Le coup de la panne ? [Ft Aksel Sorensen]

avatar
Petite Patshka Russe
Iéléna est une jeune fille de 17 ans avec un esprit très positif. Timide, légèrement en retrait, elle ne va que rarement vers les autres et se sent rapidement intimidée. Ce pendant elle est douée d'une grande empathie, d'une gentillesse et d'une douceur qui refont vite surface si besoin en est. Malgré son handicap elle garde un grand sourire et une attitude enjouée, ne voulant que peu se laisser abattre comme elle l'a déjà fait par le passé.
38
24/06/2017
Kotori Minami - Love Live!
Luca
Humain
Mini image : Petite Patshka Russe

Description du personnage : Iéléna est une jeune fille de 17 ans avec un esprit très positif. Timide, légèrement en retrait, elle ne va que rarement vers les autres et se sent rapidement intimidée. Ce pendant elle est douée d'une grande empathie, d'une gentillesse et d'une douceur qui refont vite surface si besoin en est. Malgré son handicap elle garde un grand sourire et une attitude enjouée, ne voulant que peu se laisser abattre comme elle l'a déjà fait par le passé.

Messages : 38

Date d'inscription : 24/06/2017


Avatar : Kotori Minami - Love Live!

Crédits : Luca




Lun 26 Juin - 12:08
Iéléna était heureuse. Oui très heureuse. Sa mère lui avait dit il y a quelques jours qu'elle s'absentait pour un voyage d'affaire et la jeune fille en avait directement profité pour aller explorer Mag Mell. Cet endroit féérique l'enchantait et il ne passait pas un jour sans qu'elle ne se mette devant un miroir et ne se languisse de quand elle pourrait y retourner. Et bien c'était chose faite. Depuis ce matin elle s'y trouvait. Et cette fois, elle avait fait attention à ce qu'elle passe le miroir avec son fauteuil, ne voulant pas revivre l'expérience de son premier jour. Elle avait donc passé le portail très tôt le matin pour arriver à la Place Coba vers 8h du matin. Bien sûr elle avait dut s'échapper des différents marchands voulant lui vendre divers bien ou faire du troc avec elle. Mais son handicap l'avait bien aidé pour ce coup. Les personnes présentes semblant un peu moins insistantes par respect pour elle. Pour une fois, paraître pour une petite chose fragile ne l'avait pas dérangé.

Elle avait ensuite eu le plaisir d'un petit trajet à dos d'un de ces étranges poulets géants appelés de Voluvet. Des créatures adorables, surtout celle qu'elle avait monté. Bon expliquer à cet étrange Éternel comment plier son fauteuil pour qu'elle puisse l'emmener n'avait pas été de tout repos, mais le trajet s'était bien passé. Et Listy la suivait toujours, piaillant de temps à autre au dessus de son épaule. Elle avait passé sa matinée dans l'impressionnante citée d'Andraste. Quel endroit sublime et merveilleux, tout ses quartiers. Bien sûr elle s'était perdue, mais ce n'était pas trop grave.

Et maintenant la voilà en pleine forêt. Une citadine en forêt. Une chose qui promets des péripéties non ? Pour le moment à l'orée de cet impressionnant bois, elle se déplaçait sans trop de mal et s'émerveillait de tout ce qu'elle voyait. Les plantes étaient à la fois si proches de ce qu'elle connaissait, mais dès qu'elle les détaillait, elle remarquait leur étrangeté et leur exotisme. Un immense sourire enfantin étirait ses lèvres tandis qu'elle observait tout ce qu'elle voyait. De temps en temps son regard était attiré par un éclat doré et elle pouvait voir au loin d'étranges créatures semblables à des biches qui paissaient paisiblement. Oui ce monde était absolument merveilleux.

Néanmoins elle continuait de retourner sans arrêt ces choses dans son esprit, tout ce qu'elle avait entendu, tout ce qu'on lui avait expliqué. Ces personnes parfois semblables aux humains et parfois complètement étranges se nommaient des Éternels. Et à part leur anthropomorphisme, il ne semblait n'y avoir aucune trace d'ethnie. Certains arboraient des traits animaux, d'autres des couleurs d'yeux, de peaux ou de cheveux atypiques sans qu'elle ne puisse remarquer de véritable corrélation. C'était comme si tout cela était aléatoire. Et puis sa rencontre avec cette Oracle, cet arbre géant au dessus de la citée qui flottait dans les airs. Toutes ces choses l'émerveillaient, mais l'impressionnaient ici. Elle ne comprenait toujours pas pourquoi elle se retrouvait ici. Pourquoi elle avait été liée à Listy. Et ces questions la taraudait. Elle n'avait pas trop osé en parler à Monsieur Nightingale, ne voulant pas trop l'embêter de ses questions philosophiques. Et puis l'homme s'était déjà montré d'une si grande aide, si bienveillant.

*Il faudrait que je trouve un moyen de le remercier. Je demanderais à Nanou si on peut faire un medovik. Ou plutôt une charlotka ? Hmmm... Je sais pas. Je verrais bien avec elle. Et je dirais que c'est pour remercier un professeur de son aide. Ce qui est pas totalement faux.

Elle lâcha un léger rire tout en continuant d'avancer dans son fauteuil entre les troncs des arbres. Le vent soufflait doucement dans les branchages, de temps en temps une petite brise venait ramener ses cheveux hors de son visage. Mais plongée comme elle l'était dans ses pensées, elle ne regarda pas où elle se dirigeait et coinça une des roues de son fauteuil entre des racines. Bloquant d'un coup elle regarda au sol pour voir la roue épouser le creux entre deux excroissances de bois qui dépassaient du sol. Mince... Elle tira de toutes ses forces sur les roues. Tantôt en avant, tantôt en arrière. Mais rien n'y fit elle ne parvint pas à la dégager.
Alors elle releva son regard de miel vers les alentours, comme cherchant de l'aide. Mais elle était seule. Seule dans une forêt où elle n'avait même pas fait attention où elle allait. Et désormais coincée sur place. Quand je vous avait dit qu'une citadine en forêt promettait.

D'un seul coup un léger sentiment de panique l'envahit. La forêt enchanteresse autour d'elle se transforma en un lieu anxiogène. Elle se sentait soudain étouffée par la frondaison des arbres lui cachant le ciel. Elle se sentait écrasée par la proximité des divers troncs d'arbre. Les bruits doux de la forêt lui parurent comme autant de petits bruissements inquiétants. Son rythme cardiaque s'accéléra, ses mains devinrent moite et elle se mit à respirer de plus en plus vite, de plus en plus fort. Elle allait rester coincée ici. Perdue au beau milieu de la forêt. Avec personne ne sachant qu'elle se trouvait là et surtout... Personne qui la chercherait. Et oui petite Léna, ici elle était une inconnue, une humaine comme tant d'autres, aucuns liens avec une personne qui s’inquiéterait pour elle et partirait à sa recherche. Et quand bien même. Elle n'avait dit à personne où elle se trouvait. Te voilà perdue petite Pashtka. Perdue en plein milieu d'une forêt inconnue et coincée comme un petit oisillon. Le vent se mit à souffler plus fort autour d'elle, à gémir entre les branches d'arbres et à secouer les feuilles dont certaines retombèrent au sol. Et si... Et si cette forêt abritait aussi des monstres. Des prédateurs sanglants.
Elle ne connaissait rien de ce lieu. S'y était dirigée sur un coup de tête, sans même se renseigner. Et même dans un monde féérique il devait y avoir des prédateurs. Ainsi va la nature, ainsi vont les choses. Faisant des études de médecines elle ne le savait que trop bien que la nature avait des lois, des hiérarchies et des dangers.

Prise d'une panique de plus en plus pressante, elle se mit à se tortiller sur son fauteuil, balançant son poids dans toutes les directions pour tenter de l'aider à se dégager. Mais du haut de sa petite cinquantaine de kilos, elle n'était pas d'une grande aide. Même pire, elle glissa de son fauteuil, emportée par son propre élan pour s'affaler violemment au sol. Elle protégea au dernier moment son visage de ses mains. Mais son corps heurta le sol dur. Des petits cailloux virent écorcher ses mains et ses genoux. Son buste heurta une épaisse racine qui vint lui couper le souffle. Décidément, le sol de Mag Mell l'aimait beaucoup et souhaitait le plus souvent possible avoir des entrevues frappantes avec elle. Alors elle tenta de se redresser sur ses mains, mais la peur tétanisait ses muscles. Elle ne pouvait plus bien voir autour d'elle, elle était étalée au sol, vulnérable, à la merci. Des larmes de terreur se mirent à emplir ses yeux, retenues simplement par la peur de faire trop de bruit et d'attirer une créature affamée. En un instant, cette promenade enchanteresse s'était transformée en cauchemar éveillé. Listy piaillait autour d'elle, comme contaminée par sa propre peur. Ravalant sa salive avec difficulté, elle tenta alors d'appeler à l'aide. Sa voix brisée par les émotions, sa gorge serrée par les larmes qu'elle retenait. Elle ne put que pousser des mots plaintifs, rendus coassants par tout ce qui l'accablait.

-A-au secour... Quelqu'un ? J... J'ai besoin d'aide. S'il vous plaît ?

Entendant soudain un craquement de branchages derrière elle, elle se tut d'un coup et se recroquevilla du mieux qu'elle put trop apeurée pour regarder. De légers sanglots étouffés la secouant, tandis que des larmes de peur venaient tremper l'humus sous son visage.
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t93-if-you-re-not-lucky-don-t-forget-to-be-happy-ielena-alyieva-terminee
http://magmell.forumactif.com/
avatar
Aksel en résumé c'est un gentil garçon, toujours là pour les autres, les écouter ou les protéger, c'est une sorte de leader naturel. Il est souriant, toujours de bonne humeur, assez bruyant, beaucoup plus sportif qu'intellectuel. C'est une tête brûlée aussi et un casse-cou. Finalement il ne parle que très peu de lui, de son passé ou des choses qui le touchent personnellement.
Arrivé sur Mag Mell très récemment, Aksel est à la recherche de sa petite sœur, disparue il y a 7 ans... Il est persuadé qu'elle se trouve quelque part en ce vaste monde.
593
03/04/2017
Taichi Yagami - Digimon
Lulupiuw ♥
Humain
Mini image :

Description du personnage : Aksel en résumé c'est un gentil garçon, toujours là pour les autres, les écouter ou les protéger, c'est une sorte de leader naturel. Il est souriant, toujours de bonne humeur, assez bruyant, beaucoup plus sportif qu'intellectuel. C'est une tête brûlée aussi et un casse-cou. Finalement il ne parle que très peu de lui, de son passé ou des choses qui le touchent personnellement.
Arrivé sur Mag Mell très récemment, Aksel est à la recherche de sa petite sœur, disparue il y a 7 ans... Il est persuadé qu'elle se trouve quelque part en ce vaste monde.

Messages : 593

Date d'inscription : 03/04/2017


Avatar : Taichi Yagami - Digimon

Crédits : Lulupiuw ♥




Jeu 29 Juin - 1:04



One step closer to the light
Rêveur, Aksel l'avait toujours été.
Aventurier, tu l'avais toujours rêvé.
Et dans ce rêve aux limites du réel, Aksel allait le devenir.

Il avait toujours endossé ce rôle si bien défini, celui du chef au cœur sans peur et sans reproches. Celui qui ne craint rien et peut être bien personne. Il l'avait embrassé sans jamais même y réfléchir. Ce rôle qu'on lui collait à la peau était peut être bien ce qu'il était réellement.

Un jeune homme courageux. Qui avance désormais sur un chemin éclairé par une si faible lueur. Vacillante, au bout de cette longue route ténébreuse, la petite flamme de l'espoir qui avait refait surface dans son cœur .

Il y a à peine une semaine.

Et Aksel s'y accroche. Comme si l'air qui manquait à ses poumons depuis des années s'était a nouveau engouffré dans sa trachée. Comme s'il respirait pour la première fois depuis des années. Au fond de lui, il se sentait revivre.

Peut être que son chemin ne le mènera à rien. Peut être qu'il n'y trouvera rien de plus qu'une impasse aux murs abattus par le temps. Mais aujourd'hui, il l'avait mené dans la forêt. Devant cette jeune fille au regard brouillé.

Il ne s'était encore jamais rendu dans la forêt. A son arrivée on l'avait mis en garde sur ses dangers, sur les monstres qui y rôdent et les blessures qu'ils pourraient lui infliger. Mais Aksel n'avait que faire des bons conseils. Il avait hoché poliment sa tignasse brune, sachant que tu n'en aurais eu que faire de ces braves mises en garde.

Alors une semaine après ses premiers pas, Aksel a suivi ton chemin. Le menant droit au cœur d'une forêt enchanteresse. Des animaux fantastiques, des plantes étranges, il avait pu en croiser sans vraiment s'étonner. Simplement heureux de l'incroyable qu'offrait ce monde.

La seule rencontre qui le surprit fut celle d'une jeune fille affalée sur le sol, un fauteuil vide a ses côtés.

Que ce soit pour les larmes qui perlaient au coin de ses yeux, la position délicate dans laquelle elle semblait se trouver ou tout bonnement par son instinct protecteur, Aksel se précipita vers elle.

Elle appelait à l'aide, à la main qu'on pourrait lui tendre. Et ce fut celle d'Aksel qu'elle trouva.

▬ Je vais t'aider, ne t'inquiète pas. Je peux te soulever ?

Il ne la connaissait en rien. Lui demander son autorisation était la moindre des choses selon lui. Pour ne pas la froisser. La vexer. La blesser. Lorsqu'elle la lui donna, Aksel l'aida à se retourner puis il compta jusqu'à trois et la souleva, aussi délicatement qu'il le put. Elle était toute légère, bien assez pour que ses bras musclés par le sport la porte jusqu'à un arbre où il l'adossa.

Tel un chevalier de fortune, il sauva la princesse en détresse. Une fois installée et un peu calmée, Aksel lui adressa son plus beau sourire.

Ce sourire que tu connais si bien. Le plus grand et le plus rayonnant. Celui qui t'as toujours rassuré. Toujours réconforté. Celui qui te manque peut être tant ?


Aksel Sørensen
Un sourire sur les lèvres
Chupp / Admin
Contact
Voir le profil de l'utilisateur
http://magmell.forumactif.com/t84-we-can-t-rewind-now-we-ve-gone-too-far-o-aksel-srensen
http://magmell.forumactif.com/t819-aksel-srensen-o-be-brave
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le coup de la panne × Oreste
» Le coup de la panne [PV Chris] [Terminé]
» Tu connais le coup de la panne ? Disons que c'est le coup du placard ! [PV. LORELEI]
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Nos partenaires
Le devenir ?
CHRONOSREP