training camp | luca x prim

avatar
Le ciel est bleu.
L'herbe est verte.
Prim est gay.
Prim est une ballerina brutausore secretly gay
120
25/06/2017
Eli Ayase - Love Live!
luca & lann (je plore devant la boté)
Humain
Humain
Mini image :

Description du personnage : Le ciel est bleu.
L'herbe est verte.
Prim est gay.
Prim est une ballerina brutausore secretly gay

Messages : 120

Date d'inscription : 25/06/2017


Avatar : Eli Ayase - Love Live!

Crédits : luca & lann (je plore devant la boté)




Jeu 29 Juin - 18:04


training camp
prim x luca

Prim c’est tout ou rien. Prim c’est in ou out. Prim elle aime ou elle déteste. Prim est noir ou blanc. Prim ne connaît pas le gris. Elle est ferme dans ses idées et dans ses actions. Prim est parfois difficile à suivre. Prim est oui le lundi. Prim est non le mardi. Prim est bizarre. Prim se contredit et si tu lui fais remarquer elle plante son poing dans ta bouche. Pourtant il y a quelque-chose d’infiniment doux dans Prim. C’est peut-être l’ébauche d’un instinct maternel, c’est peut-être le besoin de protéger parce qu’elle aurait aimer qu’on la protège. C’est peut-être pour se dire que les efforts qu’elle fait pour être forte c’est pas pour rien. C’est pas dans le vide. Elle s e r t à quelque chose, elle est pas i n u t i l e. Il y a des gens qui compte sur elle, sur la force de son esprit de ses bras. Elle voudrait les protéger. Elle allait les protéger.

En devenant plus f o r t e.
En les rendant plus f o r t s.

Dieu qu’elle déborde d’amour. Dieu qu’elle déborde de colère. Dieu qu’elle est complexe. Elle sourit et elle hurle. Elle aime ressentir. Elle aime se noyer dans les émotions, perdre le contrôle. Elle vit pour vivre. Elle vit pour se sentir vivante. Elle prend les émotions et les coups comme des rappels. Elle vit, elle vit pour elle pas pour les autres. Elle choisit d’accorder une partie de sa vie mais au final il n’y a qu’elle. Peut-être. C’est peut-être un mensonge qu’elle se dit pour croire que l’attachement qu’elle développe pour les gens ça compte pas vraiment. Ils sont juste là pour confirmer qu’elle est forte. C’est pas comme si elle avait besoin d’eux.

Elle peut être très bien toute seule. Mais elle est cool donc elle accepte de les aider. C’est pour ça qu’elle se dirige vers le Refuge pour récupérer Luca. Juste parce qu’elle est cool. Pas parce qu’elle adore le rouquin et qu’elle le trouve adorable. Ça n’a rien à voir. Rien du tout. Elle salue de la main les personnes qu’elle connaît vaguement dans l’établissement avant de monter pour trouver la chambre de Luca. Elle est vraiment cool. Elle aurait put juste lui donner rendez vous dans la plaine. Mais elle est assez cool pour venir le chercher. Elle ne veut pas qu’il se perde. Pauvre petite chose, s’il se perdait pour la rejoindre, elle s’en voudrait trop. Et pas parce qu’elle l’aime bien. Croyez pas.

Elle tape à la porte et quand le rouquin (Luca et pas Sully), lui ouvre, elle ne peut empêcher le sourire attendrit qui se dessine sur ses lèvres. Elle lui ébouriffe les cheveux d’un air joueur. « Prêt mon Lulu ?! » Prêt pour quoi, il ne le savait probablement pas. Elle lui avait donné rendez-vous aujourd’hui sans vraiment le prévenir de ce qu’elle avait prévu. « On y va ! Tu me suis ! » De bonne humeur, Prim avançait d’un pas presque sautillant. « On va dans la plaine. Il est temps qu’on travaille sur ta capacité à te battre Lulu ! Et, devine quoi ? Tu as une experte prête à absolument tout t’apprendre. » Et elle lui fait un clin d’œil.

Elle ne ment pas. Prim est douée pour se battre. C’est probablement ce pourquoi elle a le plus de talent. C’est presque triste de penser qu’elle n’est forte qu’à se battre. Mais Prim s’en moque. Prim se bat et elle aime ça. Elle aime sentir la peau se briser sous la sienne. Elle aime le bruit de deux corps qui se frappent. La sueur au coin de la tempe. L’adrénaline qui monte. Les os qui se brisent. La violence. Elle aime ça. Elle adore ça. Le sang ne l’a jamais gêné et elle compte plus les fois où elle s’est retrouvée nue sous la douche alors qu’autour d’elle l’eau se teintait de rouge après une soirée mouvementée. Ça faisait longtemps qu’elle ne faisait plus attention.

Mais c’était pas ça qu’elle voulait montrer à Luca aujourd’hui. Arrivés dans les plaines, proche d’un petit bosquet, Prim se tourna vers le rouquin, les mains sur les hanches. « Tu m’as dit que ton pouvoir s’était une force améliorée et que tu portais un limiteur parce que tu le maîtrisais pas. Je te donne deux options, soit tu l’enlèves et tu tapes les arbres en essayant de maîtriser ta force, tente juste de pas casser les arbres pour le moment, ou alors tu le gardes mais tu te bats contre moi. Je te laisse choisir. » C’est presque cruel ce qu’elle propose Prim. Mais elle a cette envie de le rendre fort ce gamin. Elle a envie de l’aider à s’émanciper. Qu’il puisse lever la tête et affronter les démons qui semblent le paralyser, ces démons qui lui font baisser les yeux et détourner le regard. Elle aime pas ça. Elle aime pas la timide fragilité qu’elle sent à lui. Elle veut l’aider. Et elle sait pas faire autrement qu’avec les poings parce que Prim a jamais été douée avec les mots.

Son domaine, c’est le combat.



@Luca E. Aldena



GG : GAY GANG
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t152-prim-following-the-beat-of-her-heart#553
http://magmell.forumactif.com/t166-prim-j-ai-pas-d-idee-de-titre-ca-viendra-un-jour-rp-on
avatar
15 ans, resident emo kid. Touchez-le et il pleure.
367
03/04/2017
Silver (Pokémon)
anyanyanya ♥
Humain
Mini image :

Description du personnage : 15 ans, resident emo kid. Touchez-le et il pleure.

Messages : 367

Date d'inscription : 03/04/2017


Avatar : Silver (Pokémon)

Crédits : anyanyanya ♥




Jeu 14 Sep - 14:16


you try and try to ignore, but you can hardly swallow your fears and pain, when you can't help but follow it puts you right back where you came
« Prim, tu es sûre que c'est une bonne idée... ? »

Non, Luca. Tu le sais pertinemment, et ce, avant même de poser la question. Pas que Prim soit quelqu'un qui aie de mauvaises idées... enfin, pas tout le temps. Tu t'arrêtes un instant — tu espères qu'elle ne t'a pas entendue. Enfin, tu aurais du mal à savoir comment elle aurait fait pour t'entendre. Elle n'est pas Sully — et de toute façon, même Sully n'utilise jamais son pouvoir pour écouter ce que tu penses. Il te l'a promis. Mais au moins... Sully était un peu plus raisonnable que Prim.

Par raisonnable, tu voulais dire qu'il ne venait pas frapper à ta porte de but en blanc pour t'emmener dans la forêt.

Lorsqu'elle avait toqué — une, deux, trois fois — son regard pétillant d'excitation avait croisé tes prunelles fatiguées. T'avais encore passé une sale nuit ; encore, toujours ces cauchemars, heureusement que Sully était là pour te rassurer, même si tu t'en voulais de toujours le déranger en pleine nuit. Les yeux gonflés par la fatigue, tu l'avais dévisagée dans l'incompréhension la plus totale. Un moment. Un bon moment. Avant qu'enfin, tu percutes : elle t'avait donné rendez-vous, effectivement. C'était... la veille ? Ou il y a quelques jours, peut-être, tu ne sais plus trop. Entre le manque de sommeil et tous les livres que tu as avalé ces derniers jours, dans une veine tentative d'oublier les cauchemars en question. Les pièces du puzzle à moitié replacées, il te manquait toujours une information capitale, en revanche.

Pourquoi t'avait-elle donné rendez-vous, en fait ?

Ça, tu l'as appris alors qu'elle t'avait déjà quasiment traînée hors du Refuge. C'est comme ça que tu t'étais retrouvé à marcher plusieurs mètres derrière elles, en plein milieu de la plaine. Un itinéraire que tu empruntais parfois pour te rendre à Andraste, même si vous avez bifurqué au bout d'un ou deux kilomètres. Et heureusement qu'elle était devant toi, en vérité ; sinon tu es à peu près sûr que tu aurais fini par te perdre, si elle t'avait juste donné un point de rendez-vous. Au beau milieu de cet océan d'herbe qui s'étendait à perte de vue, tu aurais été incapable de retrouver ton chemin.

Prim, tu l'aimes bien. Elle est pas très douce, pas très délicate, pas très adroite, mais elle est gentille. Tu t'inquiètes souvent pour elle, quand tu la vois cogner et crier, quand ses poings se couvrent de bleus. Mais elle, ça ne la dérange pas. Elle est forte, Prim — pas comme toi. En fait, elle te rappelle Aria. Elles sont très différentes, mais en même temps pareilles. Il y a quelque chose en elle qui te dit que tu peux lui faire confiance, quasi-aveuglément. Et ça, c'est rassurant.

(mais à qui ne fais-tu pas confiance, Luca)

Ce qui est moins rassurant, c'est que Prim se tient actuellement en face d'un arbre, les mains sur les hanches, un air fier et déterminé affiché sur ses traits. Vous avez arrêté de marcher depuis un moment maintenant, et vu l'expression de ta partenaire de voyage, il te semble que tu aurais préféré continuer à marcher.

« Je... je suis pas sûr que ça soit une bonne idée... »

La demoiselle aux cheveux blonds t'avait bien vite dévoilé son plan : t'entraîner. Elle, qui était accro à la baston et à la mêlée, elle voulait te faire progresser, elle voulait te voir te ressaisir, te faire devenir plus fort.

(un mot qui te prend aux tripes)

Avec un pouvoir pareil, après tout, ça semblait logique. Lorsque les gens apprenaient de quoi tu étais capable, la raison pour laquelle tu avais toujours ce bracelet autour du poignet, c'était toujours les mêmes paroles répétées, rabâchées. 'Ça te va pas, comme truc,' 'T'es trop fragile pour ça'. T'avais jamais demandé un tel pouvoir — et t'en avais honte. Honte de briser tout ce que tu touchais, même si au final (ironiquement) ça t'allait bien.

Mais Prim, elle, elle avait vu ce que tu pouvais faire avec. Elle avait vu de quoi tu étais capable. Elle t'encourageait.

(même si tu le méritais probablement pas)

Enfin, encourager était une chose ; qu'elle te demande de la frapper, c'était autre chose. Tu ne pouvais clairement pas faire ça. Tes mains — tes poings — tremblent.

« Je... je peux pas faire ça, Prim... »

Ta plainte, ce cri du coeur, aussi sincère soit-il, est immédiatement stoppé par ses iris bleus dardés vers toi. Un regard réprobateur est tout ce qui suffit à te faire tressaillir. Tu sais qu'elle ne te laissera pas le choix, qu'elle ne te laissera pas te dérober. Qu'elle te ne laissera pas fuir. Tu sais qu'elle ne fait pas ça par méchanceté, non. Elle fait ça pour t'aider, et aussi reconnaissant que tu es, tu as tes doutes. Le problème, ce n'est pas elle.

(c'est juste toi qui a peur d'avancer, Luca)

D'un simple geste, tu fais glisser ton bracelet limiteur de ton bras. Un simple geste qui te donne l'impression d'avoir libéré un monstre ; et déjà une ombre de souvenir vient griffer la porte de ton coeur. Sans un mot, muré dans ton silence perpétuel, tu te places devant l'arbre que la jeune fille t'a désigné comme cible. Un pied en arrière, le poing en avant, l'autre proche de ton visage. Tu serres les dents — tu ne veux pas, tu ne veux pas faire ça — avec le faible espoir que ta réticence t'aide à te maîtriser.

Enfin, tu assènes un coup sur l'écorce en face de toi. Sous le choc, elle se craquelle, explose — et un pan entier s'effondre, tombe au sol dans un bruit sourd, des fragments de bois ayant volé tout autour de toi lors de l'impact, d'autres, gisant nichés entre les racines. Tu déglutis ; rien n'a changé. C'est exactement comme d'habitude, comme toutes les fois où tu as essayé de contrôler ça. La peur inonde ton regard, et tu n'oses même plus regarder Prim.

Tu détestes ça — tu te détestes, toi.

feat. @Prim



luca emilio aldena
you don't get what all this is about
you're too wrapped up in your self doubt
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t90-and-you-look-half-dead-half-the-time-luca
http://magmell.forumactif.com/t821-there-s-no-logic-in-your-sadness-luca
avatar
Le ciel est bleu.
L'herbe est verte.
Prim est gay.
Prim est une ballerina brutausore secretly gay
120
25/06/2017
Eli Ayase - Love Live!
luca & lann (je plore devant la boté)
Humain
Humain
Mini image :

Description du personnage : Le ciel est bleu.
L'herbe est verte.
Prim est gay.
Prim est une ballerina brutausore secretly gay

Messages : 120

Date d'inscription : 25/06/2017


Avatar : Eli Ayase - Love Live!

Crédits : luca & lann (je plore devant la boté)




Mer 20 Sep - 21:23


training camp
prim x luca

Elle est tout sauf douce Prim. Elle sait juste pas faire. C’est pas son genre et ça l’a jamais été. À croire qu’elle né en étant une dure à cuire. Il lui fallait bien ça pour exister. Elle est juste trop entière pour faire semblant. Mais malgré sa rigueur, malgré sa violence, Prim est fondamentalement gentille. Elle fait rarement les trucs pour elle, elle cherche à aider même si généralement, ça marche pas super bien.

Alors forcément, elle s’y attendait un peu que Luca ne soit pas méga emballé par son idée. Après tout qui le serait ? Un entraînement avec Prim ça rime avec des bleus et de la douleur. Elle fait pas dans la dentelle. À la base Prim est une boxeuse, elle se bat sur le ring et dans la vie et elle veut devenir l’une de ces chasseurs qui se battent chaque jour alors forcément, elle prend ses entraînements au sérieux.

Et dire qu’elle se pense gentille à ne pas amener Luca dans la forêt et simplement ici dans la plaine. Elle est peu stupide Prim dans toute sa brutale amitié. Elle croit que tout le monde est comme elle mais c’est pas le cas et il ne pourrait pas y avoir plus opposer d’elle que Luca pourtant elle est là et elle choisit de lui tendre une main.

Elle est peut-être un peu stupide mais elle est pas sourde, elle entend ce qu’on dit. Elle entend les moqueries sur le pouvoir si mal assortis de Luca mais elle, elle pense pas comme ça. Elle le voit comme une chance, comme la capacité d’apprendre à devenir fort à l’intérieur comme à l’extérieur. Mais Luca a souvent peur, il se cache et ne fait rien. Si elle est franche, ça l’énerve Prim alors elle décide d’agir.

C’est pour ça qu’elle lui offre pas le choix. Frappe la ou frappe l’arbre, Luca. Elle ne changera pas d’avis. Parce qu’elle s’appelle Prim et qu’elle est terriblement têtue. Dommage pour toi Luca, cette fois tu ne t’échapperas pas parce que la lionne en Prim a mit la main sur toi. Elle sourit en le voyant laisser glisser son bracelet.

Le voilà tout entier. Son pouvoir ne se remarque pas. Il a l’air d’être le même gamin fragile mais Prim sait, elle lit la précaution de ses gestes, la tension dans ses épaules. Elle est là son intelligence, elle est là la force de Prim. Si elle est stupide dans la vie de tous les jours, elle est intelligente au combat et ça se remarque entre autre par sa capacité à lire les corps des autres.

La tension de son corps, la peur dans son regard, il est conscient de son pouvoir et il ne veut pas l’utiliser pas même sur un simple arbre. C’est quelque chose qu’elle a du mal à comprendre. Il a probablement vécu quelque chose qui le rende ainsi mais il devrait s’en servir pour devenir plus fort, pas devenir une loque comme il le devient. Pas laisser la peur le contrôler.

(il n’y a rien qui n’énerve plus prim)

Elle l’observe armer son poing et note toutes les failles dans son geste. Elle le regarde détruire l’arbre. Son sourire s’agrandit. C’est impressionnant et sacrément cool. Pourtant, Luca baisse les yeux et a l’air terriblement mal à l’aise face à son exploit. Comme si il avait peur. Peur de quoi Prim ne sait pas, mais elle sait que ce gamin a plus de ressources que beaucoup et qu’il a juste besoin d’un peu d’aide. Elle veut être la main tendue vers lui.

« Tu n’utilises jamais ton pouvoir pas vrai ? C’est normal de pas le maitriser. C’est long. Il y a des éternels qui passent leur vie à essayer d’atteindre le contrôle total et tu sais à quel point c’est long une vie d’éternel. »

Elle s’avance et se met devant lui. Elle passe une main sous son menton et relève sa tête pour le regarder dans les yeux.

« Si tu cherches pas à le contrôler de manière assidue c’est normal que tu n’arrives à rien. Il faut te battre contre toi pour le maîtriser. C’est pas facile mais c’est important. C’est un don que tu as là. Quelque chose qui peut t’aider, qui peut te sauver. Il faut pas laisser passer ça. »

Elle hésite un instant puis se décide à prendre la main droite de Luca dans la sienne.

« Si ça t’inquiète, j’ai pas peur. J’aurais jamais peur de toi parce que tu es quelqu’un de bon. Pas parce que je ne te pense pas fort, mais parce que je sais que tu es gentil. »

Lentement, comme avec un animal sauvage, elle guide la main de Luca vers un nouvel arbre.

« Il faut que tu connaisses tes limites pour te contrôler. Tente simplement d’appuyer sur l’arbre. Ne frappe pas, juste pose ta main sur le tronc et pousse doucement jusqu’à ce que tu ne le sentes céder. »

Elle reste à coté de lui, elle s’éloigne pas. Elle est là pour lui.



@Luca E. Aldena



GG : GAY GANG
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t152-prim-following-the-beat-of-her-heart#553
http://magmell.forumactif.com/t166-prim-j-ai-pas-d-idee-de-titre-ca-viendra-un-jour-rp-on
avatar
15 ans, resident emo kid. Touchez-le et il pleure.
367
03/04/2017
Silver (Pokémon)
anyanyanya ♥
Humain
Mini image :

Description du personnage : 15 ans, resident emo kid. Touchez-le et il pleure.

Messages : 367

Date d'inscription : 03/04/2017


Avatar : Silver (Pokémon)

Crédits : anyanyanya ♥




Jeu 28 Sep - 0:49


you try and try to ignore, but you can hardly swallow your fears and pain, when you can't help but follow it puts you right back where you came
Les yeux dans les siens.

Tu vois au fond de ses prunelles l'air terrifié de ton visage qu'elle tient entre ses mains ; et tu as mal.

Tu as mal parce que la peur qui hante tes traits te rappelle à quel point tu es impuissant. Et ce, en dépit du pouvoir — de ce monstre — qui habite en toi. Tu l'entends, tu entends ses paroles, ses conseils, mais rien ne fait écho, rien ne résonne au fond de toi. Il n'y a que le silence, tes ténèbres absolues nourries par tes peurs et tes angoisses.

Te battre ? Tu n'en as jamais été capable. Peut-être, il y a longtemps, mais justement, c'était il y a trop longtemps. Depuis cet instant, depuis ce moment fatidique qui t'a changé, tu n'en es plus capable. Tu ne peux plus — tu ne veux plus.

Ca ne sert plus à rien de te battre, parce que tu n'as plus rien pour quoi te battre.

Tu baisses les yeux. Tu serres les dents. Tu murmures.

« Je... suis incapable de sauver qui que ce soit, Prim... »

Ça fait tellement mal. Tellement mal de voir remonter ces souvenirs à la surface, la voiture et l'avalanche et le crissement suraigu des pneus et l'accident et le sang, tout ce sang, le cadavre devant toi et son visage livide sans expression—

Tu n'as jamais été réussi à sauver qui que ce soit. C'est toujours toi qu'on a sauvé, même encore aujourd'hui. Pourquoi est-ce que ça changerait maintenant ?

Et pourtant, sa main agrippe tout de même la tienne. Toi, tu as peur. C'est une évidence. Tu es un lâche, Luca. Tu es loin d'être courageux, d'être brave, pas comme Sully, pas comme Hazel. Mais peut-être pourrait-elle être brave à ta place.

(même si au fond de toi, tu voudrais tellement)
(tu voudrais tellement être à la hauteur)
(la rendre fière, tous les rendre fiers)

Cette fois-ci, sa voix éveille quelque chose en toi ; tu n'es pas sûr de quoi, mais il y a quelque chose. De l'appréhension, peut-être. Tu ne sais pas. Tu n'es pas doué avec les mots. Tu es juste bon à tout ressentir, trop fort, beaucoup trop fort. Tu as un cœur en verre prêt à éclater et un corps qui menace de s'effondrer à chaque instant.

Fragile.

Le mot te lacère, comme toujours, chaque lettre comme une lame plantée en toi. Et l'hémoglobine coule autant que tes larmes.

Mais cette fois-ci, tu ne pleures pas. Quelque chose t'en empêche. Sa présence, sûrement. La chaleur de sa main contre la tienne, qui t'empêche de te perdre.

Tes doigts frôlent l'écorce alors qu'elle les approche de ta nouvelle cible, et t'indique la procédure à suivre. Elle se détache de toi, doucement, et reste juste là, juste derrière toi. Elle est avec toi. Parfois, une simple présence te suffit à étouffer tes angoisses. Pas complètement, bien sûr — mais à cet instant, c'est peut-être suffisant pour ce que tu dois faire.

Tu l'espères.

Tu sens, tandis que tu presses tes phalanges contre le tronc, cette espèce de décharge — cette espèce d'énergie, de flot tumultueux qui s'écoule le long de ton bras. Ce flux qui t'es si étranger et pourtant si familier, parce qu'il vit dans tes entrailles. C'est une réalité désormais : cette force (chose) fait partie de toi. Tu ne sais pas ce qu'il adviendra à l'avenir, mais peut-être que Prim a raison.

Peut-être que tu devrais faire quelque chose, avec.
Cohabiter serait déjà une première étape.

L'écorce mord ta peau, alors que ton poing s'enfonce de plus en plus dans le tronc. Ça te fait mal — mais tu ne t'arrêtes pas. Le bois autour de ta main se craquelle, lentement, sûrement. Comme la première fois, des morceaux s'effondrent, et tu voudrais t'arrêter— mais étrangement, tu n'y arrives pas.

Tes yeux sont captivés par les fissures (les blessures) que toi, tu causes.

Tu as toujours peur. Mais c'est une peur légèrement différente de d'habitude.

Une que tu ne saurais nommer.
feat. @Prim



luca emilio aldena
you don't get what all this is about
you're too wrapped up in your self doubt
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t90-and-you-look-half-dead-half-the-time-luca
http://magmell.forumactif.com/t821-there-s-no-logic-in-your-sadness-luca
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Préval à camp Corail
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Decors : Aide de Camp ?
» Attaque d'un camp orque
» [Idée Scénario] bourre-pif autour d'un feu de camp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Nos partenaires
Le devenir ?
CHRONOSREP