quel point son don peut être utile et comme elle n'a clairement pas toute l'éternité pour le découvrir, il voudrait l'aider.

« Eh bien tout d'abord, je préfère encadrer personnellement ton entraînement. La plupart des humains que j'ai croisés jusqu'ici finissent par en arriver là donc, dans ton cas particulier, je préfère que cela se fasse en ma présence. Si tu pars le faire seule et que quelque chose tourne mal, tu pourrais te retrouver blessée ou pire parce qu'incapable de prendre conscience de ce qui est en train d'arriver, et tu pourrais même attaquer quelqu'un qui passerait par là. Dans le dernier cas, je me trouverais en mauvaise posture étant donné que je t'ai sous ma responsabilité tant que tu es au refuge. De plus, je suis assez curieux à propos de ton pouvoir. Je n'ai pas eu l'occasion d'en observer un pareil auparavant et j'espère que cette séance me permettra d'en apprendre davantage. »


Il sourit doucement quand il marque une petite pause. Il en profite pour énumérer mentalement tout ce qu'il a prévu. Dans son sac, il a un morceau de viande pour étudier sa réaction à la vue de viande bien rouge. Son amour de la science l'a poussé à demander à un de ses résidents boucher de lui emballer soigneusement pour qu'il puisse expérimenter. Même s'il n'a vraiment pas hâte de déballer la pièce, il aimerait voir si elle se jettera dessus comme une bête sauvage ou non. Un tronc d'arbre mort que personne n'a encore déblayé attend également. Elle pourrait tenter de le détruire d'un coup de poing une fois transformée. Les arbres ne manquent pas et il est sûr qu'on ne lui en voudra pas de la laisser en éclater quelques uns... Personne n'aurait de preuves de toute façon. Le plus génial serait sans doute qu'un monstre apparaisse et qu'elle le combatte pour voir sa force et ses capacités dans une telle situation. Cela pourrait être une opportunité incroyable si elle s'avère avoir des capacités intéressantes. Elle pourrait rejoindre les chasseurs en utilisant ce fantastique don qui lui a été offert ! Il pourrait même voir si elle a des capacités de régénération en tant que louve-garou, où les blessures se répercutent lors de la transformation en humaine...


« Pour commencer, j'aimerais que tu te transformes pour que je puisse examiner ta forme de loup. J'ai également prévu quelques petites expériences pour tester notamment ta force et ton comportement face à de la viande une fois transformée. J'aimerais constater les changements qui doivent se manifester dans ton comportement et, effectivement, dans quelles circonstances tu perds conscience et à quel point. Tu ne t'en souviendras sans doute pas mais il est possible que, même en ayant perdu le contrôle, tu reconnaissances quelques choses qui t'ont marqué comme tes affaires ou même moi. Feras-tu même la différence entre la viande et moi ? »


Confiant, il se permet même de rire. De toute façon, elle va lui remettre son limiteur et celui-ci fera effet si elle se rapproche trop de lui donc la poudre pourrait même ne pas être nécessaire. Il la garde quand même précieusement, au cas où. Il vaut mieux prendre des précautions dans une telle situation.

« Veux-tu des détails ou même d'autres informations avant que nous commencions ? »

Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Ven 18 Aoû - 19:12



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Adossée à l’arbre, je t’écoute patiemment. Les bras croisés. Peut-être ma pose me donne-t-elle l’air de me battre les ovaires de tout ce qui tu me dis. Mais je t’écoute. Calmement. Comme quoi, je peux être calme parfois. Ce n’est pas qu’une légende urbaine ! Et des choses à dire, tu en as beaucoup. Tellement que je n’ose t’interrompre. Même quand tu parles de viande… j’esquisse un sourire amusé. Merci de me comparer à chien ! Tu mériterais que je te croque.

« Hum… Non, j’ai pas de questions. » Je décolle de l’arbre pour m’approcher tranquillement de toi. « Mais je peux peut-être t’apporter quelques précisions. Déjà, tu t’doutes que je t’ai pas attendu pour essayer de m’entrainer avec mon don. J’avais pas pensé à la plaine. Perso, j’allais dans les ruines ces derniers mois quand je voulais me transformer. » Je réfléchis. Essayant de mettre de l’ordre dans mes idées. Je ne suis pas très douée pour m’exprimer. « J’sais que comme ça, j’ai l’air d’une brute. Et… y’a p’t-être un peu de peu de vrai. Mais j’te promets que je ne suis pas le genre à faire du mal gratuitement. J’suis fille de flic. J’ai été élevée dans l’idée de Justice et de protection des autres. Louve ou pas. Mag Mell ou pas. Bref. C’que j’veux dire, c’est que je frappe pas gratuitement. Mais pour protéger les autres. J’sais que mon don peut être dangereux et je fais attention. Ne t’inquiète pas. » Je ponctue cette tirade d’un sourire. Après, tu peux me reprocher de combattre la violence par la violence. Je te comprendrais, mais je suis ainsi.

« Sinon, je peux déjà t’apprendre deux trois trucs sur mon don. En vrai, je me souviens de tout quand je suis louve. Je le sais parce que la première fois, je me suis transformée sous le coup de la colère. On se disputait avec un mec. Et après, je me souvenais de tout. » Ce qui est pire. Je me souviens de toute cette rage. Je me souviens de mes envies de le lacérer. Broyer ses membres de mes pattes. Avant de le dévorer. Et se souvenir de ça est bien plus cruel que l’oubli. « Comment t’expliquer… Au début, je suis envahie par une sensation de force. Une espèce de poussée d’adrénaline. C’est toujours moi, là. Quand je me transformerai, tu pourras me parler. J’pourrai pas te répondre, mais j’te comprendrai. Mais au bout d’un moment, c’est la colère qui m’envahie. Et là, c’est comme si un voile de rage floutait mon jugement. J’te verrai toujours, mais je te reconnaitrai plus. Ça m’avait fait ça la première fois. » Et si l’un des guides n’était pas intervenu… Je n’ose imaginer ce qui serait arrivé.

Bref. Assez parlé. « J’me transforme une première fois et j’te laisse m’observer du coup. Je sens quand la colère arrive donc au pire du pire, je pourrai toujours revenir humaine avant. » Là-dessus, je vire mes chaussures et te donne mon limiteur. Je ferme les yeux pour me concentrer. Ma respiration se fait plus rapide. Saccadée. Ma peau se couvre d’un pelage roux. Ma bouche devient gueule. Bien vite, mes vêtements craquent sous ma forme lupine. D’un coup de main, ou plutôt de patte, je retire les lambeaux. Je tiens sur mes deux jambes. Je suis plus grande. Plus musclée.

Portée par l’adrénaline, je pousse un hurlement. Un peu pour la forme. Je l’admets. J’aimerais te sourire pour te faire comprendre que c’est bien moi, mais je ne peux pas sous cette forme. Je ne t’offre qu'un grondement qui se veut amical. Je te regarde. Tu me sembles plus petit que jamais. Je m’assoie alors en tailleur pour te faciliter la phase d’auscultation. J’ai bien envie de te taquiner en te chahutant un peu, mais je me fais violence. Je reste sérieuse. Pas envie de recevoir ta poudre sur le coin du museau parce que tu auras pensé que je suis devenue enragée.  

Oh et. Avant que tu ne te poses la question. Non, je te donne pas la papatte !



love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
114
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 114

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Ven 18 Aoû - 23:53
Il se sent déjà pleinement satisfait de cette entrevue. Elle lui livre de si jolies informations sur sa vie. Chaque existence qu'il croise est si spéciale, il voudrait toutes mieux les comprendre et Lola lui donne déjà quelques indices, notamment pour comprendre comment elle pense et ce qu'elle peut désirer. Au fond, ils se ressemblent sans doute. Lui voulait créer une maison pour les humains dans ce monde qui leur est hostile. Elle voudrait protéger les autres. Tous deux désirent aider leur prochain et usent de tous les moyens à leur disposition. Mais dans le cas de la demoiselle, elle ne peut pas encore utiliser pleinement toutes ses capacités et il trouve cela tellement dommage. Si elle se maîtrisait, elle n'aurait pas besoin d'un limiteur et pourrait s'employer à combattre les monstres. Les chasseurs sont une caste précieuse, même si la plupart des éternels ne l'avoueraient jamais et elle a tout le potentiel pour les rejoindre, une fois ce potentiel mis sous contrôle. Vu qu'elle a elle-même exprimé sa volonté de défendre les autres, cela pourrait même l'intéresser. Il lui en parlera sans doute à la fin de la séance.

En attendant, il se délecte des informations qu'elle lui donne et prend soin de  les analyser. La situation qu'elle décrit n'a rien d'étrange. Il a constaté à de nombreuses reprises que, lorsque les gens ne maîtrisent pas leurs dons, ils se déclenchent sous l'effet d'émotions fortes. La colère qu'elle décrit a dû être suffisante. Ce qu'il ne comprend pas par contre, c'est pourquoi ce sentiment finit toujours par dominer quand elle se transforme. Apparemment, il ne doit pas venir d'elle alors ce pourrait être dû à son anima. Pendant qu'elle continue ses explications, il regarde la créature. Si personne n'a étudié les relations entre humains et animas auparavant, il aimerait se pencher sur ce problème. Après tout, comme les éternels n'aiment pas les humains, ils ne s'y intéressent et il n'a jamais vu d'humains désireux de mener de telles recherches. La seule source possible qu'il voit pour la colère qu'elle décrit est ce petit loup-garou mais il ne voit pas de moyen de vérifier cette hypothèse. Il interrompt sa réflexion lorsqu'elle lui donne son limiteur.

Celui-ci dans la main, il la regarde se transformer. Elle est immense. Son hurlement est intimidant. S'il ne savait pas qui se tient debout juste devant lui, il hésiterait peut-être à approcher mais ce n'est pas le cas. Le limiteur accroché à la ceinture, il vient examiner sa résidente. L'excitation rend ses gestes précipités. Une fois l'hésitation passée, il pose sa main sur la fourrure pour mieux voir sa couleur et sentir les poils.

« Ton poil est beau et doux ! »


Il ne fait pas vraiment attention aux remarques qui lui échappent. Prenant appui sur une de ses cuisses, il parvient à atteindre sa gueule. Il n'a jamais eu l'occasion de voir un loup-garou de si près alors il l'observe sous toutes les coutures. Ses yeux sont vifs, ses crocs, acérés. Même si son haleine n'est pas agréable, il détaille toute la dentition.

« Et quels beaux crocs ! »


Une fois descendu, il regarde les pattes et, plus précisément, les griffes.

« Je suis sûr que ces griffes découperaient pas mal de choses avec une facilité déconcertante. »


Il s'éloigne alors un peu, ayant vu tout ce qu'il pouvait ainsi voir. Il la regarde alors dans les yeux, se souvient qu'elle le comprend sans doute mais ne peut pas lui répondre. Comme elle ne peut utiliser les mots pour lui répondre, il choisit de lui proposer des gestes.

« As-tu pleinement le contrôle, pouvons-nous commencer déjà par tester ta force ? Tu peux me répondre en secouant la tête, selon les codes sociaux habituels pour accepter et refuser. Je vais faire attention à ne te poser que des questions fermées comme ça on va quand même pouvoir communiquer. »

Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Sam 19 Aoû - 17:19



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


En acceptant de me faire regarder sous toutes les coutures, je n’avais pas imaginé que ce serait… bizarre ? En réalité. C’est pourtant bien le sentiment que j’ai à présent. Maintenant que tu commences à m’observer tel un docteur lors d’une visite médicale. Je pense que le pire, et le plus drôle finalement, sont tes remarques. Après m’avoir flatté sur mon pelage. Tu grimpes sur une mes cuisses pour atteindre ma gueule. Bonne patte, je me penche pour t’aider. Cette fois, c’est mes crocs que tu complimentes. Sérieusement… Toi tu sais parler aux filles ! A quand des « oh, comme tu as le poil brillant » ou « oh, comme tu as de grandes dents » ?

Mais après avoir examiné ma dentition. Enfin, c’était assez malaisant. C’est mes grosses pattes qui t’intéressent. Oui, sans doute que je pourrai couper plein de trucs facilement. Des bretelles seraient un premier choix judicieux. On en porte plus depuis la fin des années 50. La séance d’auscultation se termine. Bien que j’admette avoir quelques doutes sur l’utilité de la chose. J’ai de grandes dents et de grandes griffes. Oui. Normal ai-je envie de dire. La seule information inattendue étant la douceur de mon pelage. Je suis toute fluffy. Wahouh ! Ou plutôt : wouhouh !

Je fais un oui de la tête quand tu me demandes si c’est toujours bien moi. Si je ne sombre pas. Pas encore. Non. Pour l’instant. Pas d’inquiétude. Pas tout de suite. Je me relève. Tu veux tester ma force ? Hum. Je bande mes biceps. T’exposant ainsi mes muscles d’un œil fier. Je ramène ensuite mes bras contre mes corps. Tu veux tester ma force hein. Une petite idée vient de germer dans mon esprit. De quoi te taquiner un peu. Si peu. Je me penche alors. Pour t’attraper sans crier gare au loup. Je porte mes pattes en dessous de tes bras pour te soulever. Avec une facilité qui me déconcerte moi-même. Non pas que je doutais de pouvoir te soulever. Non. Mais je t’imaginais pas si léger ! Les Éternels ne ressent pas le besoin de manger. Est-ce pour ça que tu es tout maigrichon ?

Je te pose ensuite sur mes épaules. Je laisse échapper un rire. Enfin, un rire. Un grondement jovial saccadé plutôt. Sous forme lupine. Bien sûr, ce n’est pas ainsi que tu vas réellement mesurer ma force. Mais c’était marrant. Donc worth ! Finalement, j’aurai réussi à t’embêter un peu.



love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
114
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 114

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Sam 19 Aoû - 22:52

Elle affirme qu'elle a encore le contrôle. Il hoche la tête de satisfaction et regarde sa montre. Cela ne fait que cinq minutes qu'elle est transformée. Effectivement, cela lui paraît naturel qu'elle ait encore le contrôle vu qu'elle a déclaré s'être déjà entraînée auparavant. Il aurait sûrement pu l'ausculter plus longuement mais ce n'était pas nécessaire. Le temps que d'autres auraient passé à regarder le moindre petit détail et à rédiger un rapport complet pour ne rien oublier, il le passera à examiner les images mentales qu'il a prises. Il a bien tout regardé d'assez près, quoique brièvement mais cela suffit. Tout ce qu'il a vu est figé dans sa mémoire et il lui suffit de le décortiquer, paisiblement installé dans le fauteuil de son bureau. De toute façon, ces données ne devraient pas être intéressantes dans l'immédiat et les enregistrer relevait davantage de la curiosité que de l'utile.

Elle exhibe ses muscles, sans doute fière de ces derniers. Il est vrai que cette forme-là a l'air bien puissante. Son attitude le fait rire jusqu'à ce qu'il la voit s'approcher un peu trop, un peu trop vite. Son visage se crispe alors, il fait un pas en arrière mais il est déjà trop tard. Les pattes saisissent son petit corps et le soulève. Elle ne l'écoutera sans doute pas s'il proteste mais la panique le saisit. Pourtant, il ne bouge pas, de peur qu'elle le laisse tomber. Les muscles tendus, il se tient aux touffes de poil qu'il arrive à saisir. Ses mains sont crispées. Une seule idée l'obsède. Même s'il ne doute pas de la capacité de Lola à le maintenir en l'air, quelque chose en lui hurle et finit par franchir ses lèvres. Il ne parle pas vraiment pour elle, surtout pour lui, parce que la peur dicte ses mots.

« Pose-moi. Pose-moi. Pose-moi. Pose-moi. Pose-moi. Pose-moi. Pose-moi. Pose-moi. »

Et il le répète encore et encore, toujours sur le même ton, jusqu'à ce qu'elle le pose sur ses épaules. Il s'appuie alors sur sa tête, à l'aide de ses deux mains en espérant que cela lui permettra de garder l'équilibre. Cela le rassure un peu; Pendant une trentaine de secondes, il reste immobile. La peur lui chuchote qu'au moindre mouvement, il pourrait basculer en arrière, tomber, se faire mal. Il se contente de demander encore, plusieurs fois, en précisant ses désirs un peu plus. Pourvu qu'elle l'écoute.

« Pose-moi. Je. Pose-moi. S'il te plaît. Pose-moi. Sur le sol, pas sur tes épaules. Je veux être sur le sol. »

Sa fierté l'empêche d'exprimer réellement ce qui motive sa requête. Il n'a même pas le vertige. Bricoler sur une échelle ou un escabeau ne lui avait pas posé de problème parce que le matériel était totalement fiable. Là, il ne maîtrise rien. Malgré sa confiance en elle, il panique et pense à tous les scénarios catastrophiques qui pourraient arriver. En soi, cela ne lui ferait pas grand-chose de chuter de cette hauteur mais l'idée même le terrifie. Pourvu qu'elle le repose rapidement sur le sol.
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Dim 20 Aoû - 15:09



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Ce moment gênant où une petite taquinerie se transforme en mauvaise blague. Malgré moi. Bien sûr, je t’ai entendu tes premiers mots. Te poser. Je l’ai fait. Sur mes épaules. Je l’ai fait sans trop réfléchir. Parce que pour moi, c’est logique. C’est du bon sens qu’il ne va rien t’arriver. Que je vais pas te laisser chuter par terre. Je m’amuse. Je te taquine. C’est tout. A peine arrivé sur mes épaules, tu t’empresses d’attraper ma tête pour te blottir. Tu sembles te calmer… quelques secondes. Je lève une patte pour tenir une de tes jambes. Tu ne risques rien, je vais pas te laisser tomber lancé-je. Mais ce ne sont que des grondements qui sortent de ma gueule.

Je tourne la tête pour essayer de te voir. Constatant que tu n’arrives pas à te calmer, je te prends de nouveau dans mes pattes. Mais dans le chemin inverse. Bien vite, tes petits pieds touchent le sol. Je te regarde. Essayant de comprendre ce qui a bien pu te faire peur à ce point. Tu aurais le vertige ? Certes, je suis grande. Mais je ne suis pas la Tour Eiffel non plus. N’exagérons rien. Je te regarde. Je te regarde… Si faible. Tu as peur d’un rien. Tu me fais perdre mon temps. Je pourrai te broyer sans efforts.

Avant de te dévorer.
Non.
A quoi… je pense ?

Je recule. Un grondement s’échappe de ma gueule. Je mets mes pattes dans ma tête. Non. Je dois pas me laisser aller à la colère. A la rage. Je dois. Garder. Le contrôle. Mais. Je ne peux lutter. Alors, je redeviens moi. Avant qu’il ne soit trop tard. Mes cheveux roux tombent sur mes mains humaines qui cachent toujours mon visage. Je me concentre sur ma respiration. Ça va. Mieux. Je te regarde brièvement avant de filer vers mon sac. Je prends alors ma veste de ring noir avec des motifs japonisant au dos. La même veste que Maria s’était amusée à clouter sur un arbre. Profitant ainsi de la vue de mon corps nue.

J’enfile la veste avant de la nouer. Je lance un regard à Croquepatte allongé à côté de mon sac. Puis, je retourne vers toi. Carroll. « Ça va ? » Je m’assoie dans l’herbe à tes côtés. « Tu sais, j’allai pas te laisser tomber. » Je te souris pour te rassurer.




love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
114
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 114

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Dim 20 Aoû - 23:27
Enfin, elle le soulève à nouveau, cette fois pour le poser sur le sol. Ses jambes le portent mal. Elles pourraient le laisser tomber à tout instant mais elles ne le feront pas. Ce n'est qu'une expression du tumulte qui le secouait si fort. Le sol est bien là, sous ses pieds, stable et dur. Lui ne défaussera pas sous ses pieds, tout est sous contrôle. Il ne va pas choir, rien de tragique ne se passera. Sa respiration ralentit. Tout va bien, il se le répète longuement pour s'en persuader un peu plus. Un son rauque retentit, le détourne de ses pensées. Elle tient sa tête entre ses pattes. Quelque chose a l'air de la déranger. Peut-être que le monstre tente d'outrepasser la volonté de l'humaine. Rapidement, il remet un gant sur sa main droite et la plonge dans la bourse pleine de poudre. Au moindre mouvement suspect, il agira mais déjà, le loup rétrécit. La fourrure laisse place à la peau claire. Les pattes redeviennent des mains. Ses cheveux roux réapparaissent. Elle est redevenue totalement humaine, il n'y a plus aucun risque. Il retire alors son gant, referme la bourse.

Elle part s'habiller. Lui s'assied dans l'herbe. La chaleur ne le dérange plus. Il l'a oubliée. Il regarde sa montre pour savoir combien de temps elle a su se contrôler entièrement. Cela lui a paru court et pour cause, seulement dix minutes se sont écoulées. Il va falloir nettement améliorer ce temps pour que son pouvoir devienne plus utile que nuisible. Elle revient, il la regarde. Difficile de croire qu'il y a quelques instants, elle ne ressemblait en rien à l'humaine qu'il voit. Comme seule réponse à sa première question, il hoche la tête en souriant. La situation l'amuse un peu. Elle tente de le rassurer après lui avoir fait une farce qui a mal tourné. Tout cela est d'un ridicule déconcertant mais il se contente de rire intérieurement.

« Oui, je sais mais ne refais plus cela s'il te plaît. Je déteste me faire porter comme cela. Je ne t'en veux pas, je suis sûr que tu ne pensais pas à mal mais ne le refais plus. »


Il ne veut pas qu'elle croie qu'il n'a pas confiance en elle. Il sait bien qu'elle ne lui ferait pas de mal et, avec la force qu'elle devait avoir, il aurait fallu qu'elle le fasse exprès pour le laisser tomber. Désireux de changer de sujet de conversation, il choisit de s'orienter sur la performance à laquelle il vient d'assister.

« Tu as tenu environ dix minutes sous ta forme de louve. Je suppose que tu étais en train de perdre le contrôle quand tu as décidé d'arrêter. Je trouve que dix minutes, c'est peu mais qu'en penses-tu, toi ? »

Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Mer 23 Aoû - 21:30



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Si j’étais câline, je te ferai un gros câlin. Te serrant fort dans mes bras. Et puis, on en parlerait plus. Seulement voilà. Je ne suis pas câline. A la place d’une étreinte, je bouscule affectueusement ton épaule de la mienne. Risette au passage. Tu me demandes de plus recommencer. Bien, bien. Je note. Si je veux t’embêter, il faut que je prévoie quelque chose de moins foufou. « Promis. Et désolée. J’voulais pas t’mettre mal à l’aise. » Et puis. Nous n’en parlons plus.

On se concentre de nouveau sur l’essentiel. C’est-à-dire moi. Mon don plutôt. Je lâche un léger soupire à ta question. Haussant les épaules. Avant de me laisser basculer pour m’allonger dans l’herbe. Les mains sous ma tête. Oreiller de fortune. Je regarde les nuages. « C’toujours mieux qu’au tout début. Mais ouais, c’est pas terrible. » Pas fifou de ouf. Je tourne négligemment la tête pour constater que Croquepatte s’allonge à mes côtés. Lui aussi. Je tends une main pour lui poker le bidou de mon index.

« Si seulement tu pouvais parler, Croquepatte… » Peut-être que l’on comprendrait d'où vient cette colère étrange. Je repose ma main sous tête. Avant de porter de nouveau mon attention sur toi. « Tu sais si y’a un lien entre la personnalité de l’humain et l’anima ? Genre, c’est le hasard si j’ai ce loup-garou ou y’a une raison ? Aussi mystique soit-elle. » Et en toute franchise, je préfèrerai la première option. Parce que dans le cas contraire, ça voudrait dire que j’avais déjà en moi cette colère. Cette rage. Oui, je suis brutale. Je ne peux le nier. Mais j’estime être une protectrice. Pas une furie enragée qui veut dévorer tout le monde.

Et pourtant. Pourtant j’adore les premières minutes de la transformation. Quand je suis transportée par cette force bestiale. Ce retour à l’état sauvage. Mais je n’ose pas t’en parler. Parce que ça voudrait dire que finalement. Après tout. Peut-être.

Peut-être que j’aime la bête qui est en moi…




love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
114
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 114

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Jeu 24 Aoû - 23:41
Sur ses lèvres crépitent des dizaines de questions. Son impatience le consume trop vite. Les mots s'agitent dans sa tête puisqu'il ne pense plus à la farce qui a mal tourné. Il lui faut de longues secondes pour les organiser. Elles brûlent trop fort, lui échappent. Son attention se porte successivement sur les souvenirs qu'il vient d'acquérir, sur toutes les zones d'ombres qui subsistent au sujet du pouvoir de la jeune fille et sur toutes sortes d'autres sujets qui n'ont aucun rapport avec l'instant présent. Les fragments de passé s'entremêlent, forment un magma bouillonnant qu'il ne maîtrise plus. Quand de trop fortes émotions le possèdent, il lui faut retrouver l'équilibre mystérieux qui lui permet de se focaliser uniquement sur quelques choses précises. Enfin, il couvre les incendies et se refroidit l'esprit. L'expérience a été peu fructueuse, il se sent frustré. Il lui reste encore tant de trucs à voir, à comprendre. Pourvu qu'elle accepte de satisfaire ses caprices. Il n'a pas pu voir sa force, ses capacités au combat. Elle ne l'a même pas laissé voir ce qu'il se passe quand elle perd le contrôle alors que cela l'intrigue aussi. Le seul moyen qu'il lui reste pour obtenir des informations est de les lui demander mais elle n'a pas l'air encline à aborder ce sujet ; elle a soupiré face à sa première demande.

Elle se tourne vers son anima alors lui aussi porte son attention vers le petit loup-garou. Il est si facile à oublier. Carroll lui-même oublie souvent ces bestioles parce qu'il en voit tous les jours. Certains s'infiltrent parfois dans son bureau quand leurs humains ne sont pas très loin. Au fil des années, il a pris le temps d'en observer. Ils semblent tous avoir des personnalités bien définies, comme des animaux mais quelque chose lui paraît étrange. Si les animas choisissent des humains, ce doit bien être pour une raison mais il n'arrive pas à la déceler. Ils doivent sentir des choses que lui-même n'imaginerait même pas. Un lien doit bien exister, il en est persuadé mais impossible de mener une réelle étude et ce, malgré toutes les observations qu'il a réunies.

« Je n'ai pas encore réussi à le prouver mais je suis persuadé qu'il y a un lien mais je ne le comprends pas. Les animas doivent savoir plus de choses que je n'en sais moi-même. Peut-être qu'ils ressentent quelque chose de particulier chez certains humains mais c'est difficile à dire parce qu'ils ne parlent pas... »


Son regard se dirige vers elle.

« Toi, tu penses que ton anima te ressemble en quelque sorte ? Ou même ton don, dirais-tu qu'il te va bien et pourquoi ? »

Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Ven 25 Aoû - 14:04



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Selon toi, il y a forcément une raison qui pousse tel anima à vouloir contracter avec tel humain. En soi, ça parait plutôt logique. Le contrat étant pour la vie. Mieux vaut que l’anima apprécie au moins un minimum son humain. Toi aussi, tu te lamentes sur leur manque de conversation. Ça serait tellement plus simple. « Faudrait un pouvoir qui permettrait de causer avec eux. » Ma réplique relève plus de la blague de la réelle réflexion, mais il faut avouer que ce serait bien pratique !  

Et puis. Tu me demandes si je ressemble à mon anima. J’arque un sourcil. Me relève pour m’asseoir correctement. Avant d’attraper Croquepatte et le coller à côté de mon visage. « Tu trouves que je ressemble à une bête poilue ? Attention à ta réponse, c’est une question piège ! » J’esquisse un sourire amusé. Blague à part, ta question est pertinente. Je pose ma boule de poils entre mes cuisses. « J’sais pas… J’suppose ? » Pas simple d’avoir un regard purement objectif sur soi-même.

« J’pense que mon pouvoir me va bien dans le sens où il est physique. Un truc plus mental comme toi ne m’irait pas. Je trouve. Après, pourquoi une transformation en louve plutôt qu’en lionne ou j’sais pas quoi… » Je fais une bouche à l’envers pour signifier que je ne sais trop dire pour justifier ce don plutôt qu’un autre. J’aime les animaux, mais ça n’explique pas pourquoi un loup plutôt qu’autre chose. Surtout, pourquoi cette colère ? Avais-je déjà un monstre tapi en moi ? Je m’y refuse. Ou plus simplement, ce n’est peut-être qu’un revers de médaille pour avoir un don pouvant être puissant. Sinon, ce serait trop cheaté comme on dit ! Et puis, quand je pense loup-garou, je pense forcément à des créatures attaquant les humains.

« Peut-être parce que je suis atteinte du syndrome de la louve alpha qui protège sa meute ! » Je me relève. « Bref ! » Je tape dans mes mains pour te signifier qu’on a assez parlé comme ça. On ne risque pas d’avoir plus de réponses sur ces questions pour le moment. Autant continuer sur quelque chose qu’on peut étudier. « On reprend ! » lancé-je non sans enthousiasme. Je vire ma veste plus loin. Me retrouvant nue. L’espace de quelques secondes.

Un hurlement. Et c’est la louve qui est de retour !




love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
114
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 114

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Sam 26 Aoû - 23:28

Pendant quelques secondes, il se demande si sa question est rhétorique. Au vu du commentaire qu'elle ajoute, elle ne doit pas l'être mais il vaut sans doute mieux ne pas y répondre. Elle ne ressemble pas à une bête poilue, cela lui semble évident. Une analyse rapide de leurs physiques permet déjà d'écarter une ressemblance dans leur apparence étant donné que leur seul point commun est de marcher sur leurs deux pattes arrières. Pour ce qui est des ressemblances morales, il aurait du mal à se prononcer parce qu'il ne sait absolument rien sur le caractère de la petite créature. Il ne connaît même pas son nom. Pourtant, cela lui plairait d'étudier le comportement du loup-garou. Il se demande s'il présente des signes d'une colère intense ou d'une envie de tout détruire. Jusqu'ici, il ne l'a pas attaqué et n'a montré aucun signe d'agressivité mais cela pourrait se révéler trompeur. Seule une étude approfondie permettrait de le savoir mais ce n'est pas le moment. Le lien qui unit les deux êtres restera mystérieux encore un moment. Pour l'instant, il voudrait étudier le don qu'elle a acquis grâce à Croquepatte.

Sans qu'il s'y attende, elle se relève et décide de reprendre l'expérimentation. Ce n'est pas pour li déplaire. Un sourire s'affiche sur les lèvres du scientifique. Il s'attendait à devoir attendre un peu plus avant de se remettre au travail. Dès qu'elle devient louve, il regarde sa montre. A priori, il faudra cesser l'expérience dans dix minutes ou elle virera à tout autre chose. Lui, ça ne le dérangerait pas mais ce n'est pas une situation à prendre à la légère. Pendant qu'il cherche parmi tout ce qu'il avait prévu, une autre idée lui vient.

« Je suggère de voir à quelle vitesse tu arrives à courir sous cette forme. »

Sans prendre le temps d'écouter un éventuel avis qu'elle exprimerait, il s'approche d'elle et se fige. Il regarde alors l'arbre qui abrite leurs affaires. À vue de nez, une vingtaine de mètres les sépare. Il mesurera cette distance plus précisément après. De toute façon, même s'il bouge, il se souviendra exactement de l'endroit où il était alors nul besoin de marquer le point de départ. Il regarde sa montre fixement, enregistre chaque mouvement de l'aiguille des secondes.

« Cours le plus vite possible jusqu'à l'arbre qui abrite nos affaires et, quand tu l'atteins, hurle. Je pourrai alors déterminer ton temps avec beaucoup de facilité. Pars quand tu veux. Je te verrai partir, tu es dans mon champ de vision même lorsque j'observe ma montre. »
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Mar 29 Aoû - 22:19



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Et de nouveau. Je te regarde de haut. Au sens littéral. Sans aucune offense. Je pose mes mains sur mes hanches duveteuses. Je ne t’ai pas réellement demandé ton avis avant de me transformer de nouveau. Finalement, c’est pas tant une proposition qu’un ordre. L’espace de quelques secondes, je me demande si tu souhaites toujours poursuivre. Après ta petite frayeur. Sans compter la chaleur écrasante. Encore que, ce n’est pas toi qui te retrouve avec une fourrure en plein cagnard ! Et même si tu la disais douce. Elle tient chaud aussi. Surtout !

Mes légères craintes sont toutefois bien vite dissipées. Tu es toujours d’attaque. Ah. Ça c’est le Carroll qui me fait kiffer ! Enfin, de nous deux. C’est toi qui a le beau rôle. Dans le fond tu restes là à glandouiller pendant que c’est moi qui me sue à la tâche. D’ailleurs, un petit peu de sport de te ferait sans doute le plus grand bien. Si tu ne peux pas grandir, peut-être peux-tu au moins prendre un peu de muscles ? Il faudrait que je veille à ton entrainement quotidien. Mais pour le moment. Je laisse cette idée de côté. Aussi farfelue et rigolote soit-elle.

Tu me proposes de courir. Je n’avais pas spécialement songé à ça, mais pourquoi pas ! La distance me parait pas bien grande cela étant dit. Pas de quoi fouetter un loup en pleine course. Bonne patte, je me mets toutefois en position. J’inspire. J’expire. Et je bondis. M’appuyant sur mes jambes pour m’élancer vivement. Et arriver. Déjà. Si vite. A peine le temps de décoller de la ligne de départ. J’hurle pour te signifier que c’est bon.

Je reviens alors vers toi pour connaitre mon score.


HRP : Disons qu'elle a fait dans les 2,15 secondes. Pour 20m, ça me semble honnête... mdr


love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
114
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 114

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Jeu 31 Aoû - 23:54
Le vent le frappe quand elle s'élance et il entend alors tous ses sens. Il sent son cœur qui bat trop vite, ses yeux qui brillent trop fort. Il écoute tous les sons de la course, inspire l'air qu'elle fend. Les pas frappent l'herbe si fort. Il discernerait presque les griffes qui s'enfoncent dans la terre avant de la soulever lorsqu'elles la quittent. Tout son corps bouillonne d'excitation mais il ne le montre pas. Ses doigts tremblent un peu, ses jambes flageolent mais il doit rester immobile, regarder la montre. Le temps paraît si long. L'aiguille des secondes n'a le temps que de bouger deux fois que déjà, il entend le hurlement. Il lui faut une seconde de plus pour réaliser à quel point le temps qu'il vient de mesurer est incroyable. Lui aurait mis une bonne dizaine de secondes pour atteindre le point d'arrivée, sans doute. La joie ne se ressent pas, seule la rigueur scientifique habite ses mots.

« Environ 2 secondes... À vue de nez, tu as couru sur vingt mètres à peu près, il faudra que je mesure après. Ce doit être le meilleur temps que j'ai observé sur une telle distance. Je ne doute pas que ce soit dû à ta forme de louve parce que tous les humains que j'ai rencontrés, même ceux qui étaient habitués aux courses comme celle-ci, avait un temps bien plus long que celui-ci. »


Il hoche la tête, satisfait de cette expérience. Son regard se porte enfin vers elle et il ne constate rien d'anormal dans ce qu'elle accepte de montrer. De toute façon, cela ne fait que trois minutes qu'elle est transformée. Il leur reste encore du temps avant que cela ne dégénère, suffisamment pour lui suggérer un test de force. Son attention se déporte alors vers une souche, profondément plantée dans le sol à une centaine de mètres d'eux. L'arbre devait avoir plusieurs dizaines d'années au vu de la taille de ce qu'il en reste. Ses racines clouent son cadavre au sol. Personne ne s'en est occupé jusqu'ici, d'autres affaires plus importantes les appelant ailleurs. De toute façon, il aurait fallu un matériel approprié au vu de ses observations. Peut-être qu'elle ne pourra pas l'extraire mais cela vaut la peine de la voir essayer.

« Est-ce que tu peux essayer de soulever la souche qui est là-bas ? Elle est bien plantée dans le sol, aucun humain ne réussirait à l'extraire du sol. À défaut de l'en sortir, tu peux peut-être la déplacer. J'aimerais voir ce que tu réussiras à faire. »


De son index, il pointe l'objet dont il parle et commence déjà à s'en approcher pour mieux observer les efforts qu'il espère voir.
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Dim 3 Sep - 15:31



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Trottinant tranquillement. Je reviens vers toi. Tu ne manques pas de me féliciter à peine arrivé. Non sans cacher ta joie. Ce qui m’amuse un peu. De te regarder ainsi. Finalement. De nous deux, je ne sais pas lequel est le plus excité par ces petits exercices. Mais il semble que la réponse soit toi ! Je te fais un pouce quand tu annonces le score. Effectivement. Quelques deux secondes pour une vingtaine de mètres. C’est pas mal. Pas mal du tout. Honnêtement. Je ne sais pas même mon temps en humaine.  

Qu’importe. Passons à la suite. Et quelle suite ! Il est temps maintenant de faire une démonstration de force pure. Brute. Tout ce que j’aime. Tu me montres une vieille souche d’arbre. Dont on peut se demander comment elle a bien pu être séparé du reste du tronc. Mais la question n’a pas d’importance dans l’immédiat. Je vais donc à ladite souche. Me demandant comment je vais m’y prendre pour l’extraire. Ou à défaut la bouger.

La souche est entourée de plusieurs racines. Certaines sont grosses. D’autres plus petites. Il me vient alors une idée. Toute simple en réalité. Je me baisse pour entre attraper une dans chaque patte. Et je tire. De toutes mes forces. Des crépitements de copeaux se font entendre. Ce que je n’avais pas prévu, c’est que les racines céderaient. Se détacherait du reste de la souche. Sous le coup de ma propre force, je tombe en arrière. Comme quand vous jouez à tirer une corde et que votre adversaire la lâche soudainement.

Sur les fesses. Je secoue légèrement la tête en poussant un grognement contrarié. Saloperies de racines pourries ! Elles me sont restées dans les mains. Je les balance aussi sec derrière moi. Me relevant à la suite. Je me dirige de nouveau vers cette putain de souche. Je m’agenouille. J’abats une patte. Mes griffes pénètrent le tronc comme du beurre. Je ferme mon autre poing. Et je donne un coup. Un deuxième. Un troisième. Je ne cherche plus à la soulever. Pas envie. Je veux juste. Passer mes nerfs ? Ça m’énerve. Ça m’énerve. Ça m’énerve. Et toi aussi, Carrol. Tu m’énerves.

Les copeaux craquent. Virevoltent sous les coups. Le bois se fissure. Mais je ne fais pas attention. Non. Non. Je ne dois pas t’attaquer. Alors je frappe le bois. Pour oublier. Pour t’oublier. J’avise enfin ma patte. Une douleur commence à se faire sentir. Elle saigne. Quelques lambeaux de bois restent accrochés. Je passe outre. Je hurle. Tout ça. C’est ta faute. Je hurle encore. Puis je te regarde. Je me relève. Mais mes griffes restent coincées. Je force pour me libérer.

Nouvel hurlement. Pour toi. Contre toi. Je cache ma tête dans mes pattes.
Cours. Maintenant !



love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
114
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 114

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Dim 3 Sep - 23:59
Pendant qu'elle s'éloigne de lui, il enfile ses gants. Elle pourrait perdre le contrôle. L'aiguille des minutes tourne si vite, elle lui en donne presque le vertige. Aussi, il ne s'approche pas et se contente d'observer la scène de loin. Le bruit de l'aiguille des secondes résonne dans le silence inquiétant. Ce qu'il voit lui suffit. Les détails ne sont pas importants pour ce test de force. Il la voit bien se baisser, saisir les racines. Il entend bien le craquement du bois, le grognement de la louve. À chaque instant, il se demande si elle est encore elle-même. Sa montre ne saurait le dire. Son observation ne l'aide pas. Si la colère a pris le dessus, elle s'est peut-être simplement canalisée sur la souche. Les griffes s'enfoncent, la violence broie. Est-ce une humaine ou un monstre ? Sa main s'enfonce dans la bourse, empoigne la poudre. L'autre serre le limiteur fort. Il s'agit du dernier recours. Il s'enclencherait de toute façon si elle s'approchait trop. Un contact et elle récupèrerait sans doute le contrôle. Elle hurle. Ce n'est pas normal. Elle hurle encore, se tourne vers lui. Il doit mettre en place un plan, elle perd le contrôle. Il ne faut pas paniquer, il doit garder son calme. La poudre commence à recouvrir le sol pour former un parfait piège à loup.

Il ne faut pas paniquer, il doit garder son calme. Sans la quitter des yeux plus d'une seconde, il évalue la qualité du tapis de poudre. Il doit être assez long pour qu'elle n'ait pas d'autre choix que de marcher dessus pour l'atteindre. Pas besoin d'être large, elle courra en ligne droite. Cela ne fait aucun doute. De toute façon, il n'a pas le temps. Ses griffes se libèrent déjà trop tôt du bois, elle pourrait se mettre à courir à tout moment. Elle tient sa tête entre ses pattes. Il pose la dernière touche, le plan a l'air correct. Il doit avoir confiance en lui, respirer moins fort. Même si son visage n'affiche rien, la peur lui tord les boyaux. Oui, il a choisi la meilleure solution. Elle le rattraperait en un clin d'œil s'il se mettait à courir. Il serre le limiteur contre lui. Il le protègera de toute façon si elle lui lacère la peau. Elle ne s'est pas encore lancée à sa poursuite, il garde de la poudre pour lui envoyer dessus si par un malheureux hasard, elle ne marche pas sur la poudre comme prévu. La colère lui dictera sa conduite, elle ne prendra même pas la peine de sauter. Toute sa logique lui crie la réussite de son idée mais lui a encore du mal à y croire. Il l'attend. Son cœur bat si fort. Toutes les images, tous les sons, toutes les sensations resteront gravées dans sa mémoire. Il est hors de question qu'elle le déchiquète aujourd'hui alors qu'il a tout prévu.

Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Ven 8 Sep - 16:40



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Je reste immobile. Quelques secondes. Longues secondes. Ma gueule dans mes pattes. J’essaye de faire le vide. De chasser la bête qui veut s’emparer de mon corps. De mon esprit. De mon cœur. Résister. Il le faut. Pour moi. Pour toi. Surtout pour toi. Je ne dois pas te faire de mal. Tu es mon ami. Mon ami ? Vraiment ? Je lève la tête. Je ne vois. Je ne vois qu’un.

Étranger.

Sa chair semble si tendre. Elle me hurle de la gouter. De plonger mes crocs dans sa peau. Le broyer. Le dévorer. Arracher son cœur pour en faire mon quatre heure. Je vois ce jeune garçon sans le voir. Est-ce que je le connais. Mon esprit s’embrouille. Un voile ténébreux s’empare de moi. Je ne vois plus rien. Je ne reconnais plus rien.

Tout. Est. Colère.

Alors je fonce. Je charge ma proie. Sans comprendre ce qu’il fait. De la poudre ? Stupide et faible créature. Il faudra plus que ça pour m’arrêter. Je charge. Je viens à toi. Mais. Mais. A chaque foulée dans le sol. La poussière étrange vole sous mes pas. Se soulève. Je ne réfléchis pas. Foncer simplement en ligne droite. Pourtant. Pourtant. J’ai l’impression de recouvrer mes esprits. A mesure que j’avance vers ce garçon. Carroll. Est-ce toi ?

Est-ce moi ?

Alors que je suis sur le point d’abattre une patte sur toi. C’est une main humaine qui se pose lourdement sur ton épaule. Je tombe à genoux. Me tenant à toi. Respirant fort. Et bruyamment. « Carro’… » Alors que je veux prendre ma tête dans ma main libre pour reprendre mon aise, je constate qu’elle est blessée. Oh. Oui. Je me souviens. « J’me sens… bizarre. » J’avise la poudre au sol. La touche. Quelques grains s’infiltrent dans mes plaies. Bien que dans le brouillard. Je me lève. Pour aller m’asseoir contre un arbre non loin.

« S’te-plait ? » lancé-je en te montrant mon sac de rechange de ma main valide.

« Pardon… »





love.disaster



Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
114
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 114

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Ven 8 Sep - 23:59
Elle lève la tête, le dévore de tout son regard. Un frisson le parcourt. L'éclat dans ses yeux ne laisse aucune équivoque. Ses babines se retroussent. Les pensées qui lui traversent l'esprit doivent être sanglantes. Son imagination prend la liberté de diffuser quelques clichés qu'elle dissipe elle-même lorsqu'elle se lance dans sa course effrénée. La soif de sang se rapproche de lui, elle pourrait s'étancher avec le sien. Il ne pense pas à fuir mais alors pourquoi a-t-il reculé d'un pas ? La peur n'aura pas raison du scientifique, il restera droit jusqu'à la fin. Même si elle parvient à échapper à son piège et lui tranche la gorge, ses yeux enregistreront tout jusqu'au dernier instant. Tout ira bien de toute façon. La poudre l'arrêtera. Il se le répète, espérant un peu plus se persuader puisqu'il est déjà convaincu que son plan sera couronné de succès. Ses émotions ne l'écoutent pas, elles l'emportent déjà dans un monde où il gît sur le sol. Pour ne plus le voir, il porte sa concentration plus fort sur la bête sauvage qui s'apprête à le déchiqueter. Ce n'est pas la fille qu'il a connue, juste un de ces monstres qui prennent les vies sans même y penser. Il ne cille pas. Cela fait de longues secondes qu'il n'a pas cligné des yeux et il est résolu à ne pas le faire jusqu'à ce que tout soit terminé.

La poudre entrave le mouvement, se soulève doucement et enveloppe la fourrure. Tout va bien. Sa vitesse décroît de plus en plus. Elle arrive à peine jusqu'à lui alors que ses gigantesques pattes auraient dû déjà fendre sa peau. Avec le peu de forces qu'il reste à la louve, elle abat une patte sur lui. Il déglutit, se prépare à la déchirure. Sa peau devrait s'ouvrir. Ses sens devraient s'affoler. Son sang devrait couvrir la plaine, y laisser une marque à peine visible. Mais ce n'est pas ce qu'il se passe. Ce n'est qu'une main qui arrive jusqu'à son épaule et elle choit. Sa respiration est trop forte, saccadée. Elle souffre et il doit l'aider. Sa minuscule paume se pose sur le dessus de sa main. Aura-t-il la force de tenir debout pour deux ? Même lui ne saurait le dire mais l'idée est si douce. Heureusement, elle ne pose pas tout son poids sur le petit bonhomme. Il ne voit que le rouge, rouge qui tache, rouge qui reste. Cette plaie a besoin d'être soignée. Sans s'attarder sur lui, elle réussit à se traîner jusqu'à un arbre. Comme elle veut son sac, il presse le pas. Son souffle à lui aussi est court. Toute sa vie aurait pu prendre fin là. Elle l'aurait tranché en deux. Il se serait vidé de son sang sur le sol. Des enfants auraient été orphelins. Le refuge aurait pleuré longtemps le cœur qui l'a construit. Non. Il ne doit pas y penser. Il saisit le sac et l'apporte, le dépose à côté d'elle. Un autre trajet lui permet d'apporter son propre sac pour qu'il puisse en sortir une trousse de premiers soins. Il s'agenouille à ses côtés.

« Est-ce que je pourrais soigner ta plaie déjà ? Tu risques de tacher tes vêtements de sang et ce n'est pas le fluide le plus facile à enlever... Je pourrai t'aider à t'habiller si tu veux après, enfin si ça ne te dérange pas d'attendre quelques minutes. En attendant j'imagine que tu peux mettre une veste comme tu as fait tout à l'heure ? Je peux même la déposer sur tes épaules si tu veux. »


Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Mar 12 Sep - 16:11



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Je laisse ma tête basculer en arrière. Se maintenir contre le tronc de l’arbre. Le temps de reprendre une contenance. Essayer de faire le vide. « Putain, c’est fort ton truc. » pesté-je alors que tu files vers mon sac. Alors que tu obtempères gentiment. Être toute nue devrait me gêner. Encore que, j’ai l’habitude avec mon don. Maria finira par croire que je suis vraiment une exhibitionniste. Cela dit, je suis si bien ankylosée que je n’y fais pas attention plus que ça.

Il semble que toi de même, tu n’y prêtes pas grande attention. Alors que tu proposes de me soigner avant de me laisser m’habiller, je me fends d’un « Coquin ! » en te souriant. Pour te taquiner. Un peu. Beaucoup même. Mieux vaut s’amuser de cette mésaventure plutôt que de rester bloquer dessus. Passer outre pour mieux avancer. « J’veux bien. Merci. » lancé-je alors que tu glisses sur mes épaules ma longue veste de boxe. Cachant ainsi ma poitrine et ma féminité.

Je te tends ensuite ma main et te laisse faire. Grimaçant un peu. Je n’y suis pas allé de main morte… « Si je dis à mon père que j’me suis fait ça alors que j’étais une louve garou et que j’ai failli bouffer un mec centenaire qui a l’apparence d’un gamin, est-ce que ça passe à ton avis ? » Nouvelle grimace. Juste après un sourire pour ma blague. Je te regarde faire. Ta main parait toute petite dans la mienne.

Et puis. Et puis tu termines de me soigner. « Merci, mec. Tu gères. » Je me relève alors pour commencer à m’habiller. « Ta poussière m’a tué… Genre, j’ai l’impression que ça a aspiré mon énergie. Je pourrai pas me retransformer aujourd’hui… Désolée. »


love.disaster
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
114
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 114

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Dim 17 Sep - 22:57
Le sang coule. La plaie hurle. De son sac, il sort un coton d'artiton et l'emplit de désinfectant. Heureusement qu'il a l'habitude de s'occuper d'humains, sinon il n'aurait même pas la présence d'esprit d'avoir une trousse de soins avec lui. Le coton embrasse la blessure, la calme. Dans ce monde où les médicaments n'existent pas, il vaut mieux éviter une infection de plaie. Sans l'aide d'un éternel soigneur, ce serait tragique. Une à une, il enlève chaque fibre de bois qu'il aperçoit. Peut-être qu'il reste quelques échardes mais il n'en voit plus. Après avoir rassuré, il faut protéger. Un bandage serre déjà si fort la paume, se glisse jusqu'au poignet pour mieux tenir. Il calcule chacun de ses gestes. Cela fait des années qu'il soigne les bobos de tous les enfants qui passent quelques temps au refuge. Il a fini par s'y habituer. Même si le sang le dégoûte encore au plus haut point, il arrive à en faire abstraction lors de soins. Bien sûr, il se limite à de petits pansements mais c'est déjà énorme dans un monde où la plupart s'en iraient en criant. Ses petites mains tremblent. Elles sont si fragiles, si chétives et la légère nervosité apportée n'arrange rien.

Il sourit à sa question. Il est vrai qu'elle devra sans doute expliquer cette blessure à son entourage lorsqu'elle retournera sur Terre. Tous s'inquiéteront sans doute si elle ne réussit pas à monter une histoire convaincante. Lui le sait bien, quand un de ses protégés se blesse, il veut absolument savoir ce qui a bien pu se passer. Depuis qu'il dirige le refuge, il a progressivement appris à quoi peut ressembler les liens de parenté qui unissent les humains. Même s'il ne partage pas de gènes avec eux, les résidents sont tous comme des enfants pour lui. Il en vient même à penser ce mot lorsqu'il parle d'eux.

« Les informations ne sont pas tout à fait exactes, je suis tricentenaire et non simplement centenaire. Néanmoins j'imagine qu'un humain n'ayant jamais vu Mag Mell aurait du mal à te croire si tu racontais ce qui se passe ici. Cela l'inquiéterait sans doute plus qu'autre chose, parce qu'il penserait que tu racontes une histoire totalement invraisemblable pour couvrir la vérité... Tu devrais plutôt lui dire que tu t'es blessée en tentant je ne sais quelle aventure. Monter à un arbre, te prendre une branche ou même en cuisinant ! »


Il rit même des idées farfelues qui lui viennent. La tension retombe doucement pendant qu'il termine les soins. Il range alors tout son matériel. Le remerciement l'émeut.

« De rien, c'est normal. »


Et puis elle se relève pour s'habiller. Il est vrai qu'il n'est pas des plus agréables de se trouver ainsi dévêtu. Lui-même aurait sans doute préféré se couvrir rapidement s'il avait été dans cette situation. Pourvu que ça ne l'ait pas dérangée qu'il l'ait vue ainsi. De toute façon, il n'a porté aucun jugement sur son corps et ne croit pas l'avoir particulièrement examiné. Seule sa main l'intéressait parce qu'il voulait la soigner.

« Oui, c'est normal. Cette poudre n'est pas quelconque, je l'ai bien choisie pour ses propriétés. Ce n'est pas grave, nous pourrons toujours faire d'autres entraînements. Je ne peux que te conseiller de venir quotidiennement ici, ou d'aller dans n'importe quel autre endroit peu fréquenté, et de te transformer. Tout comme n'importe quelle compétence, la maîtrise d'un tel pouvoir vient avec le temps. Si tu te blesses à nouveau lors d'un entraînement, tu peux immédiatement venir me voir. Je m'occuperai de toi. »


Le silence s'installe. Il demeure assis par terre, à la regarder comme pour lui demander si elle désire faire autre chose tant qu'ils sont là. Ce n'est pas grave de ne pas poursuivre leurs expérimentations. Ils pourraient encore passer du temps ensemble mais lui ne le propose pas. La connaissant, si l'idée lui plaît, elle en parlera d'elle-même alors il attend simplement qu'elle décide de la suite de leur petite aventure.
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Jeu 21 Sep - 11:33



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


Ah Carroll. Mon brave Carroll. Ce que tu peux être très premier degré. Alors que je plaisantais sur la petite histoire que je devrai raconter à mes parents. Tu décides de me prendre au mot. Au pied de la lettre. Bien sûr que je ne dirai pas tout ça. Bien que ça serait assez marrant, en vérité. Ne serait-ce que pour voir la réaction sur leur visage. Ne t’inquiète donc pas. Ce n’est pas la première fois que je rentre abimée. Et ce ne sera pas la dernière. Au moins. Au moins, j’apprends que tu as trois cents ans. Bien conservé pour ton âge grand-père !

Debout. Je m’habille comme je peux. Avec une main dont la douleur lance encore. De temps à autre. Souvenir d’un accès de rage. Mais je suis rassurée qu’il aura été porté contre une souche plutôt que sur toi. Je préfère encore avoir des copeaux de bois enfoncés dans la main. Plutôt que ton sang. Car jamais. Oui, jamais je ne me pardonnerai de faire du mal à un ami. Une fois de nouveau vêtue. Je m’assoie à tes côtés. M’adossant contre le dos d’un arbre. Soupirant de ces aventures.

« Ouais. T’inquiète. J’vais continuer de m’entrainer dans des coins calmes. Tu pourras revenir, s’tu veux. C’était sympa. Enfin, jusqu’à ce que je te prenne pour un bout de jambon. Bien sûr ! » Je souris. Amusée. Oui, mieux vaut en rire. « J’espère que t’auras quand même pu récolter deux / trois infos utiles. » Le chemin est loin avant de dompter ma bête intérieure. Et pour être honnête. J’ai le sentiment que je ne pourrai jamais la dompter complètement. Tout au plus la canaliser. Gagner du temps avant l’inévitable. Avant que la colère n’empoisonne mon cœur.

« Allez. Un peu de détente avant de rentrer. » lancé-je en farfouillant dans mon sac. Je sors un paquet d’ourson Lu à la fraise. Je te tends le paquet. Puis en prends un après toi. Avant de finalement poser le paquet dans l’herbe. A ta guise. Si tu en veux un autre. Je sors ensuite mon iPod et te passe un écouteur. Il temps que je m’occupe de ta culture musicale humaine. Je suis sûre tu vas kiffer. Ou peut-être pas. Je mets l’autre écouteur dans mon oreille. Puis lance une musique.  


HRP:
 


love.disaster
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
lorem ipsum
114
29/06/2017
-
Scientifique
Scientifique
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 114

Date d'inscription : 29/06/2017


Crédits : -




Dim 1 Oct - 23:10
Dans son sourire, il revoit l'éclat de celui de Marley. Lui aussi se met à sourire, une peine dans l'âme. Elle lui manque tellement. Il s'en rend compte à chaque fois qu'un humain brille ainsi. Tous ceux qu'il a vus partagent cette même envie d'avancer, d'étinceler et ce même dans un monde qui a décidé de les rejeter. Son amie ne semblait même pas s'en soucier, elle se contentait de mettre un pied devant l'autre et prendre sa petite main dans la sienne. Gentille et attentionnée comme Marley, elle pense un peu trop à lui sans parler de sa douleur alors qu'elle l'handicape. Il réfléchit déjà à l'organisation des prochains jours, la manière dont il s'occupera de sa plaie si elle reste à Mag Mell. Bien sûr, des médecins humains l'aideraient sans doute bien plus mais le choix revient à la principale concernée. Il verra bien si elle reste suffisamment pour qu'il puisse établir un suivi sommaire de la plaie. Il regarde le bandage. Un frisson le terrasse quand il se souvient des dizaines d'éventualités envisagées avant que tout se passe. Il aurait pu mourir de sa main et elle s'en serait voulu toute son existence. Le refuge aurait dû trouver un nouveau gérant. Toutes les informations contenues dans sa mémoire auraient été perdues à jamais. Qu'auraient dit ses proches ? Auraient-ils pleuré, crié, hurlé comme lui l'a fait quand elle est partie ? Il ne veut pas y penser. Heureusement, Lola propose une distraction sur laquelle il s'empresse de se focaliser.

Le paquet est incroyable. Ses yeux trop brillants ne le quittent plus. Bien qu'il fréquente des humains tous les jours, il n'a pas souvent l'occasion de voir des objets venant de la Terre et c'est bien la première fois qu'il voit une telle chose. Bien sûr, il ne faut pas le monopoliser. Il trouve une faille dans l'emballage donc il se sert pour l'ouvrir. Apparemment, la petite partie qu'il a tirée était prédécoupée justement pour que l'on puisse ouvrir l'emballage aisément. Il fait glisser un petit sachet dans sa main et s'empresse de rendre le conteneur à Lola. De toute façon, il aura bien l'occasion d'analyser ce dernier plus tard. Elle lui tend un écouteur. Il se félicite intérieurement de savoir ce que c'est et l'insère dans son oreille. Il remercie intérieurement l'humain qui avait voulu écouter de la musique avec lui il y a quelques années et lui a tout expliqué sur les baladeurs CD et les écouteurs. L'appareil que possède Lola semble trop petit pour être un baladeur comme celui qu'il a vu auparavant, ce doit être dû à l'avancée si rapide de la technologie terrienne. Le plastique entre les mains, il tente des lire les lettres bleues sans y arriver. Sa connaissance des langues humaines est encore si pauvre. Les lettres ont beau lui paraître grandes, les mots qu'elles forment ne lui disent rien. Il ne saurait même pas les prononcer. Peut-être qu'il pourrait apprendre à lire cette langue. Il a cru comprendre qu'il y en avait des centaines sur Terre mais peut-être qu'elles partagent certains systèmes d'écriture. Connaître ces lettres l'aiderait donc à apprendre d'autres dialectes terriens. Il décide enfin d'ouvrir le sachet. Il saisit donc deux morceaux de l'emballage avec ses deux mains et tire fort, déchirant le plastique qui dévoile un gâteau.

La première bouchée le surprend. Il n'avait pas deviné en le voyant qu'il y avait une sorte de fourrage à l'intérieur de ce biscuit. Le goût est inédit, il n'a jamais mangé de chose pareille. Il regarde le gâteau, voit une sorte de pâte rouge à l'intérieur. Ce doit être ce qui apporte la saveur trop sucrée. Lui n'est pas vraiment friand de tout ce qui est sucré mais cela ne lui déplaît pas. Il ne prendra cependant de deuxième gâteau. La musique ne l'intéresse pas vraiment, il n'arrive même pas à en comprendre les paroles. Tout cela est trop violent pour lui. Il dirige plutôt son attention vers le paquet et constate un mot qui apparaît autant que sur le sachet individuel que sur le carton. Cela attise sa curiosité. Quel mot pourrait apparaître sur les deux emballages ? Sans doute un qualificatif du produit. Il lève alors les yeux vers Lola, désireux de résoudre ce mystère.

« Dis Lola. Qu'est-ce qui est écrit là ? »


Son doigt désigne le mot en bleu qui a attisé sa curiosité. La seule information dont il est à peu près sûr est qu'il est composé de 4 lettres. Une première, puis une deuxième, puis de nouveau la première et encore une fois la deuxième mais il ne sait pas comment lire cet assemblage ni comment le comprendre.

Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t404-shadows-settle-on-a-place-that-you-left-carroll-fini
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !
93
10/08/2017
OC - Aurumis
Humain
Mini image :

Description du personnage : Depuis mon arrivée sur Mag Mell, je mange ma viande saignante. Crue même… voire vivante !

Messages : 93

Date d'inscription : 10/08/2017


Avatar : OC - Aurumis




Dim 8 Oct - 14:43



The Boy & The Wolf

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay


A mon tour. Je déchire l’emballage du petit ourson. A la suite. J’enfourne sa tête dans ma bouche. Mordant sans vergogne. Après dans tant d’effort. Il fait faim. Et ça mange une louve garou ! Un léger sourire aux lèvres fend ensuite mes lèvres. Un peu amusé. Un peu taquin. Voilà que notre Carro nationale découvre un gâteau terrien. Surtout son emballage. A se demander ce qui t’intéresse le plus : le gâteau ou le paquet ?

Sans doute le paquet ! Je termine déjà mon ourson que tu as à peine touché au tien. J’en prends un deuxième. Gourmande devant l’Éternel. C’est le cas de le dire ! Je m’étonne de ta question. Comme Éternels et humains se comprennent comme par magie. Il ne m’est jamais venu à l’esprit que l’étrange traduction qui opère dans nos voix ne fonctionne pas à l’écrit. « Lulu. » Répondis-je donc. « C’est le nom de l’ourson. Qui est le nom de la marque : Lu. » repris-je en te pointant de mon doigt les mots en question.

Je switch sur une autre musique quand la première se termine. Continuant ton éducation musicale. Et puis. Je reprends. « Dommage qu’tu peux pas venir sur Terre. Tu serais émerveillé par tout et rien. Ça serait excellent ! » lancé-je en pouffant légèrement. Tendrement. Alors que je t’imagine ne plus savoir où donner de la tête entre les voitures. TV. Appareils ménagers. Et tout. Et tout. « J’pense que t’adorerais découvrir la Terre. » Bon. On se comprendrait pas. Mais ça serait cool.

Et l’espace de quelques secondes. Je regarde ailleurs. Droit devant nous. Prenant le temps d’écouter la musique. Réfléchissant à comment je pourrai te faire découvrir des trucs de mon monde. Je bouge un peu la tête. Portée par la musique. « Eating seeds as a pastime activity.
The toxicity of our city, of our city... »
fredonné-je tranquillement. Et je reprends un ourson. Que je dévore. Oui. Encore.

« Au pire. J’peux te ramener des trucs. Des objets. Ou même des livres… Ah bah. Non. J’suis conne. » Je passe une main dans mes cheveux. Avant de sortir mon portable pour regarder dans mes images. « Hum… est-ce que j’ai des photos intéressantes à te montrer… » Je finis par tomber sur une photo d’une pote aux pieds des remparts de Carcassonne. « Tiens. C’est où j’habite. En France. A Carcassonne. C’est les remparts de la vielle cité médiévale. »




HRP:
 


love.disaster
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t527-ahouuuuuh-oh-excusez-moi-ca-m-a-pris-comme-ca-fiche-terminee
http://magmell.forumactif.com/
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]
» Punk Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Nos partenaires
Le devenir ?
CHRONOSREP