Montre moi ton monde | Anil

avatar
lorem ipsum
10
26/06/2017
-
Humain
Mini image :

Description du personnage : lorem ipsum

Messages : 10

Date d'inscription : 26/06/2017


Crédits : -




Ven 7 Juil - 0:14


« Arrête de bouger Vulpe, j'arrive pas à te dessiner ! »

    Ash oubliait parfois qu'elle était incapable de parler. Alors elle pensait, ouvrait la bouche mais aucun son n'en sortait. Seulement un petit « eeh ! » tout faiblard prononcé par la jeune fille alors qu'elle tendait la main vers son Anima. Il flottait tout autour d'elle et avait tendance à parfois s'agiter, et à cause de cela Ashlynn ne parvenait jamais à le dessiner correctement. Le renard à la queue de serpent restait inexpressif, et tout ce que la jeune fille avait pu faire c'était de pousser un silencieux soupir, haussant les épaules. Elle se contenta alors de corriger et d'ajuster les traits qu'elle avait rapidement tracés, avant de prendre son carnet dans ses deux mains et de le lever au dessus de sa tête. Elle le détailla un petit temps, alternant son regard entre le dessin et son anima, qui, comme si cela était fait exprès, avait cessé de bouger pour flotter en silence dans les airs. Au final elle ne fut pas si déçue, elle était parvenue à faire un dessin qu'elle trouvait à peu près convenable. Elle pourrait peut-être l'envoyer à son frère, le glisser dans l'enveloppe de la prochaine lettre qu'elle lui écrirait. Du bout de son crayon, sous le petit dessin qu'elle avait fait de son anima, elle inscrivit le nom « Vulpe ». Elle eut un petit sourire.
         Le dessin achevé, l'adolescente soupira. Elle soupira et rangea ses affaires dans le creux de ses poches, avant de se laisser tomber en arrière, son dos s'écrasant mollement contre l'herbe fraîche de la plaine. Son regard perdu dans le vaste ciel, elle ferma un instant les yeux, alors que ses pieds trempaient toujours dans l'eau du fleuve. Elle ne voyait plus l'ombre de Vulpe, sans doute s'était-il posé à côté de sa tête alors qu'elle se trouvait toujours allongée. La jeune fille ne s'en soucia pas réellement pour le moment. Elle se contenta de passer un bras sous son crâne afin qu'il lui serve d'appui, et de tendre une main vers le ciel. Du bout de son doigt, elle se mit à tracer dans les airs de petits dessins invisibles, sans qu'une expression pensive ne reste gravée sur son visage. Même un week-end passé à Magmell lui semblait trop cool. Pourquoi ne pouvait-elle tout simplement pas rester là, autant de temps qu'elle le souhaitait ? La demoiselle soupira. L'école commençait à l'ennuyer. Elle apprenait de grandes choses, mais elle trouvait que tout tournait en rond. Elle se demandait même si elle parviendrait seulement un jour à devenir réellement une réalisatrice. Elle avait du mal à s'en trouver les qualités, bien qu'elle travaillait aussi dur qu'elle le pouvait mais au final, elle trouvait le temps long. Ici tout passait plus vite. Être seule et rêvasser ici était bien mieux aux yeux d'Ashlynn que d'être recroquevillée dans un coin de sa chambre, à n'avoir d'autre choix que d'écouter les jugements et moqueries de vos colocataires qui vous pensent absente.

    Ash se redressa. Ash promena son regard sur toute la plaine aux alentours. Elle soupira. Elle était indécise. Elle mourrait d'envie d'aller s'aventurer un peu plus loin, s'éloigner des lieux qu'elle connaissait déjà, et pourtant elle craignait d'y aller seule. Elle ne connaissait pas vraiment le monde de Magmell au delà de sa grande cité, de la plaine et de la place de Coba. Et s'il lui arrivait quelque chose ? Et si elle n'arrivait pas à se sauver à temps ? Si elle n'arrivait pas à être sauvée ? Elle fut prise d'un frisson d'inquiétude à cette pensée. Non, elle n'avait pas à imaginer les choses les plus négatives si cela n'avait pour seul effet que de la faire paniquer.
         En réalité il y avait bien une personne qui lui avait présenté les lieux des alentours. Une personne à qui elle savait qu'elle pourrait demander de l'aide sans penser tout de suite qu'elle allait refuser. C'était d'ailleurs lui qui lui avait présenté petit à petit les alentours de la place de Coba. Elle le croisait parfois là-bas, puisqu'il faisait partie de la guilde de soutien. Le jour où elle avait fait sa connaissance elle avait simplement su qu'il l'avait intégrée depuis peu de temps. La jeune fille, qui entre temps s'était de nouveau laissée tomber sur le sol, se redressa brusquement, manquant de glisser dans l'eau. Elle qui voulait découvrir d'autres endroits mais qui n'osait pas y aller seule, pourquoi n'irait-elle pas retrouver cette personne qui l'avait guidée, qui lui avait présenté quelques endroits de Magmell auparavant ? Peut-être qu'à cette heure de la journée elle le retrouverait à la place de Coba. Un sourire espiègle étira les lèvres d'Ashlynn. Prudemment, de manière à ne pas malencontreusement chuter dans l'eau, elle se releva et remit néanmoins à la hâte ses chaussures. Se tenant à ses côtés, Vulpe tournait autour de la tête de sa contractée qui, d'un geste plutôt indélicat, l'attrapa dans ses bras et se mit à courir au centre de la plaine. Elle n'était pas pressée, simplement prise d'une joie soudaine qui lui donnait l'envie de se dépêcher. La demoiselle voulait rejoindre la place Coba au plus vite. Si son ami était là-bas à ce moment même, peut-être n'y serait-il plus quand elle l'atteindrait, alors elle voulait se hâter le plus rapidement possible. Et à l'inverse, si à cet instant il ne s'y trouvait pas, peut-être s'y serait-il rendu quand Ashlynn y serait.

    Alors qu'elle progressait Ash reconnaissait de plus en plus le chemin qui menait à la place. Elle n'était sans le moindre doute plus très loin. Elle souriait, bêtement. Sous ses yeux le paysage verdoyant de la plaine défilait, et elle était si distraite par son objectif qu'elle ne prenait même pas le temps de le regarder. Comme si il ne comprenait pas ce qui se passait, Vulpe voletait aux côtés de sa contractée, la suivant à la même vitesse de course qu'elle maintenait.
         Pas le temps de réfléchir, pas le temps de regarder autour d'elle. Juste avancer, atteindre l'endroit souhaité. Ne pas ralentir. Simplement continuer. Le sourire aux lèvres la jeune fille s'essoufflait, et pourtant elle continuait de courir comme si rien ne lui faisait d'effet. Parfois elle manquait de trébucher, parfois elle manquait de tomber et pourtant on aurait dit qu'il n'y avait rien pour l'arrêter. Elle finit par ralentir sa course le souffle court alors qu'elle approchait de la place de Coba. Une main posée contre son cœur, elle avançait doucement jusqu'à se sentir mieux. Mais le léger sourire enthousiasmé qu'elle avait porté tout le long de sa traversé au cœur de la plaine se tenait toujours là, plaqué sur le visage de la demoiselle. Ashlynn semblait infatigable. Elle posa ses yeux sur Vulpe, qui se tenait inexpressif, flottant toujours aux côtés du visage d'Ash qui se questionnait. Elle toucha le museau de la créature ; aucune réaction. L'air interloqué, elle répéta la même opération par plusieurs fois. Mais il ne réagit toujours pas. Elle poussa un long soupir déçu, serrant les poings, avant de murmurer dans sa tête « Rooh, t'es vraiment pas drôle Vulpe ! ».

    Mais alors qu'elle reprenait sa course et venait de mettre les pieds au cœur de la place de Coba, elle qui ne regardait pas autour d'elle elle heurta quelqu'un, manquant de tomber. Mais elle se rattrapa à son bras au dernier moment avant de brusquement le lâcher, pour sursauter avec légèreté et bondir en arrière. Les joues rougies par la gêne, elle passa une main à l'arrière de sa tête qu'elle frottait nerveusement. Sa bouche s'entre-ouvrait mais aucun son ne voulait en sortir. Seulement des petits « heeem... » qui témoignaient parfaitement de la honte de la demoiselle. Mais elle n'avait pas encore relevé la tête, pas encore reconnu la personne qu'elle venait de bousculer. Elle se sentit tout de suite moins bête lorsqu'elle se rendit compte qu'il s'agissait de la personne qu'elle recherchait. Son sourire revint, mais malgré tout elle resta là à rougir. Elle se sentait assez gênée, assez mal à l'aise. Elle s'empara très vite de son crayon et de son carnet, avant de griffonner aussi vite qu'elle le put un petit « je suis désolée ! ».

Montre moi ton monde
avec @Anil

©BBDragon
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/
http://magmell.forumactif.com/
avatar
piou
40
30/06/2017
fumikage tokoyami - bnha
©Lilith
Chasseur
Chasseur
Mini image :

Description du personnage : piou

Messages : 40

Date d'inscription : 30/06/2017


Avatar : fumikage tokoyami - bnha

Crédits : ©Lilith




Mer 19 Juil - 23:52


montre moi ton monde
ash
Quelques mois, un peut-être deux, se sont écoulés depuis qu’Anil a rejoint la guilde d’aide aux humains. Une broutille dans sa vie d’éternel. C’était un simple battement de cil, l’espace d’un instant, presque rien. Pourtant, il lui semble ressentir un changement, une évolution. Peut-être ose-t-il un peu plus aller vers les autres, il le doit, mais il y va presque de bon cœur, presque sans peur. La curiosité des humains est étrangement rafraîchissante comparée aux regards des méprisants des éternels.

(Il n’y a que toi qui les vois méprisants. Vous ne voyez  pas leurs regards ? Ils m’oppressent.)

Ça lui fait tellement du bien de sentir des regards juste curieux, juste de sentir une légère interrogation et alors peut-être il prend confiance en lui. Un tout petit peu. Il avance lentement, et parfois il ose en parler, de Leliel, de sa forme, de son rôle dans la société. Il tend une main envers ceux qui en ont besoin.

(Alors que c’est toi qui en as le plus besoin.)

Il aide les gens et ça l’aide un peu lui même aussi. Lentement mais sûrement, il entrevoit peut-être la lumière au bout du tunnel. C’est peut-être ça son but, le but ultime que Leliel elle-même lui a confié. Il trouvera au bout du compte. Il y a forcément une raison à sa venue au monde. Il y a forcément une raison à sa forme d’oiseau, à sa capacité à se fondre dans les ombres. Leliel ne décide rien au hasard. C’est leur divinité, elle ne peut se tromper.

(Tu veux simplement ne pas être une erreur. Mais tu l’es. Nous sommes là, pour te guider. Je ne suis pas une erreur, Leliel m’a créé ainsi pour accomplir quelque chose, j’en suis persuadé. Il n’y a que toi que tu trompes.)

La place est un peu vide aujourd’hui. Bien sur, il y a des nouveaux arrivants à toutes heures du jour et de la nuit. L’autre monde, celui dont vienne les humains possède des heures différentes en fonction de l’endroit où ils sont. C’est un peu étrange à ses yeux. Mag Mell est si petit, la colonisation des Éternels ne leur permet pas de comprendre le concept du décalage horaire.

(Il y a les heures de l’ombre et les heures sans ombres. C’est aussi simple que cela, c’est ce qu’on t’as toujours dis. Les humains ne font que te tromper. Ash ne ferait pas ça ! J’en suis certain ! Ash … Tu la préfères à nous ?)

Ash c’est la première qu’Anil a guidé. Il lui a tendu la main en premier à cette gamine toute aussi différente que lui. Il a tendu la main et il a expliqué. Où on est, ce qu’on fait là, pourquoi on est là. Pourquoi elle est là ? Il a parlé des animas, des pouvoirs, de Leliel, d’Andraste. Il lui a tout dit de cette endroit. Et elle, jamais un mot plus haut que l’autre sur ses bouts de papier, elle répondait et questionnait.

(Oui. Je la préfère à vous. C’est pas si difficile.)  

Il est sur la place, il attend un nouveau humain à guider. Mais c’est Ash qui le percute, lui qui la rattrape et ses mots sur le calepin qui crient désolée, alors qu’elle n’a rien fait. Alors oui, il y a un léger sourire dans ses yeux (toutes les expressions sont le regard de sa tête d’oiseau), et il secoue la tête. « Il n’y a rien de grave. Tu ne t’es pas blessée, j’espère ? » Comme toujours, il parle doucement, vaine tentative de ne pas l’effrayer.

(Elle ne durera pas, c’est une humaine. Ils se lassent si vite. Elle t’abandonnera, comme ils le font tous. Sauf nous. Nous sommes éternellement à tes cotés.)

Il fait légèrement claquer son bec de contentement. Ça lui fait toujours plaisir de voir Ash. Elle est si délicate, il craint presque que le vent la brise. « Tu cherches quelqu’un ? Quelque chose ? Puis-je t’aider de quelques manières que ce soit ? » Il passe une main sur son bras, tentative de soutient. Il tente de lui dire, je suis là et je t’aide, si tu veux de moi. Il n’ose pas vraiment le formuler, mais il se tient prêt à l’amener où elle voudra aller.

(Nous la briserons. Elle t’éloigne de nous. Laissez là. C’est mon amie. Je crois. J’espère. Laissez moi. Laissez là.)

hrp - c'était long pour pas grand chose, désolée cutie, j'espère que ça te va ! @Ashlynn Nichols


Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t257-anil-it-s-bird-not-birb-termine#1322
http://magmell.forumactif.com/
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contre la montre Championnat du monde [Tenerife]
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Nos partenaires
Le devenir ?
CHRONOSREP